09/08/2007

Auberge de Mont-Cornu : quel bonheur !

Quelques jours de très petites vacances, l'occasion de retourner à La Chaux-de-Fonds, où j'ai grandi. Evidemment que si le temps est au déluge, comme aujourd'hui, ce n'est pas forcément le lieu le plus agréable au monde, avec cette fâcheuse habitude des nuages à s'accrocher juste au dessus de nos têtes (mais par contre - n'est-ce pas mon ami le bourdon des Pâquis ? - ce n'est pas comme à Neuchâtel ou à Genève : on ne baigne pour ainsi dire jamais dans la peuf polluée, le brouillard froid et humide… même si en fait la ville est aussi devenu sur-bagnolisée… hélas, pas de miracle !).
Quand il fait beau, il y a par contre des endroits absolument magiques, parce que la nature est belle, que l'air est vif et frais (bon pour le cerveau à mon avis…), que la lumière et les couleurs sont chatoyantes !
Avec, selon les saisons, des pâturages bien verts, des couleurs d'automne dignes d'un été indien canadien ou de la neige pure et blanche (rare ces dernières années, mais sans canons à neige !), l'Auberge du Mont-Cornu (je dis "du" mais le nom correct est "de"… avant de corriger mon éventuelle erreur, il faut que je réfléchisse…) est un endroit absolument magique !
Non seulement la terrasse offre d'un côté une vue plongeante sur la ville de La Chaux-de-Fonds et de l'autre sur le Jura (le Chasseral trônant un peu vers la gauche) et la maison est magnifiquement fleurie, mais on y mange avec un plaisir infini !
Il y a d'une part des fondues absolument délicieuses (le plaisir est d'ailleurs renforcé par la fraîcheur limpide de l'air), donc quand on y retourne pas très souvent, c'est incontournable, mais tout le reste est également savoureux et tellement bien présenté, notamment avec des fleurs qui décorent les mets… on y retournerait dès que possible !
Et les desserts sont aussi parfaits, beaux et bons à la fois…. et accompagnés par une menthe fraîche ou un petit ristrett', c'est le régal ! Miam !
Bon, en famille avec de petits enfants, c'est une petite trotte en montée à l'aller (le mieux c'est de prendre le bus 1 "Arêtes" jusqu'au terminus, ensuite c'est une descente et une remontée un peu raide… il faut viser l'antenne en haut de la colline !), donc la voiture peut être utile (Mobility, http://www.mobility.ch/, à la gare) mais c'est nettement moins bien pour un petit verre de plus de Neuchâtel ou un petit schnaps… boire ou conduire, il faut choisir !
Et, ô bonheur suprême !, le service est sympathique, souriant, sérieux mais sans chichi…
(pas de site semble-t-il mais regardez http://www.terroir-du-monde.ch/page/rwi-lgs-fr-pgs-list-z... et http://www.360.ch/guide/guide_b.php?lieu=223)
 
PS : A La Chaux-de-Fonds, il y a une autre adresse incontournable et extrêmement sympathique, plus gastronomique, situation géographique moins valorisante et moins commode avec des enfants, c'est La Parenthèse, http://www.la-parenthese.ch/ : A ne pas louper ! Et si vous avez l'occasion de discuter avec les patrons, n'hésitez pas à dire que vous venez sur le conseil d'un client "genevois" (origine non contrôlée…) venu il y a un certain temps – trop longtemps ! – qui cherchait à comprendre le sens profond de la mode des mélanges terre-mer, style coquilles Saint-Jacques dans une fine lamelle de lard grillé… j'aime le lard, oui, j'aime les coquilles Saint-Jacques,oui… mais ensemble ? Pourquoi donc ensemble ?

23:31 Publié dans miam, miam | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.