25/05/2007

Motion PDC 1702 - Installation de distributeurs de nourriture saine dans tous les collèges du canton : bientôt de la longeole à l'école ?

Mes collègues députés et députées PDC sont les champions du dépôt de textes pétris de bons sentiments. Le bruit, la pollution, ici l'alimentation, les PDC sont les champions de la préoccupation : ils pensent à vous et à votre bien-être. Peut-être même que certains prient pour vous. C'est gentil, ça ne mange pas de pain, mais évidemment quand il s'agit de prendre des mesures concrètes, ils sont aux abonnés absents.

 

Ce vendredi soir, nous avons eu le plaisir de discuter la motion PDC pour l'installation de distributeurs de nourriture saine dans les collèges. L'idée est tout à fait sympathique. Même si on se demande bien pourquoi il faut une motion pour faire avancer concrètement une telle idée, avec en plus un Conseiller d'Etat PDC en charge de la santé, il aurait sans doute été possible de lui souffler l'idée…

 

Mais la motion est là, et avec sa fougue habituelle, ma collègue Anne-Marie Von Arx-Vernon (ou Arx von – Vernon, je ne sais plus, mais heureusement c'est toujours Anne-Marie) l'a défendue… en faisant un subtile amalgame susceptible de convaincre nos collègues agriculteurs libéraux et radicaux… elle a proposé d'y ajouter des produits du terroir genevois !

 

Excellente initiative ! Je ne sais pas si c'est très sain, mais j'en salive déjà : on pourrait ainsi avoir des distributeurs de longeole et de gratin de cardons ! Et pourquoi pas des salades des Jardins de Cocagne (www.cocagne.ch)! Miam ! Et je suis sûr que mon fils qui est aussi gourmand que moi serait ravi d'aller à l'école sachant cela… et moi, origine neuchâteloise oblige, je proposerais l'ajout d'une exception culturelle pour les tripes à la neuchâteloise ! D'accord ?

22:33 Publié dans miam, miam | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Extension du CMU pour 193 millions de francs… où quand le Conseil d'Etat et mes collègues députés ne travaillent pas très bien… et moi non plus...

Ce vendredi 25 mai - anniversaire de ma maman Heidi Deneys qui fête ses 70 ans - j'avais proposé à mon fils Yann de venir ici à l'Hôtel-de-Ville à la sortie de l'école, avec sa sœur Anja et la grand-maman. Il aime la buvette, les cacahuètes, le jus de pomme et les petits chocolats que Swan lui offre toujours aussi gentiment. Et depuis qu'il n'est plus à la crèche, c'est moins évident de venir me rendre visite.

 

Depuis Carl-Vogt, en sortant de l'école à 16h, c'est une opération "délicate" pour une grand-maman seule, alors je suis allé les chercher, nous avons pris le bus 1 jusqu'à Bel-Air. Montée en Vieille-Ville et arrivée au Grand Conseil ! Ouf ! Il est 16h20. Mais c'est trop tard !

 

En effet, la séance de 16h est celle des extraits, c'est-à-dire des objets "consensuels", qui ont été adoptés à l'unanimité en commission ou qui ne suscitent pas de débats. Or, parmi ces objets, il y a le PL 9995, crédit d'investissement  de 193 millions de francs en vue de la construction de la 5ème étape du Centre médical universitaire (CMU), http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/PL09995.pdf .

 

Rien à redire quant au fonds du projet, l'extension du CMU est utile, nécessaire même au développement du pôle de compétence universitaire genevois et le crédit doit être voté.

 

Par contre, à l'époque du crédit d'étude, PL 9279, http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/PL09279.pdf, je siégeais à la Commission des Travaux et nous avions eu l'occasion de poser plusieurs questions afin de pouvoir nous déterminer en toute connaissance sur deux points plus spécifiques, cf. p.28 du rapport (http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/PL09279A.pdf): l'extension prévue du parking Lombard et la réalisation d'une salle d'activités physiques.

