21/01/2008

A Genève, c'est une plaie quotidienne et

dangereuse pour les cyclistes : les scooters qui squattent les aménagements vélos (ici Rue Dancet) ! Même si certains cyclistes sont des sauvages, MERCI de nous respecter et ne pas empirer les choses ! Et pour tout le monde, CYCLISTES, AUTOMOBILISTES, MOTARDS ET SCOOTERISTES, arrêtez-vous SVP pour laisser traverser les piétons aux passages-piétons!

13:36 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook

Commentaires

Vous êtes membre du comité Pro-Vélo ! Bravo !
Mais faites attention à ne pas pédaler dans la choucroute... Votre texte n'est pas très clair. Le "nous" concerne-t-il les cyclistes, les piétons ou tous les usagers de l'espace urbain?
Vous auriez dit: respecter les règles de circulation quelque soit votre moyen de locomotion (la marche en fait partie), le texte aurait été mieux compris et n'aurait pas été entacher de lobbysme. Car ce sont les lobbys qui, très souvent, "empire"*** les choses.

*** Perso, je n'aurais jamais dit cela pour un empire, j'aurais dit: "qui font empirer les choses ou "En raison des.... que les choses empirent" ou même, "C'est les lobbys qui nous font voir les choses en pire"

Écrit par : Bla-Blo-Gueur | 21/01/2008

C'est effectivement une plaie et dangereux de côtoyer les cyclistes en tant que piétons! et que dire de ces individus qui roulent sans vignette (donc ne paient pas de taxes) et exigent des garages? et de ceux qui piétinent les lois élémentaires de la LCR, enfin vu le nombres de cyclistes qui roulent de nuit sur des routes cantonales pas éclairées, sans lumière et feu rouge souvent habillés en foncé?
J'en conclus que vous, cyclistes, vous êtes plus que respectés au vu des infractions que vous commettez et par rapport au nombre de morts!

Écrit par : Leuba | 21/01/2008

C'est effectivement une plaie et dangereux de côtoyer les cyclistes en tant que piétons! et que dire de ces individus qui roulent sans vignette (donc ne paient pas de taxes) et exigent des garages? et de ceux qui piétinent les lois élémentaires de la LCR, enfin vu le nombres de cyclistes qui roulent de nuit sur des routes cantonales pas éclairées, sans lumière et feu rouge souvent habillés en foncé?
J'en conclus que vous, cyclistes, vous êtes plus que respectés au vu des infractions que vous commettez et par rapport au nombre de morts!

Écrit par : insatisfait | 21/01/2008

Roger deneys - leuba - insatisfait, bonjour ! Que pensez-vous de la dissociation de la personnalité ?

Écrit par : Géo | 21/01/2008

Et c'est donc bien pour cela que les aménagements cyclables doivent être respectés ! Sinon, les cyclistes qui ont peur vont sur les trottoirs ! Concernant les cyclistes non éclairés la nuit, ne vous inquiétez pas, je trouve que la situation actuelle n'est pas acceptable et j'invite les autorités cantonales et communales à collaborer avec l'association ProVelo pour mettre sur pied des campagnes de prévention, d'information ET de répression ! D'ailleurs on ne devrait pas pouvoir vendre des vélos non équipés de lampes !
Concernant le nombre de morts, hem, il ne faut pas dire n'importe quoi. Même si des accidents peuvent être causés par des cyclistes, les accidents très graves sont surtout causés quand on va vite ou très vite au volant d'un véhicule lourd ou très lourd...

Écrit par : Roger Deneys | 22/01/2008

Bonjour,

Est-ce que par hasard, ils (les cyclistes) respectent (toujours) aussi les feu rouge (donc la signalisation ?).... Faut pas pousser ! Les cyclistes à eux tous seul crée des accidents de la circulation !!!

Pour info, je suis moi même cycliste qui respecte les marques et signaux et suis témoin de grosses infractions de circulation TOUS LES JOURS !!! Sans parler des fautes graves qu'ils impliquent aux scooters, motos et véhicules !

Donc avant de s'attaquer à ce type de petit soucis, veuillez svp, faire une grande pub sur les risques qu'ils provoquent !!!

Bien à vous !

Gonzo.

Écrit par : Gonzo | 22/01/2008

A vélo, les scooters et motards ne sont pas un petit souci : quand on a une place réservée à un feu pour démarrer - lentement ! - avant les autres, c'est pour notre sécurié. C'est un gros souci ! Et les dépassements par la droite, fréquents, par les bandes de bus, etc., accentuent gravement les risques pour les cyclistes... et sont donc de nature à pousser les moins courageux (ou les moins fous) vers les trottoirs, ce que personne ne souhaite !

Par contre c'est certain que de trop nombreux cyclistes ne respectent pas les lois de la circulation routière. Et du côté de provelo, nous agissons depuis des années auprès de nos membres pour faire respecter ses règles !

