04/05/2007

l'UDC, les inféconds aisés et l'Entente

Les réactions exprimées hier jeudi 3 mai ici au Grand Conseil au sujet des affiches de l'UDC contenant les termes "inféconds aisés" ont été unanimes dans la condamnation. C'est très bien. "Dégueulasses", "indignes", les leçons d'éthique politique sont venues de tous les partis. Tant mieux.

En même temps, débat "organisé" oblige (en fait on ne débat plus si souvent que cela au Grand Conseil, les débats étant souvent, trop souvent, cadrés par une durée totale de parole par groupe - 3 minutes ici), je n'ai pas entendu UNE AUTRE leçon d'éthique politique qui s'adresse cette fois non pas à l'UDC, mais au reste des partis politiques de l'Entente, PDC, Radicaux, Libéraux, car il n'est pas possible de prétendre aujourd'hui que l'UDC serait subitement devenue infréquentable : 

Il est extrêmement grave et dangereux pour la démocratie de s'allier, même ponctuellement, à un parti extrêmiste comme celui de l'UDC pour conquérir ou conserver des majorités électorales.

Car l'UDC, ici avec ses affiches, révèle une fois de plus sa vraie nature... Les partis de l'Entente expriment leur désapprobation, parce qu'on parle d'une minorité à la visibilité et à la reconnaissance encore émergentes - les homosexuel(le)s. Minorité à la reconnaissance émergente mais aussi "tendance" et au poids économique et électoral non négligeable... Contrairement aux autres minorités stigmatisées par l'UDC : les requérants d'asile, les jeunes suisses "d'origine étrangère" (jusqu'à quelle génération et jusqu'à quel âge est-on suisse "d'origine étrangère" ?).

En fait l'UDC, comme tous les partis d'extrême-droite en Europe, utilise toujours les mêmes méthodes, le dénigrement des minorités, la contre-vérité, l'amalgame facile - primaire - d'événements souvent complexes à décortiquer...  

... et ces dernières années, tous les partis de Droite ont repris, docilement - peur électorale oblige - les litanies mensongères de l'UDC pour ces autres minorités : en adoptant des discours qui reconnaissent les "problèmes" identifiés par l'UDC et en prônant des "solutions" qui vont dans le même sens, on légitime au quotidien le travail de sape démocratique exercé par ce parti... et on finit par considérer comme véridique et problématique des questions qui n'existent pas dans les termes énoncés par l'UDC.

Oh, évidemment, les médias, je pense en tout cas à la Radio romande que j'écoute régulièrement, contribue grandement à la constitution "populaire" du pseudo-problème (je pense typiquement aux émissions où on donne la parole à des auditeurs, passant de la partie "nouvelles" rédigée par des journalistes professionnels et compétents, à une partie radio-trottoir (caniveau plutôt) sans valeur scientifique, sans point de vue objectif (on invitera d'ailleurs encore une fois de plus un des mêmes élus UDC pour répondre aux auditeurs, mais en fait même si on invite une personne qui partage un point de vue différent, le travail de sape est fait puisqu'on a parlé du "problème" en question...), sans souci d'INFORMATION ni de FORMATION (car nous ne pouvons pas tout savoir sur tous les sujets, quels que soient nos à priori) des auditeurs ou des lecteurs.

Nouvelle loi sur l'Asile, projet de lois spéciales pour la répression des délits des "suisses d'origine étrangère" (jusqu'à quel âge et jusqu'à quelle génération ?), la droite s'embarque sans état d'âme dans ces projets, les soutient - presque - unanimement, commence même à faire de la surenchère...

Alors, rien de nouveau aujourd'hui quand l'UDC nous montre l'affiche nauséabonde des "inféconds aisés"... mais je crains que la désapprobation unanime de l'Entente ne soit que très ponctuelle... avec tous les risques que cela fait courir à notre démocratie.

Mais j'aimerais bien voir dans ces partis une prise de conscience qui nous permette de débattre, correctement, entre démocrates aux idées différentes mais aux valeurs communes.

Vous avez des doutes ? consultez
http://www.asile.ch/vivre-ensemble/
http://www.jsv.ch/index.php?option=com_content&task=view&...

... et on lira aussi la rhétorique de l'UDC, qui veut supprimer l'article du Code pénal suisse contre le racisme.... au nom de la liberté d'expression...
http://www.svp.ch/index.html?page_id=2706&l=3

 

18:12 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.