Roger Deneys

Je m'appelle Roger Deneys. Ma compagne s'appelle Nathalie Ruegger. Mes 2 enfants, Yann (né en 2002) et Anja (née en 2005).


Député au Grand Conseil genevois depuis 2003, j'ai été réélu en octobre 2013 pour une dernière législature au sein de ce Conseil, règles socialistes obligent.


J'ai été chef de groupe de 2012 à 2014 et je siège dans les commissions des finances, de l'économie, des visiteurs officiels de prison et de l'énergie. Ainsi que, après un très long combat avec le groupe socialiste pour aboutir à sa création,  dans la Commission d'Enquête Parlementaire (CEP) qui vise à éclaircir les événements ayant conduit au drame de la Pâquerette.


Je suis né le 17 octobre 1963 à Zinder au Niger, d'une mère suisse et d'un père belge. J'ai grandi à La Chaux-de-Fonds avant de venir en 1981 à Genève pour mes études (physiques et sciences économiques).


Intégration tout d'abord assez "difficile" dans l'opulente et - relativement - fermée société genevoise avant de connaître et rejoindre l'association Etat d'Urgences à l'époque d'un lieu qui s'appelait le Fiasko... l'ancêtre de ce qui allait devenir l'Usine...


Engagements associatifs également en faveur de la Suisse sans armée, du service civil (j'ai eu l'occasion de faire 4 mois de semi-détention à la maison d'arrêts de Riant-Parc comme objecteur... et cela ne m'a pas empêché d'être considéré par la suite comme déserteur par l'armée belge...), contre l'Apartheid et pour un droit d'asile digne de ce nom. Soutien également aux différents squatts  qui ont vu le jour dans des immeubles laissés volontairement vides et à l'abandon par des promoteurs crapuleux.


Ces informations sont d'ailleurs aussi disponibles sur la fiche secrète qui avait été constituée sur moi à l'époque du "scandale des fiches" à la fin des années 80.


En 1994, j'ai créé avec ma compagne Nathalie Ruegger l'entreprise informatique ImagineR Software, qui offre une large palette de prestations informatiques (formations, dépannage, installations, vente de matériel, de logiciels, programmation, sites web, etc.) tout en essayant d'intégrer un maximum de principes écologiques (notamment dans le choix de nos fournisseurs, ce qui n'est pas toujours évident en ce qui concerne le matériel informatique... mais également en matière de mobilité : nous allons à vélo chez nos clients et nous utilisons les véhicules de Mobility CarSharing pour nos livraisons; notre démarche a d'ailleurs été récompensée en 2000 par le Prix cantonal de l'Environnement, ancêtre du prix du développement durable) et sociaux (notamment co-décision, transparence et échelle réduite des salaires). Je dirige encore actuellement cette entreprise.


Bien qu'ayant grandi dans un environnement très socialiste depuis ma plus tendre enfance (ma mère a été Conseillère nationale socialiste et vice-présidente du Parti Socialiste Suisse... Et je me souviens encore d'un voyage à Evian en 1973 pour aller assister à un meeting de François Mitterrand) , c'est à l'occasion d'un voyage au Burundi et au Rwanda en février 1993, avant le génocide et alors que le FPR se trouvait à une vingtaine de kilomètres de Kigali et que le couvre-feu régnait, que j'ai visité un camp de déplacés sur la ligne de front et que j'ai décidé de m'engager sérieusement en politique à mon retour en Suisse.


J'ai donc adhéré au Parti socialiste genevois en 1993, quelques mois après la démission de Christian Grobet... Mais c'est un hasard...


Habitant à l'époque dans le quartier de Sécheron, j'ai participé à la création de l'association d'habitant-e-s du quartier de Sécheron et au combat contre le projet bidon de MM. Nessim Gaon et Philippe Joye appelé "Maison Europa"... Nous n'avions pas pu empêcher la destruction de la Villa Blanc en plein été, alors qu'aucune autorisation de construire n'était en force pour la "fameuse" maison Europa... Mais celle-ci n'a jamais vu le jour, malgré les mensonges éhontés et les chantages de l'époque.


J'ai siégé pendant environ 4 ans au Conseil Municipal de la Ville de Genève, avant de démissionner suite à la naissance de mon fils Yann en 2002.


Mais j'aime trop la politique et j'étais viennent-ensuite sur la liste du Grand Conseil...


Au niveau associatif, je suis membre du comité de ProVelo Genève, je préside la Coordination Transports et Déplacements (CTD, regroupement de plusieurs associations qui militent en faveur d'une mobilité libérée, plus équilibrée, plus saine et plus écolo : on y trouve notamment le WWF, l'ATE, la CITRAP, l'UGP et ProVelo) et le Groupement des Entrepreneurs et Indépendants Progressistes (GEIP; groupement de petits patrons et d'indépendants créé en 1999 pour échanger des points de vue de "patrons" qui ne se retrouvent pas dans les discours archaïques, égoïstes et socialement destructeurs du patronat traditionnel conservateur).


Membre de longue date de la coopérative participative de la CoDHA, j'ai participé depuis bientôt 10 ans à plusieurs projets de réalisation d'immeubles coopératifs associatifs qui n'ont finalement pas vu le jour... Et ce n'est que depuis décembre 2006 que j'habite un immeuble de la coopérative de la CoDHA à Plan-les-Ouates, Mill'o. Magnifique petit immeuble Minergie-ECO, construit en bois, de 10 logements, qui fonctionne sur une base associative et participative, ce qui veut surtout dire qu'il n'y a pas de promoteur, pas de spéculateur et pas de gains abusifs réalisés sur les loyers : le prix d'un 5 pièces hors subvention (l'immeuble est dans le régime HM, Habitat Mixte, du logement subventionné genevois, ce qui signifie principalement que les coûts de construction sont plafonnés) est de l'ordre de 1'850.-/mois.


Comme nouvel habitant de Plan-les-Ouates, j'ai rejoint le comité de l'association d'habitants du quartier de vélodrome, VAQ et je préside actuellement la section socialiste de Plan-les-Ouates.


Je n'ai pas de télévision depuis l'âge de 14 ans et plus de voiture depuis 1993. J'ai 2 vélos et quelques ordinateurs. Je lis le Canard Enchaîné depuis l'âge de 14-15 ans, en détestant rater un numéro ou les lire dans le désordre.


Je suis abonné au Théâtre de la Comédie depuis la première année de direction de Benno Besson et au Grand Théâtre...


J'aime l'ornithologie, me balader pour voir des oiseaux, des animaux... écouter le silence de la nature.


J'adore aussi les lieux alternatifs, créatifs, spontanés et trouve que Genève est devenue, parfois, une ville bien triste, bien fade, bien beauf pour sortir...

Interêts

J'adore la politique, la lecture, l'opéra, le théâtre, bien entendu aussi ma compagne Nathalie et mes enfants Yann et A, la nature, les roseaux... les odeurs et les bruits des roselières...