11/03/2008

AG PROVELO GENEVE

Des cyclistes militants qui agissent bénévolement pour améliorer les conditions de déplacements des cyclistes à Genève. La voiture n'est pas une fatalité! Réveillez-vous!

00:32 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook

Commentaires

Monsieur le représentant du vélo (sport agréable et efficace, au demeurant),

Avant-hier, Monsieur Bessuchet, un homme de quatre-vingts ans s'est fait chouter par un cycliste dans l'hyper-centre. Ce dernier n'a pas daigné s'arrêter et a poursuivi son chemin comme un fuyard, faisant semblant de n'avoir rien remarqué. En plus de la grossière incivilité et d'une infraction flagrante du code de circulation commises, il faut préciser que l'homme percuté a été blessé.

Quelle mesure préconisez-vous pour ce genre d'accident?

Écrit par : Micheline Pace | 09/04/2008

bahhhh...aucune...ou faire la même choses aux voitures...les blesser aussi...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 09/04/2008

Je partage bien entendu le point de vue de Micheline Pace quant à l'incivilité et la malpolitesse, pour ne pas dire la lâcheté minable, du cycliste en question ! A mon avis, ce qui arrive ici n'est pas forcémement spécifique au vélo, on le constate aussi souvent avec des automobilistes (on peut penser au sale type minable qui a fui après l'accident mortel sur la route de saint-julien près de l'autoroute). Les sanctions doivent être exemplaires, comme pour les automobilistes : une personne comme celle-ci doit être retrouvée et condamnée, ne serait-ce que pour son délit de fuite.

Sinon, je ne suis pas certain que je puisse être considéré comme "le représentant du vélo", je suis UN représentant de ProVelo Genève car je fais partie - bénévolement - de son comité et que j'ai présidé cette association pendant quelques années quant elle s'appelait encore l'ASPIC... Et j'en profite d'ailleurs pour rappeler justement que provelo genève agit concrétement pour donner des cours de conduite à vélo, que ce soit aux petits ou aux adultes... Et qu'une association de 1'500 membres, non subventionnée, ne peut malheureusement pas mener d'actions tout public... Nous informons nos membres, nous sensibilisons les cyclistes lors de nos manifestations (bourses aux vélos, journée du vélo, journal, etc.) mais c'est difficile de faire plus.

En matière de prévention et de sécurité routière, le laxisme policier genevois est cependant flagrant. Et pas nouveau... Mais quand des députés MCG, policiers par ailleurs, défendent des propositions qui visent à être moins sévères, je pense que le mal est très grave !

Sinon, il manque cruellement une coordination sérieuse des acteurs, entre le politique (Conseil d'Etat, Conseils administratifs, notamment la ville), la police (Gendarmerie, ASM) et les associations (Provelo Genève, ATE, TCS, parents d'élèves) dans le domaine de la sécurité routière, autant pour le volet prévention que le volet répression. Si on laisse toujours faire n'importe quoi à n'importe qui, pas étonnant que cela devienne toujours pire... Et d'ailleurs, pour anticiper les futures remarques dénuées de fondement d'octave et victor, on précisera que c'est bien la droite, avec son discours sécuritaire totalement creux et sa défense de la "liberté" qui s'apparente à une défense permanente de tous les égoïsmes individuels , qui est responsable, dans toutes les sociétés occidentales, de cette dérive je-m'en-foutiste !

Écrit par : roger deneys | 09/04/2008

Il existe quelques farfelus qui roulent sur les trottoirs. Parmis ceux-ci, je citerais Mugny et Pagani. Le premier roule dangereusement le samedi matin sur le marché aux puces, alors qu'il y a beaucoup de monde et notamment des enfants, avec une bande de dangereux vélocipédistes. Il s'est du reste fait rappeler à l'ordre par un pucier qui l'a forcé de descendre de son péclot. Quand à Pagani, il préfère rouler sur les trottoirs car cela est trop dangereux sur la route. Une de ses amie s'est fait renverser par une voiture. Donc, pour Monsieur le Conseillet Administratif, il est normal de renverser les piétons et d'ignorer la loi ! Belle mentalité ! J'en ai fait les frais ! Je lui ai écrit et sa réponse est celle que je viens de donner. Les pistes cyclables ? Toujours vides !