 

En effet, dans le projet initial, il était prévu, cf. p. 13, une extension du parking Lombard de 200 à 250 places… au prétexte que 76 places de surface à l'emplacement de la construction et 95 places à l'emplacement du parc des Chaumettes disparaîtraient… Exactement le genre de proposition "moderne" – maths modernes même : on "compense" 76+95 (=171) par 200 à 250 places… - qui me fait grimper au mur quand on connaît les problèmes de réchauffement climatique ou les dangers avérés de la pollution atmosphérique liée au trafic automobile… sans compter la situation déjà catastrophique dans le quartier en terme de gaspillage d'espace, de nuisances sonores…

 

Nous avions donc demandé que l'étude examine des options sans parking (comprendre : sans extension du parking).

 

Mais dans le PL 9995, il n'y a aucune explication à ce sujet ! Et à la lecture du rapport de M. Barillier, http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/PL09995A.pdf, rien non plus !

 

J'ai parfois (pas toujours !) l'impression qu'on se moque des députés.

 

Mais comme je ne siège plus à la Commission des Travaux, il se peut évidemment que les questions aient été traitées et que des réponses aient été données, mais alors le rapport DOIT RENDRE COMPTE DES PROBLEMATIQUES !

 

 

Le pire, c'est que du projet de loi pour le crédit d'études - PL9279 - au rapport sur le crédit d'investissement - PL-9995-A – les textes sont des copier-coller qui sont difficilement compréhensibles, ne serait-ce qu'en raison de leur formulation alambiquée.

 

PL9279 (projet de loi ouvrant le crédit d'étude)
Dans le texte initial, crédit d'étude, il est normal (même si l'affirmation est erronée) d'écrire (p.13) "… Ainsi, l'opportunité d'une extension du parking Lombard d'environ 200 à 250 places de parc, permettrait d'apporter une réponse satisfaisante aux futurs usagers."

 

PL-9995 (projet de loi du Conseil d'Etat proposant la construction de l'extension du CMU suite à la réalisation du crédit d'étude)
Le texte de proposition de construction (ce n'est plus l'étude !) est formulée de façon peu claire : "… Ainsi, l'opportunité d'une extension du parking Lombard, passant de 200 à 250 places dans un projet initial, à environ 80 places de parc, selon la recommandation du bureau CITEC… permettrait d'apporter une réponse satisfaisante aux futurs usagers."

 

Avez-vous bien compris de combien de places le parking sera réellement agrandi ?

 

Mais le PL-9995 ne répond absolument pas aux questions posées dans le rapport concernant le crédit d'études. Pas de variante sans agrandissement du parking, pas de variante sans salle de sports…

 

PL-9995-A (rapport de M. Barillier suite aux travaux de la Commission des Travaux, servant de base à la prise de décision finale par le Grand Conseil)
Rien du tout. On ne trouve rien à ce sujet. Le texte du projet de loi PL-9995. Dans les annexes, rien au sujet de l'étude CITEC évoquée dans le PL-9995 ! Or, après vérification auprès de mes camarades députéEs de la Commission des Travaux, cette étude a bien été remise ! Et elle devrait figurer en annexe au rapport car elle apporte une réponse à une question posée à l'époque !

 

Bref, le Département n'a pas donné les variantes dans le PL-9995, mes collègues députés n'ont pas vraiment posé des questions à ce sujet lors des travaux et le rapporteur a fait un rapport… au rabais sans apporter les éléments de réponse en sa possession !

 

… Et moi je suis arrivé trop tard au Grand conseil pour regretter publiquement ces manquements, à mon avis difficilement acceptables quand on vote un crédit de construction pour un bâtiment à 193 millions de francs.
 

 

 

PS1: Au Grand conseil, on aime invoquer l'article 24 quand un Député est impliqué personnellement dans un projet et qu'on souhaite éviter les conflits d'intérêts… Ici le rapporteur est le - sympathique - Député radical Gabriel Barillier… qui est secrétaire général de la Fédération genevoise des Métiers du Bâtiment (FMB)… alors il paraît qu'il n'y avait pas d'autres volontaires pour faire le rapport… c'est inquiétant !

