24/01/2008

Référendums Conseils d'administration HUG, TPG et SIG... suite... La rhétorique libérale est bien fatiguée…

Un internaute averti m'envoie une copie d'un article récent publié par Renaud Gautier sur son site (drôle de blog d'ailleurs, on ne peut y apporter aucun commentaire PUBLIC… Alors Renaud ? Le partisan autoproclamé de la liberté pratique la censure ?) au sujet de l'aboutissement probable des 3 référendums en question. Vous trouverez copie de l'article de Renaud Gautier ci-dessous.
Le problème dans cet article est que son auteur est complètement à côté de la plaque ! Il voit (ou plutôt : écrit; je ne pense pas qu'il soit dupe de ses propos) dans notre opposition à ces 3 projets de loi la volonté de deux députés "privilégiés" (en l'occurrence mon camarade socialiste Alberto Velasco et Eric Stauffer du MCG) qui siègent actuellement au sein du Conseil d'administration de SIG et qui souhaiteraient conserver leurs privilèges, les lois votées par le Grand Conseil supprimant la possibilité de cumuler le mandat de Député avec celui de membre d'un des Conseils d'administration concerné…
Mais, désolé de l'écrire ainsi, ON S'EN FOUT COMPLETEMENT ! L'incompatibilité du mandat de Député et de membre de Conseil d'administration est un faux problème, juste bon à occuper l'esprit - et les articles – de quelques journalistes fatigués et complaisants avec les pseudo-idées de la Droite genevoise.
Les deux véritables problèmes de ces projets de loi sont ailleurs :
1.       La suppression de la représentation automatique de tous les partis politiques élus au Grand Conseil est une véritable atteinte à la démocratie : encore moins de contrôle possible, encore moins de transparence, et par extension, suppression des droits de copropriétaires des citoyennes et citoyens qui ont voté pour telle ou telle sensibilité politique considérée comme suffisamment importante pour siéger dans notre parlement !
2.       Ils sont totalement lacunaires car les commissions concernées ont dû travailler sous la pression insistante des Députés de droite qui faisaient le forcing pour avancer le plus vite possible ! Et le travail de la Commission des droits politiques, sensée finaliser, peaufiner, harmoniser les différents rapports issus des différentes commissions spécialisées s'est aussi fait au pas de charge, sans lecture attentive des différences, des suppressions ou ajouts opportuns ! Par exemple (oui, je sais, je l'ai déjà écrit) : interdire la présence d'administrateurs qui seraient dirigeant chez des concurrents, donner des lettres de missions aux administrateurs, avec des objectifs clairs et précis, établir des profils de compétences pour choisir les bonnes personnes. Ces propositions ont été faites par les Socialistes lors des débats, la Droite, les Libéraux, les ont toutes refusées !
Et c'est là que Renaud Gautier me semble bien fatigué, peut-être aussi désabusé par les aléas de sa carrière politique : il n'écoute plus. Et ne veut pas admettre qu'on peut être POUR la modernisation des Conseils d'administration et CONTRE des lois mal foutues ! C'est pourtant aussi simple que cela ! Donc inutile de nous tartiner avec des rapports de l'OCDE sur la "bonne gouvernance", ce n'est pas parce que l'OCDE prétend aujourd'hui quelque chose que nous devons demain voter une loi blablateuse sans faire un minimum d'effort de réflexion ! Alors, la prochaine fois, svp, un petit effort pour accepter les remarques constructives des député-e-s qui ne sont pas du même parti ! C'est aussi comme cela qu'on obtient une meilleure démocratie !
PS : par contre, les Libéraux, Radicaux, PDC et UDC qui ont voté l'interdiction du cumul de mandat député-administrateur devraient démissionner de tous les Conseils d'administration dans lesquels ils siègent. Chiche ?`
Article de Renaud Gautier
Mardi 22 janvier 2008
Y a de la menterie dans l'air, Pépère ...
Pour les 8'000 d'entre vous qui ont signés les trois référendums contre les projets de loi concernant les SIG, les HUG et les TPG, vous vous êtes fait rouler dans la farine ! La Confédération a adopté des règles très strictes de Gouvernance, beaucoup d'entreprises privées s'y mettent aussi. Mais voilà, il suffit qu'au Parlement genevois deux députés, l'un socialiste l'autre du MCG, eux-mêmes administrateurs de l'une ou l'autre de ces entités s'égosient sur une éventuelle perte de leurs privilèges pour qu'un certain nombre de genevois signent ces référendums.
Soyons net et carré : c'est une mauvaise farce qui n'entend servir que quelques privilégiés, accrochés à leurs jetons de présence. Ce faisant les référendaires oublient que nous, citoyens, avons un intérêt direct à avoir des régies autonomes administrées par des gens objectivement compétents dans leur domaine, en nombre suffisamment restreint pour être efficient et dont la responsabilité est, de fait, effectivement engagée dans la bonne marche de l'entreprise. Parlez de meilleurs "contrôles démocratiques" parce que des députés incompétents siègent dans un conseil d'administration est effectivement une vilaine menterie.

21:14 Publié dans politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

Commentaires

Il n'y a rien de nouveau sous le soleil : La pluparts des huiles du partis libéral sont d'éminent d'avocat et ont du tous gagner le concours d'éloquance de leur volée universitaire ... mais qu'on on gratte derrière les mots pour analyser les arguments, en général c'est sophisme, mensonges et calomnies ! Le tout proféré avec un aplomb sans faille, résultat de nombreux cours de communication chèrements payés.

Écrit par : Dji | 25/01/2008

La petite alliance libérale, radicale UDC actuelle au grand conseil est composé de personnages plus proches de pratiques maffieuses, que de politique. Heureusement qu'il y a le MCG pour dénoncer ces magouilles et prendre la défence des fonctionnaires aux bas revenus. Mais si on parlait un peu des socialistes et du député Brunier qui en grand courageux qu'il est, n'a pas eu le culot de participer aux débats sur les SIG? Normal, Brunier gagne 23'000 frs par mois aux SIG et c'est encore un socialo gauche caviar?

Écrit par : electeur | 25/01/2008

@ electeur
L'Entente Bourgeoise est composée des PDC, Radicaux et Libéraux.
UDC et MCG sont seuls, même si les deux sont de droite, ils font cavalier seul.
A bon entendeur...salut.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 29/01/2008

Les commentaires sont fermés.