Écrit par : Octave Vairgebel | 09/04/2008

Roger, cette remarque n'est pas dénuée de fondement : Il y a que quelques cyclistes qui respectent la loi qui consiste à acheter une vignette annuelle afin d'être couvert par une assurance accident ! Ceux qui ne l'achète pas ont une maxime : Courage, fuyons !
Santé !

Écrit par : Octave Vairgebel | 09/04/2008

...pistes cyclables ? un gaspillage ...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 09/04/2008

Pour Octave. Bon, pour cette bouteille de blanc, on essaye de se voir un samedi ? à PLO ? D'ailleurs, concernant PLO - mais peut-être que c'est trop récent - j'aimerais bien aussi en savoir plus sur le nouveau quartier du vélodrome, quand les décisions de construire ont-elles été prises ? Et il y a une maison qui s'appelle la "Maison Ravy" : c'était quoi cette maison ?

Écrit par : roger deneys | 09/04/2008

N'étant plus sur Planles, je vous conseille de contacter le groupe des archives de la commune. Ils n'ont pas encore de site internet mais la mairie pourra vous renseigner sans problème. La "maison Ravy figure sur internet (voir le site de la commune). Pour l'apéro, je vous téléphone un de ces prochains jours.
Cordiales salutations.

Écrit par : Octave Vairgebel | 09/04/2008

C'est quand même dingue cette haine du vélo : on parle d'une association qui milite pour la promotion de ce moyen de locomotion propre et bon pour la santé et la première remarque qui vient semble vouloir associer un crétin auteur d'une infraction grave à l'ensemble des cyclistes ...

alors qu'objectivement, dans notre ville qui étouffe sous le traffic motorisée, où l'on risque sa peau à chaque passage piéton si l'on est pas attentif et où si on est asthmatique il vaut mieux avoir son médicament dans sa poche ... ce genre de remarque relève de la mauvaise fois ou de l'aveuglement le plus complet.

Écrit par : Dji | 09/04/2008

Dji, ce n'est pas moi qui ai qualifié Mugny de crétin mais vous ! J'ai personnellement trouvé la solution pour marcher sur les trottoirs sans être bousculé par quelques andouilles sur leur péclot sans vignette: Je marche en zig-zagant et de cette façon les cyclistes font attention. Je précide que cette manière de me déplacer n'est pas due à un abus d'alcool !! Puisque Roger s'occupe de cette association, il serait très utile que vous donniez des cours de conduite afin de respecter les écritaux de la signalisation routière. On ne compte plus les "pédaleurs de charme" (et non pas les charmeurs de pédales !)qui ne respectent rien et même les sens interdits. L'éclairage serait également souhaitable car je me suis retrouvé de nuit, sortant avec ma bagnole de mon garage, face à 3 jeunes filles vêtues de noir, sans éclairage, tenant toute la route et en sens interdit ! J'ai failli envoyer ces 3 nanas à l'hosto ! (ou pire!) Pendant que j'y pense, saliez pour moi Citoyensuisse, alias Michel Tedeschi car il boude mes messages sur son blog !!
A la prochaine. Santé Roger !

Écrit par : Octave Vairgebel | 10/04/2008

Oui ! L'éclairage devrait être obligatoire sur les vélos vendus, avec des exceptions pour les vélos de course ou vtt utilisés dans le cadre de clubs cyclistes. Et c'est tout. Et la police devrait effectivement s'associer à ProVelo Genève et au TCS pour mener une campagne INTENSIVE de prévention PUIS de répression systématique des cyclistes qui roulent sans lumière !

Écrit par : roger deneys | 10/04/2008

Pour ce qui est de la prévention, c'est comme pisser dans un violon ! Avec les cyclos cela ne sert à rien. Regardez les cours qui étaient donnés dans les écoles ! L'éclairage était obligatoire lorsque je parcourait la Suisse en vélo. Il faut remettre cette obligation immédiatement.