 

PS2 : l'extension du parking de 80 places est certes bien plus modeste que celle initialement prévue de 200 à 250 places. Il n'empêche que sans l'étude CITEC, il est difficile de juger de la véritable pertinence de la mesure, dans un bâtiment situé à quelques centaines de mètres d'une future gare du CEVA… et des places en parking souterrain coûtent des fortunes… pour rester pour ainsi dire ad eternam à disposition des automobilistes…

22:02 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

24/05/2007

GHI : une publication publicitaire qui manque de respect

Pour une raison que j'ignore, voilà plusieurs semaines que je reçois dans ma boîte aux lettres, pourtant dûment estampillée "Pas de publicité", la feuille de chou publicitaire qui s'appelle GHI. Il me semble que ce n'était pas le cas il y a plusieurs mois.

 

En parlant de ce problème à des amis, j'ai appris qu'il suffisait de mettre un autocollant "Pas de GHI"… Je l'ai d'ailleurs rencontré du côté de Cartigny en allant me balader au Moulin-de-Vert… Ben voyons ! Je ne veux pas de pub, je mets un autocollant "Pas de pub", je ne veux pas la pub GHI, je dois mettre un autocollant "Pas de pub GHI" !? Et demain, pour la Coop et la Migros, je devrai mettre un autocollant "Pad de pub Coop", "Pas de pub Migros" ? Et je dois acheter une boîte aux lettres plus grande pour coller tous les autocollants de ce que ne je veux pas ?!

 

J'ai alerté la FRC, www.frc.ch, qui était déjà au courant de ces mœurs de sauvage et il semble que la problématique a été évoquée dans les services d'info-environnement ! Mais cela ne cesse pas !

 

A Genève, une campagne aux objectifs fort respectables et extrêmement utiles dans notre société individualiste prône LE RESPECT, cf. www.lerespect.ch : les responsables du GHI ne doivent pas connaître cette campagne… c'est lamentable mais en fait assez peu étonnant car c'est à l'image de ce qu'on peut lire dans les pages de cette publicité : intolérance, démagogie, négation des problèmes environnementaux (c'est plus facile de cacher la chute de l'intérêt pour ce torchon en le diffusant tout azimut, y compris à celles et ceux qui n'en veulent pas, même si des tonnes de papier sont ainsi gaspillées) et égoïsme forcené.

22:20 Publié dans médias | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook

Cablecom : un racket organisé ?

Il y a 6 mois, en décembre 2006, nous avons emménagé dans un nouvel appartement situé dans un petit immeuble de la Codha, www.codha.ch, à Plan-les-Ouates, www.amillo.ch.

 

Avant d'emménager, il nous a été demandé si nous souhaitions avoir le câble pour la TV.

 

N'ayant pas de TV depuis près de 30 ans, la question n'avait guère de sens… nous avons donc évidemment annoncé que nous ne souhaitions pas avoir le câble.

 

Les locataires de 2 appartements ont souhaité avoir le câble… Et depuis décembre dernier, ils attendaient avec impatience d'être enfin branchés au monde…

 

Il y a 2 semaines, ouf !, ils étaient enfin branchés !

 

Mais là où l'affaire se corse, c'est que la même semaine, les autres locataires, celles et ceux qui n'avaient jamais demandé le câble, ont reçu de Cablecom… une facture d'abonnement !

 

La méthode est totalement inadmissible : alors même que nous n'avons jamais signé de contrat ou de demande d'abonnement, Cablecom nous envoie directement une facture en invoquant "les données en sa possession".

 

C'est par chance que nous avons lu ce courrier car en n'ayant pas de TV, il aurait pu finir directement au container à papier, avec les autres pubs… Et on voit déjà l'engrenage administratif diabolique qui se profile à l'horizon : la facture précise qu'on peut signaler une éventuelle erreur, mais sans l'ouvrir, le rappel n'aurait pas tardé, avec vraisemblablement des considérations sur notre acceptation du contrat puisque nous n'aurions pas répondu…

 

Ces méthodes commerciales s'apparentent à de la vente forcée et ne devraient pas être autorisées dans un pays civilisé… L'OFCOM est-il au courant ? Si oui, pourquoi ne se passe-t-il rien ?