Écrit par : Roger Deneys | 22/01/2008

Bon, comme d'habitude certains ne peuvent s'empêcher de raconter n'importe quoi : le prix de la vignette ne sert pas à payer une taxe, mais une prime d'assurance rc.

Provélo fait déjà de la prévention pour inciter les cyclistes non équipés de lumières à être en conformité.

Finalement, je vous invite à réfléchir calmement sur l'assertion suivante : "Si autant de cycliste ne respectent pas la LCR, c'est que cette dernière est essentiellement conçue pour gérer le problème du traffic motorisé". Et oui, réfléchir à ce genre d'argument demande un peu plus d'effort que pour arriver à la conclusion "Les cyclistes c'est tous des cons".

Écrit par : Dji | 22/01/2008

Vive le vélo au quotidien, c'est bon pour la santé... surtout en site protégé. Quand à la photo, c'est le pire des carrefours pour les cyclistes. Quand on pense que son aménagement est très récent on peut bien se demander à quoi pense l'OCM pour inventer un tel capharnaüm, mais avec très peu de vide

Écrit par : JPP | 22/01/2008

Il est vrai et vous avez raison de le revlever que bien des automobilistes ne respectent pas les 2 roues (ni les autres automobilistes d'ailleurs!!). J'ai appris à conduire il y a plus de 40 ans et à cette époque on m'a enseigné qu'au moment du dépassement d'un cycliste, on signale la manoeuvre avec le clignotant. Aujourd'hui je crois être le seul!!!! Et pourtant ce geste est simple et permet à celui qui vous succède d'anticiper son propre dépassement. Cela va avec le maintient d'une distance suffisante et confortable pour les deux usagers.

Que dire par ailleurs des clyclistes qui roulent sans aucune lumière, qui grillent les feux rouges commes les autraliens la viande de kangourou sur leur BBQ, qui s'engagent sans aucune attention des les giratoires, qui roulent à contre sens?.

J'ai personnellement assisté à l'interception d'un tel énergumène par un gendarme qui lui, très poliment, fait remarqué que les cyclistes sont soumis au m^mem code de la route ques les autres usagers et qu'il allait le verbaliser pour avoir brûlé un stop particulièrement dangereux car le trafic latéral est masqué et le bus passe dans la rue.

Vous auriez dû entendre les festival d'insultes récoltées par l'agent qui, une fois encore n'était ni agressif ni incorrect.

Je crois que cet exemple n'est qu'un parmi des dizaines que nous tous constatons quotidiennement.

Alors bien sûr que les automobilistes doivent respecter les 2 roues mais alors que ceux-ci ne s'exposent volontairement et en tout désinvolture à des risques majeurs.

A ce titre la faute causale de l'art 158 LCR qui donne systématiquement tort à la voiture dans un choc voiture/vélo devrait être revu car la circulation routière repose toute entière sur la confiance que doivent pouvoir avoir tous les usagers luns envers les autres.
Si les cyclistes et pire les scooteristes se comportent comme de hooligans de la route, il est profondément injuste a la fois pour les automobilistes et les 2 roues respectueux du code d'avoir à subir les comportement de voyous.

Je crois que les premiers à devoir faire de l'ordre sont précisément les associations de 2 roues. Par exemple en exigeant des bandes réfléchissantes sur les habits . Les anglais y sont parvenus et ça fonctionne, il ne faut donc pas venir dire que c'est trop compliqué!!!

Écrit par : Juste Clément | 23/01/2008

Merci pour ce message. En fait je crois que Géo et Dji posent les bonnes questions et que les autres commentaires tombent dans un panneau traditionnel mais totalement improductif : le fait de relever l'attitude incorrecte des scootéristes à l'égard des cyclistes signifie-t-il que je prétends que les cyclistes sont parfaits ? Evidemment que non ! Et le fait que les cyclistes ne respectent pas toujours toutes les lois de la circulation routière cautionne-t-il le non-respect des mêmes lois par les autres utilisateurs de la chaussé ? Evidemment que non !
Les cyclistes doivent bien entendu respecter les lois de la circulation routière. Les autres aussi, c'est tout !

Écrit par : Roger Deneys | 23/01/2008

Je suis piéton et j'avoue ne pas comprendre le dernier message de notre hôte M. Deneys.

Il me semble que le constat de M. Clément est parfaitement limpidqe et impartial.

Je ne trouve pas du tout qu'il tombe dans quelque panneau que ce soit, bien au contraire, il est constructif.

Je crois surtout qu'à vouloir défendre l'indéfendable Monsieur Deneys perd en crédibilité.

Les piétons sont aussi et plus souvent qu'on imagine auteur des accidents dans lesquels ils sont impliqués!