Écrit par : Octave Vairgebel | 11/04/2008

Les règles de conduites sont les mêmes our tous et les seuls à ne pas les respecter sont bel et bien les cyclistes malgré toutes les conférences de presse à ce sujet depuis 2001.

M. Deneys, Avez-vous retrouvé le sauvage qui a percuté de plein fouet Monsieur Bessuchet à Rive ? Sachez qu'il est gravement accidenté, il ne sort plus tellement il a mal partout.

Écrit par : Micheline Pace | 11/04/2008

Est-ce qu'on peut compter sur Sarah KLOPMANN, pour autoriser les ASM à verbaliser les cyclistes non conformes ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 11/04/2008

Est-ce que le cycliste qui a tué un piéton âgé sur le passage de sécurité proche du temple de Plainpalais a été arrêté ? Cela s'est passé il y a environ 2 ans. Il n'avait certainement pas sa fameuse vignette à une thune ! C'est encore trop cher pour ces dangers publics !

Écrit par : Octave Vairgebel | 11/04/2008

Mme Pace (si vous existez) : c'est à moi d'arrêter les criminels ? Première nouvelle ! Les seuls à ne pas respecter les règles de circulation sont les cyclistes ? Vous devez être aveugle... Bon, sauf à considérer normal de griller les feux rouges quand on est en bagnole (il n'y a pas que les cyclistes, vraiment pas, oh non !), ou de se garer partout sur les trottoirs et les passages piétons...

Ensuite lisez mes commentaires avant d'écrire n'importe quoi.

Et j'espère que Monsieur Bessuchet pourra se remettre de cet accident. Et comme je l'ai déjà dit, j'espère que le coupable sera retrouvé et condamné. Comme pour un automobiliste, aucune différence.

ps : Octave : la lumière EST OBLIGATOIRE la nuit ! Maintenant pas la vente de vélos équipés de lampe !

Écrit par : roger deneys | 11/04/2008

@ Roger Deneys : je ne suis pas sure d'avoir bien compris le sens d'"exister" me concernant. Merci de m'éclairer (une lanterne dans la nuit est toujours en effet utile).

Le ton de votre propos montre bien que vous n'en avez que faire des problèmes réels rencontrés avec la multimodalité. Tant il est vrai que c'est bien plus valorisant de brandir des règles que d'aucuns n'appliquent pas par manque de civisme.

Pour ma part, je me fiche de la politique anti-bagnoles (c'est vous qui y faites références en parlant des vélos). Aimant la marche à pied et usagère fidèle des transports publics, je n'emmerde pas le monde dans la circulation routière.

L'idéologie ne résout pas tout (=euphémisme) comme vous le voyez!

Enfin, si j'ai pris la liberté de vous soumettre ce cas - emblématique - comme il y en beaucoup d'autres, hélas!, c'était objectivement pour connaître votre avis, en tant qu'amoureux du vélo et membre d'une association très en vue, vous assurant des voix pour votre élection au parlement.

Dommage que vous fermiez ainsi le débat démocratique... Avec mes respects.

Écrit par : Micheline Pace | 11/04/2008

hem... désolé mais je n'ai pas l'impression que vous avez pris le temps de lire ce que j'avais déjà écrit avant d'en remettre une couche... Donc l'idéologie extrêmiste me semble plutôt se trouver dans vos écrits, notamment une phrase comme "Les règles de conduites sont les mêmes our tous et les seuls à ne pas les respecter sont bel et bien les cyclistes". Maintenant, si vous racontez n'importe quoi ("M. Deneys, Avez-vous retrouvé le sauvage qui a percuté de plein fouet Monsieur Bessuchet à Rive ? "), c'est vrai que ce n'est pas très intéressant... J'ai déjà 2 lecteurs assidus qui ont de la peine à sortir des stéréotypes ni drôles ni intéressants, donc je ne cherche pas à en avoir plus. Et si je perds une voix féminine malgré tous mes efforts, hé bien tant pis ! Vous savez, il n'y a pas que la politique dans la vie... Mais relisez, svp, attentivement, TOUT CE QUE J'AI ECRIT ci-dessus avant de répondre... Sinon c'est sans espoir. Courage.

Écrit par : roger deneys | 11/04/2008

Les commentaires sont fermés.