 

En tout cas, alors que les milieux politiques de droite glosent à l'envie de la nécessité des privatisations dans tous les domaines, c'est une bonne occasion de mesurer la qualité des prestations d'une entreprise privée comme Cablecom (qui est sauf erreur propriété de capitaux américains) : ceux qui ont demandé la prestation ont dû attendre 6 mois pour l'obtenir… et ceux qui ne l'ont pas demandé ont reçu une facture immédiatement !

 

Si d'autres personnes ont dû également subir des ventes forcées de cet acabit, il me semble utile de les dénoncer aux autorités compétentes et à la FRC, www.frc.ch !

 

PS : une fois n'est pas coutume et compte tenu de ce procédé particulièrement déloyal, j'ai à mon tout envoyé une facture de 100.- à Cablecom pour le travail administratif généré par leur incompétence… affaire à suivre…

21:46 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

11/05/2007

Bus D comme... Disparu !

Le bus D...

Je n'avais jamais pris ce bus avant d'habiter Plan-les-Ouates, mais j'en suis sidéré ! Je n'ai jamais vu un truc qui marchait aussi mal !

En fait c'est plutôt le problème général des transports publics à la fréquence relativement basse, de 1 à 4 fois par heure.... quand on en loupe un, c'est la galère ! Le pire c'est quand il est en avance... de quoi péter les plombs !

Et quand il est bondé à tel point qu'on ne peut ni y entrer ni en sortir !

Mais ce matin, vendredi 11 mai, ne voilà-t-il pas que je dois aller chez un client à Plan-les-Ouates... et que depuis la Jonction, le bus D serait très pratique.... 9h26 je crois.... Je suis bien en avance à ce charmant arrêt de la Jonction, avec cet enfer de bagnoles en continu, d'excès de vitesse, de dépassements débiles et de trottoirs pour nains de jardin.... j'attends... 5 minutes, 10 minutes, 15 minutes... pas de D ! il y a bien un bus comme le D, indiqué DIRECT, avec un chauffeur du D, mais il ne prend personne.... et des bus comme ceux du D, à plaques françaises, qui passent tout droit, indications du genre "FIN DE SERVICE", "DEPOT", "HORS SERVICE"... et aucun D qui s'arrête !

Je n'y crois pas !

Evidemment à l'arrêt de la Jonction, c'est chez les prolos : aucun message, aucun employé, rien, personne pour communiquer. Et les minutes passent... bon, je retourne au bureau 10 minutes, je prendrai celui de 9h54...

Mais à 9h50, banco ! C'est du kif ! Pas de D ! 5 minutes, 10 minutes, 15 minutes.... là, je craque ! Je prends le 11, puis le tram... j'y suis ! Mais en sortant à Trèfle-Blanc, je vois un D qui revient vers la ville.... je n'y crois toujours pas ! Qu'est-ce que j'ai fait aux TPG aujourd'hui ! Et que se passe-t-il !?

On peut lire au sujet du bus D et des améliorations qui devraient survenir encore en 2007 l'interpellation urgente écrite (IUE) que j'ai déposée à ce sujet : http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/IUE00405A.pdf

22:08 Publié dans mobilité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Formation des journalistes : Genève, une équipe qui perd !

Il y a quelques mois, nous avons appris par presse écrite et radio que deux cantons romands voulaient mettre sur ped une formation universitaire de journalisme. Neuchâtel et Genève.

C'est très bien. Sauf que nous apprenons aujourd'hui, sans surprise, que c'est Neuchâtel qui reçoit le soutien des professionnels des médias.

Pourquoi sans surprise ? Parce que l'Université de Genève a désigné - ou avalisé ou subi - comme concepteur du projet le professeur Ueli Windisch. Or M. Windisch est un professeur de sociologie, qui est à la sociologie ce que le pape est à la sexualité... il en cause... Bon, c'est du niveau de Pascal Décaillet, "beauf", proche des "idées" de l'UDC... quand on l'entend, on n'a pas l'impression d'être à l'Uni, mais au café du commerce... je me souviens encore de forums de la radio romande où il était l'invité "sociologue" pour commenter - et fondamentalement légitimer - des "propositions" de l'UDC...

...Mais je me demande quand même comment Genève peut sérieusement avoir désigné comme concepteur du projet M. Windisch, sauf peut-être à vouloir faire capoter le projet dès le départ...