Comme le dit M. Clément la circulation, quelque soit le mode de transport y compris les pieds, repose sur la confiance. Etablir le contatc visuel avec l'autre usager en cas de doute est le meilleur des moyens pour éviter les drames.

Personne n'a parlé des cyclistes et des piétons qui ont des walkman ou autre MP3. Ils sont ellement coupèés du monde extrérieur qu'ils constituent de vrais dangers publics.

Alors OUI à la défense des cyclistes mais oui aussi à l'accroissement de leur responsabilité, précisément parce qu'ils sont plus vulnérables!

Écrit par : Grégoire Durand | 23/01/2008

C'est étrange. Les constats des uns et des autres sont corrects. Et je partage ceux de MM. Clément et Durand. Je n'ai pas non plus l'impression de "défendre l'indéfendable".

Ce qui me pose problème, le "panneau", c'est la rhétorique qui consiste à débattre de mon constat initial ("svp, scooters, respectez les cyclistes; svp, scooters, motos, vélos et voitures, respectez les piétons) en argumentant selon le principe de la paille dans l'oeil du voisin : mon constat serait indéfendable, truqué, hors de propos, au prétexte que certains cyclistes ou certains piétons commettraient des infractions (que je ne verrais donc pas) !

J'ai deux enfants, 6 ans et 2 ans et demi, et j'ai parfois l'impression que l'argumentation des adultes fonctionne comme celle de mes enfants lors de petites - et rares pour le moment - disputes : "c'est lui qui a commencé", "c'est pas moi, c'est elle", etc.

De mon côté, j'ai 44 ans et j'essaye (ce qui ne veut pas dire que j'y arrive toujours) tous les jours de faire mieux que hier. Donc je n'essaye pas d'éluder une remarque, un reproche d'un revers de main en répondant à l'auteur : "toi, tu es pire que moi parce que...". J'essaye de me poser la question de la véracité de la remarque, de sa pertinence. J'essaye de réfléchir à mes limites, à mes paresses, à mes habitudes, à mon caractère pour savoir si la remarque n'est pas exacte, totalement ou en partie, même si elle ne me plaît pas. Evidemment, ça peut prendre du temps, on ne se rend pas toujours compte tout de suite de la vérité contenue dans des propos qui nous heurtent très fort. Et je tiens aussi à m'améliorer si possible dans mes comportements de cycliste, de piéton, d'automobiliste, d'usager des transports publics. Donc je prends volontiers les remarques, j'évalue leur pertinence au regard de mes observations et de mes propres comportements et si il y a matière à le faire, JE CHANGE !

Donc j'aimerais plutôt qu'une discussion autour des dangers que représentent les scooters pour les cyclistes, n'élude pas le propos en me parlant des dangers - mêmes avérés - des uns pour les autres, des piétons pour les voitures, des vélos pour les piétons, etc... L'UN N'EMPECHE PAS L'AUTRE !

Il faudrait donc essayer de mieux canaliser vos contributions, en essayant d'apporter des éléments constructifs (p.ex en listant d'autres problèmes que posent les scooters aux cyclistes et en essayant de proposer des solutions; dans le commentaire de M. Durand il y a la pertinente observation concernant les MP3, c'est hors de propos concernant mon sujet initial mais devrait se trouver ailleurs, cf. ci-dessous).

Pour les autres problématiques, il me semblerait en effet plus judicieux de créer d'autres articles, peut-être même en essayant chaque fois de séparer les aspects positifs des aspects négatifs. Je m'explique par l'exemple. Il pourrait y avoir :

- comment lutter contre les infractions des cyclistes;
- comment améliorer la sécurité des cyclistes;

- comment lutter contre les infractions des scootéristes;
- comment améliorer la sécurité des scootéristes;

- comment lutter contre les infractions des automobilistes;
- comment améliorer la sécurité des automobilistes;

- comment lutter contre les infractions des piétons;
- comment améliorer la sécurité des piétons

Et j'aimerais donc éviter de trouver des contributions du type "les infractions des cyclistes ne comptent pas parce que les infractions des scootéristes sont pires", ou l'inverse.

Essayez plutôt de voir en quoi vos comportements sont exemplaires ou non, pourraient être améliorés ou non, car il ne faut pas oublier que la plus élémentaire des règles d'éducation consiste à mettre en pratique ce qu'on enseigne ! Et les pratiques des adultes m'atterrent parfois (souvent) : on dit aux enfants "il faut respecter les lois, des règles de vie commune, etc." et une grande majorité d'adultes passe son temps à ne pas les respecter, de la circulation routière au papier jeté n'importe où alors qu'on est à 2m d'une poubelle ! Après, il ne faudra pas s'étonner d'avoir les jeunes que nous avons : ils nous auront observés !

Écrit par : roger deneys | 23/01/2008

Les commentaires sont fermés.