Je ne vois pas d'autres explications, mais si vous en avez, cela m'intéresse !

21:56 Publié dans médias | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Médias et politique : les journalistes travaillent mal (1)

C'est un problème qui me frappe depuis très longtemps : les journalistes font très mal leur travail vis à vis de la politique, des parlements, des élus. Il y a évidemment des exceptions, en bien ou en mal, mais fondamentalement la démocratie est mal servie par les médias.

La Tribune de Genève et ses journalistes qui suivent l'actualité politique genevoise ne fait pas exception à la règle. Il me semble qu'il y a d'une part une fâcheuse tendance à mélanger opinion et factuel. Et d'autre part à accorder un accès privilégié aux politiciens qui pensent comme le journaliste. J'ai d'ailleurs eu l'occasion de vivre des interviews où j'avais l'impression que le journaliste SAVAIT POUR MOI ce que je devais dire. Le reste ne l'intéressait que moyennement. En plus les journalistes qui suivent la politique depuis trop longtemps ont tendance à se considérer comme des éluEs. Et mieux que les éluEs évidemment puisqu'ils conçoivent leurs célestes pensées loin de nous...

Aujourd'hui, vendredi 11 mai 2007, la Tribune de Genève ne fait pas exception à la règle, pérpétuant cet arbitraire qui met la lumière sur certaines idées et certaines personnes, tout en occultant d'autres idées et d'autres personnes qui - même si elles ne conviennent pas au ton ou à l'esprit des journalistes - ont aussi des idées et des valeurs à défendre.

Prenez l'article intitulé "Absentéisme record chez les agents municipaux", p. 21. Un seul politicien est consulté, Pierre Weiss... au prétexte qu'il serait "sociologue et député libéral". Le concernant et compte tenu de son statut d'apparatchik des syndicats patronaux, on ferait mieux de dire "député libéral représentant des syndicats patronaux", ou qqch du genre. Parce que le commentaire consistant à dire "si on dépasse 10% (de taux d'absentéisme), il faut appeler les urgences !" n'amène rien, au delà de la mauvaise boutade dont il a le secret - et manifestement l'exclusivité.

En plus il y a au moins un VRAI sociologue au Grand Conseil, mon collègue vert Jean Rossiaud... à mon avis, il aurait parler du problème...

On continue ? P.26, Votations du 20 mai, "Homos et hétéros bientôt égaux face au fisc ?". Marc Bretton - qui n'en est pas à son coup d'essai, je lui ai déjà fait la remarque - sonde le monde politique. On y lit donc les propos tenus en faveur du projet par Guy Mettan(PDC), et Antonio Hodgers (Vert) et contre le projet par le seul parti qui s'y oppose, l'UDC Soli Pardo. Combien y a-t-il de partis au Grand Conseil ? 3 ? Non, 7 ! Alors pourquoi ne trouve-t-on pas, ne serait-ce que par souci d'égalité de traitement, l'avis d'un représentant - présidente ou président ou autre - des radicaux, socialistes, libéraux ou mcg ? un classique (et Pierre Maudet n'est pas consulté : c'est pour ainsi dire inexplicable dans la Tribune !).

Hier, c'était la même chose avec l'article sur les appareils absolument scandaleux qui émettent des sons destinés à chassés les jeunes : il me semble avoir lu l'avis d'Antonio Hodgers, et c'est tout.

Ce problème - car c'est est un à mes yeux - est récurrent et si on peut bien comprendre que des médias comme la Tribune de Genève, comme entreprises commerciales, roulent pour certains élus ou partis, il est par contre moins acceptable de voir que la démocratie, le respect de la diversité des opinions, est orienté en fonction de critères plus ou moins avouables. Ainsi, en tant que socialiste, je suis toujours surpris de voir la différence du traitement accordé aux Verts (avec l'a priori journalistique : "moderne", "jeune", "réformiste") et aux Socialistes (avec l'a priori journalistique : "ringard", "vieux", "conservateur"). Cela ne correspond évidemment pas aux faits (mesurables via les votes), mais c'est permanent. Je pense d'ailleurs que cela vient essentiellement du fait que les Verts sont beaucoup plus conciliants avec la Droite que les Socialistes (et pourtant ! Je vois déjà Pierre Vanek écrire dans le journal de SolidaritéS que nous sommes des social-traitres...) sur de nombreux sujets de réforme de l'Etat).

Enfin, on vit dans ce monde, on doit faire avec, mais je ne suis fondamentalement pas d'accord avec les articles qui parlent de politique sans donner au moins la parole équitablement à tous les partis représentés dans les parlements concernés (et on peut même se demander si des importantes minorités exclues du Parlement cantonal comme SolidaritéS ne devraient pas avoir aussi une place).

... Je sais aussi déjà qu'on va me répondre que c'est une question de place... mais en tartinant 4 fois moins sur Maudet, on aurait déjà pu donner la parole à tous les partis sur tous les sujets politiques de l'année !

PS: Et comme beaucoup de journalistes dociles et conciliants "finissent" au service d'élus, Bernard Staempfli sera-t-il engagé par Maudet avant la fin 2007 ?

 

21:11 Publié dans médias | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

09/05/2007

Les abeilles des Pâquis : et voilà, dans la boîte !

Et voilà, merci les pompiers, les abeilles vont retrouver un coin plus sympa pour elles. J'espère. Et qu'est-ce que la dame africaine qui riait a dit en partant ? Qu'elle n'avait jamais vu ça ici ? Qu'elle pensait que ça n'existait pas ici ? Parce qu'on était dans un pays développé ? Et pourquoi elles étaient venues ici aux Pâquis ?

Mon copain le bourdon André le lui a expliqué : "Mais comme toute le monde ! Elles viennent s'amuser aux Pâquis !"

Et à la réflexion, c'est aussi le quartier des reines de la nuit...

13:22 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Les pompiers embarquent les abeilles...

Les pompiers de la Ville de Genève sont sympas avec les abeilles, ils y vont lentement, sans se précipiter... c'est bien, bravo !

MOV00006.avi

PS : Et bien entendu les pompiers de l'aéroport sont super top avec leur clip "Pompier Fou ta cagoule"... (vous vous en souvenez ? http://www.wideo.fr/video/iLyROoaftz0r.html) !

 

13:11 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les abeilles des Pâquis : la police et les pompiers arrivent...

Une camionnette, deux pompiers au moins (quatre peut-être), deux policiers au moins... Elles occupent pas mal de monde ces gentilles petites bêtes...

13:05 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les abeilles des Pâquis : un autre essaim sur un guidon...

Et elles sont nombreuses ! Un deuxième vélo est subitement "habité" par ces abeilles tombées du ciel... peut-être un nouveau système d'antivol ?

13:04 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les abeilles des Pâquis : un essaim sur un guidon...

Vous avez déjà vu ça ? Moi jamais ! Est-ce parce qu'elles reconnaissent dans les vélos des moyens de transports non polluants, qui ne détruisent pas davantage les ressources naturelles si précieuses... J'ai en tout cas bien fait de laisser mon vélo garer un peu plus bas...

En fait les abeilles cherchent certainement des branches pour constituer la base de leur ruche... des guidons de vélos, pas sûr qu'il y ait mieux aux Pâquis devant un resto chinois...

13:03 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les abeilles des pâquis aiment les vélos...


Mercredi 9 mai.

Je vais croquer un truc avec mon copain le bourdon André aux Pâquis. Resto chinois. On discute, peinard, tout va bien... mais... mais... là, dehors, c'est quoi ??!!! Une invasion d'abeilles qui se posent sur les vélos devant le resto !

Décidément mon copain André a un succès fou... mais à quand du miel aux Pâquis ? Où sont les fleurs ?

12:46 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

08/05/2007

Lundi noir à Plainpalais : deux pneus crevés au Rond-Point !

Lundi matin. 7 mai. Pas très gai. Sarko 1er... Mais bon, va falloir faire avec... Et il y a le travail. Heureusement...

Intervention chez un client prévue de longue date, "loin", du côté de Chancy, surtout trop loin pour le vélo en fait... je pense y aller en train ou avec le bus K, qui passe au pied du bureau d'ImagineR Software à la Jonction... Et puis voilà, une urgence, un petit programme Access qui ne démarre pas, du côté d'Aïre-le-Lignon... pas vraiement évident à faire les deux si je suis en train ou en bus, surtout que je dois reprendre mes enfants à l'école et à la crèche avant la fermeture... bref, j'y vais quand même en voiture ! Mobility évidemment, nous n'en avons pas d'autre. A Plainpalais, il y a la Fiat M-Budget, je la réserve pour 10h... et j'y vais à vélo...

En arrivant au Rond-Point de Plainpalais, côté plaine, j'hésite : mercredi il y a 2 semaines, j'ai aussi réservé une Mobility de 10h à midi pour une livraison et j'ai garé mon vélo contre la barrière métallique qui se trouve à la sortie de l'ascenseur du parking... en revenant, mon vélo avait le pneu arrière crevé.... et le vélo garé devant le mien aussi... hasard ? je n'avais pas vérifié l'autre vélo en arrivant, mais il ne me semblait pas être crevé... étrange... bon, Plaine de Plainpalais, il peut y avoir un éclat de verre... et même en faisant attention, on peut se faire avoir... Donc : je me gare à la même place, ou non ? j'hésite...

Bon, je tente le diable, on verra bien... et je gare mon vélo à la même place. Il est 10h.

OK, interventions chez les clients, rien de spécial, je suis de retour à 17h, vite je me dépêche, je veux reposer mon vélo au bureau, reprendre la poussette pour ma fille et aller chercher mon fils... mais... mais... mais NOOOOOOOOOOOOOON ! Je n'y crois pas ! Les deux pneus de mon vélo sont crevés !!! Les deux cette fois !!!!!!!!!!

Vous y croyez à un "hasard" pareil ? Moi qui n'ai pas crevé pendant plus de 2 ans, je retrouve mon vélo crevé à Carouge il y a un mois, il y a 2 semaines à Plainpalais et ce lundi 7 mai, c'est les deux pneus aussi à Plainpalais ! Moi je n'y crois pas ! Je suis à peu près certain que c'est volontaire. A 95%.

Bon, pour le moment je ne peux rien faire... mais donc ouvrez l'oeil si vous garez votre vélo de ce côté de Plainpalais... et en fait n'hésitez pas à me contacter à rdeneys@imaginer.ch si vous avez vécu la même mésaventure... et que vous voulez comme moi attraper le coupable !

Et si vous avez des idées sur le profil du coupable en question (un anticycliste primaire - j'en connais ? un dingue qui habite ou passe par là régulièrement ? un lien avec le parking de Plainpalais dont la sortie de l'ascenseur se trouve à moins de 2m de mon vélo ? Un psychopate qui me suit ? Un ennemi politique ?), j'attends volontiers des suggestions... ainsi que des propositions pour savoir que faire quand cette canaille sera attrapée (je n'aime pas la violence ni la justice individuelle) !

Mais c'était vraiment trop pour ce lundi 7 mai, je n'avais pas mérité ça ! En plus de Sarko... Quelle galère !

00:47 Publié dans vélo | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

04/05/2007

Une photo en direct depuis le Grand Conseil genevois...

Hé oui ! ça fonctionne ! Je peux me photographier et m'envoyer un MMS - houlala ! fatigué ! - depuis la séance du Grand conseil, vendredi 4 mai, 22h37... en entendant des âneries ou non (et cela n'a rien à voir avec le fait qu'on soit d'accord ou non au niveau politique)... c'est beau la démocratie moderne, non ? Je ne sais pas si on y gagne qqch...

22:35 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

l'UDC, les inféconds aisés et l'Entente

Les réactions exprimées hier jeudi 3 mai ici au Grand Conseil au sujet des affiches de l'UDC contenant les termes "inféconds aisés" ont été unanimes dans la condamnation. C'est très bien. "Dégueulasses", "indignes", les leçons d'éthique politique sont venues de tous les partis. Tant mieux.

En même temps, débat "organisé" oblige (en fait on ne débat plus si souvent que cela au Grand Conseil, les débats étant souvent, trop souvent, cadrés par une durée totale de parole par groupe - 3 minutes ici), je n'ai pas entendu UNE AUTRE leçon d'éthique politique qui s'adresse cette fois non pas à l'UDC, mais au reste des partis politiques de l'Entente, PDC, Radicaux, Libéraux, car il n'est pas possible de prétendre aujourd'hui que l'UDC serait subitement devenue infréquentable : 

Il est extrêmement grave et dangereux pour la démocratie de s'allier, même ponctuellement, à un parti extrêmiste comme celui de l'UDC pour conquérir ou conserver des majorités électorales.

Car l'UDC, ici avec ses affiches, révèle une fois de plus sa vraie nature... Les partis de l'Entente expriment leur désapprobation, parce qu'on parle d'une minorité à la visibilité et à la reconnaissance encore émergentes - les homosexuel(le)s. Minorité à la reconnaissance émergente mais aussi "tendance" et au poids économique et électoral non négligeable... Contrairement aux autres minorités stigmatisées par l'UDC : les requérants d'asile, les jeunes suisses "d'origine étrangère" (jusqu'à quelle génération et jusqu'à quel âge est-on suisse "d'origine étrangère" ?).

En fait l'UDC, comme tous les partis d'extrême-droite en Europe, utilise toujours les mêmes méthodes, le dénigrement des minorités, la contre-vérité, l'amalgame facile - primaire - d'événements souvent complexes à décortiquer...  

... et ces dernières années, tous les partis de Droite ont repris, docilement - peur électorale oblige - les litanies mensongères de l'UDC pour ces autres minorités : en adoptant des discours qui reconnaissent les "problèmes" identifiés par l'UDC et en prônant des "solutions" qui vont dans le même sens, on légitime au quotidien le travail de sape démocratique exercé par ce parti... et on finit par considérer comme véridique et problématique des questions qui n'existent pas dans les termes énoncés par l'UDC.

Oh, évidemment, les médias, je pense en tout cas à la Radio romande que j'écoute régulièrement, contribue grandement à la constitution "populaire" du pseudo-problème (je pense typiquement aux émissions où on donne la parole à des auditeurs, passant de la partie "nouvelles" rédigée par des journalistes professionnels et compétents, à une partie radio-trottoir (caniveau plutôt) sans valeur scientifique, sans point de vue objectif (on invitera d'ailleurs encore une fois de plus un des mêmes élus UDC pour répondre aux auditeurs, mais en fait même si on invite une personne qui partage un point de vue différent, le travail de sape est fait puisqu'on a parlé du "problème" en question...), sans souci d'INFORMATION ni de FORMATION (car nous ne pouvons pas tout savoir sur tous les sujets, quels que soient nos à priori) des auditeurs ou des lecteurs.

Nouvelle loi sur l'Asile, projet de lois spéciales pour la répression des délits des "suisses d'origine étrangère" (jusqu'à quel âge et jusqu'à quelle génération ?), la droite s'embarque sans état d'âme dans ces projets, les soutient - presque - unanimement, commence même à faire de la surenchère...

Alors, rien de nouveau aujourd'hui quand l'UDC nous montre l'affiche nauséabonde des "inféconds aisés"... mais je crains que la désapprobation unanime de l'Entente ne soit que très ponctuelle... avec tous les risques que cela fait courir à notre démocratie.

Mais j'aimerais bien voir dans ces partis une prise de conscience qui nous permette de débattre, correctement, entre démocrates aux idées différentes mais aux valeurs communes.

Vous avez des doutes ? consultez
http://www.asile.ch/vivre-ensemble/
http://www.jsv.ch/index.php?option=com_content&task=view&...

... et on lira aussi la rhétorique de l'UDC, qui veut supprimer l'article du Code pénal suisse contre le racisme.... au nom de la liberté d'expression...
http://www.svp.ch/index.html?page_id=2706&l=3

 

18:12 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Mais pourquoi un blog ?

Faut-il écrire un blog ? Tout le monde en a un ? Quand on fait de la politique ? Est-ce utile, est-ce nécessaire ? A voir... bon, j'aime écrire, ce n'est pas trop pénible... ça me rappelle un peu mes carnets d'ado, sauf qu'il va falloir "faire gaffe", politiquement correct oblige... halala !

16:34 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook