26/03/2008

Verbier : toute la vérité !

Ah quel bonheur que de lire tous ces commentaires suite à mon petit séjour valaisan ! Je crois au moins avoir eu l'occasion d'ajouter un jour de rigolade à mes petites vacances ! Merci !

Bon, pour celles et ceux qui veulent régler des comptes (heureusement d'ailleurs que nous ne sommes plus au XVIIIème siècle, j'aurais fini sur le bûcher avec ces nouveaux inquisiteurs...) :

OUI, je suis allé à Verbier à pied jusqu'aux Palettes, en tram 15 jusqu'à Cornavin, en train jusqu'au Châble et en car postal ! Idem pour le retour, avec variante bus D et ses sardines (remarquez, c'était presque moins pire que le bus à touristes skieurs excités lundi à Verbier... tout est relatif...) ! Donc, c'est totalement inutile d'avoir un 4x4 pour y aller, je vous le confirme !

NON, je ne suis pas monté à vélo... Vous voulez ma mort ? D'abord j'avais même pris mes skis et ensuite avec les 15 kilos de trop que je me trimballe, ça aurait été mortel, surtout que je monte sans seringue (la montée à vélo à Champel ou à Saint-Jean, ça me convient mieux, la Treille c'est pas mal car assez court.... Mais Verbier, non vraiment, soyez gentils !)

POURQUOI y suis-je allé ? Et de quel droit en fait ? Pourquoi autorisons-nous les socialistes suisses à oser se ballader à travers leur pays ? Remarquez, avec Blocher et conssorts, le passeport intérieur n'était pas si loin que ça... Mais pendant que nous sommes encore libres, voilà la réponse : j'y suis allé parce que j'avais gagné un concours organisé par un fournisseur informatique, 2 jours pour 2 personnes en demi-pension, dans un hôtel situé au dessus d'une boîte de nuit qui empoisonne ses clients (le Gogos Club ou qqch du genre), abonnement de ski inclus ! C'est sympa quand même, non ? Merci à mon fournisseur préféré ! Environ 420.- la nuit, c'était une suite. A mon avis, c'est trop cher mais si des clients sont prêts à payer ce prix, pourquoi pas en fait...

POURQUOI n'ai-je pas renoncé ? ça aussi, c'est un vilain défaut : même quand je n'aime pas trop l'idée, je suis curieux : j'aime CONNAITRE ! (Il y a 2 ans, par curiosité j'ai même embarqué mon fils Yann au Salon de l'Auto... Bon, c'était tellement ennuyeux... Il ne méritait pas ça !) Donc, plutôt que d'être ronchon, de grogner après une lecture brouillée par la rage, essayez de réfléchir, de trouver un autre point de vue, de comprendre le sens des valeurs différentes : je critique Verbier, ses bagnoles qui puent, ses beaufs qui se garent sur tous les trottoirs, incapables de marcher 3m pour faire quoi que ce soit, j'y rencontre un Libéral genevois pro-bagnoles, ben voilà, c'est la vie... ça arrive... Mais est-ce pour autant un système de valeurs à encourager ? Pourquoi ne pourrait-on pas trouver une station friquée où on y vient en train, où ça ne pue pas le gaz d'échappement ? Où les piétons sont respectés ? Où le développement économique est plus DURABLE ? On y croiserait même des libéraux pro-bagnoles, si, si, ils survivraient ! D'ailleurs... il me semble.... est-ce que par hasard de telles stations n'existent pas déjà en Suisse ? Qui ne sont ni moins ni plus chères que Verbier ? Oui, vous savez... une station avec une montagne très connue pas très loin... ça commence par Z je crois... et il y en a aussi une autre, où il n'y avait déjà pas de bagnoles il y a sûrement 30 ans quand j'y suis allé une fois en vacances de neige (merci maman !), juste à côté, Saas, Saas qqch....

L'AVANTAGE de ces contributions Verbier, c'est que les habituels ronchons réacs blogueurs genevois auront pu retrouver des nouveaux amis valaisans ! On dit merci qui ?

LE REGRET, en passant, c'est justement un des habituels ronchons qui défoule son mal-être dans des commentaires ennuyeux et courroucés : quand on connaît une autre réalité, un autre monde, c'est bien plus utile de la faire connaître aux autres, avec un esprit vif, critique et positif que de ronchonner sur un passé qui ne reviendra pas... Prenons par exemple le cas de la Roumanie, j'y pense car j'ai croisé un pianiste d'hôtel qui venait de là à Engelberg, il avait fui le pays avant la chute de Ceaucescu... et se plaignait de moins bien gagner sa vie en Suisse qu'en Allemagne. Donc la Roumanie, ce qui est intéressant, c'est de comprendre pourquoi et comment la dictature a pris fin, et surtout de savoir comment on y vit aujourd'hui ? Quel avenir donnons-nous à sa jeunesse ? Avec quelles perspectives ? Le reste, c'est seulement bon à alimenter des sites extrêmistes, qu'ils soient d'ailleurs tout à gauche ou tout à droite...

 

 

 

 

 

 

22:26 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : verbier, valais, beaufs, bagnole, voiture, ski, montagne | |  Facebook

Commentaires

Le car postal que vous avez pris pollue bien plus qu'une voiture !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 27/03/2008

C'est bien vrai ! Surtout que j'étais tout seul dans mon car postal, évidemment... Et, vous savez quoi ? Il refait la course une deuxième fois pour un deuxième passager... Incroyable, non ? Donc, vivement que les cars postaux soient équipés de filtres à particules mais en attendant, retournons à l'école primaire pour (ré-)apprendre les divisions... Et même les additions en fait car ne faudrait-il pas considérer la somme de toute les surfaces occupées par les voitures comme une pollution essentiellement (je n'ai pas dit complétement) inutile ? Et je ferai aussi à titre perso un petit tour pour l'orthographe, j'ai vu avec effroi que j'avais écrit "tome" au lieu de "tomme"... Et avec ce nouveau système de blog, où il n'y a plus mes belles photos, c'était pas triste à corriger !

Écrit par : roger deneys | 27/03/2008

Cher monsieur, j'ai la chance d'habiter un immeuble avec parking souterrain...mais vous avez raison...je reviens de Bucarest, ou les piétons marchent dans la rue, comme les voitures et les voitures se parquent sur les trottoirs, plus que Ceausescu, ne prévoyait pas une telle augmentation de la richesse de la population et une augmentation aussi forte du nombre de voitures...de plus il ne le voulait pas...le commerce privé étant interdit, mais bon, cela ne vous concerne pas...vous êtes socialiste...lui était communiste...

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 27/03/2008

Va à Saas-Fee ou Zermatt,

Il n'y a pas la moindre voiture dans les rues depuis de nombreuses années.

Au lieu de te plaindre tout le temps est d'être un négatif-ronchonneur professionnel.

Ce côté totalitaire et donneur de leçon est typique d'un socialiste tendance Deneys.

Sois un peu positif et un peu moins manipulateur, tout en respectant les autres!

A bon entendeur!

Écrit par : Ecologie libérale | 27/03/2008

Ecologie libérale vous avez raison, qu'il aille à Zermatt car il y croisera certainement d'autres socialos qui gueulent contre les bas salaires et les horaires impossibles. Il constatera que, en saison, les deux grandes surfaces connues (Coop et Migros) ouvrent le dimanche ! Il ira certainement manifester pour une fermeture obligatoire et se fera remballer car il est, comme tout visiteur, qu'un étranger ! Même le type qui est commerçant et vient de Viège est considéré comme étranger tout comme le "camarade" Deneys qui crèche à Planles mais n'est pas intégré aux vrais habitants de ce village ! Et les Zermattois ont bien raison, ils protègent intelligemment leur biens et leur patrimoine. Ah, j'oubliais, j'y ai croisé Strauss-Khan et son épouse Anne Sinclair. C'est logique car, avant d'être socialo-gauche-caviar, il est économiste et intelligent ! Donc, toute la différence avec nos socialos-gauchos-caviar stupides que nous connaissons que trop bien !

Écrit par : Octave Vairgebel | 27/03/2008

Ah mais c'est mon copain député libéral Desbaillets qui n'ose pas dire son nom ? Et qui se cache derrière l'écologie libérale ? Mais pourquoi ? Y'a pas de honte, René ! D'ailleurs - mais pas sur les bagnoles mais ça je ne t'en veux pas, je sais que tu as été mécanicien - concernant les OGM, tu tiens un discours tout à fait convaincant ! Il faut un nouveau moratoire !

PS : et maintenant j'apprends aussi que je devrai recevoir un diplôme - pas encore le passeport intérieur mais on y arrive... - d'Octave pour certifier que je suis devenu un "vrai habitant" de Plan-les-Ouates ? Ben, ça promet ! Et en plus un certificat d'intelligence ? Ben dis donc ! En tout cas une chose est sûre, le diplôme de politesse (comme de laisser de la place sur les trottoirs pour que les piétons, les mamans, les personnes âgées, les enfants, les papas, les poussettes puissent avancer sans risquer leur vie) ne sera certainement pas décernée par toi, Octave, éminent membre fondateur de la CBG (Clique des Blogueurs Grognons; n'oubliez pas de recruter aussi pour l'antenne valaisanne, je suis sûr qu'on doit y trouver des adeptes convaincus !).

Écrit par : roger deneys | 27/03/2008

Roger, je suis enfant de Planles ! j'y ai fait toute ma scolarité et j'y suis né ! j'y ai habité pendant plus de vingt-cinq ans ! J'ai fait partie de plusieurs sociétés locales. J'ai quitté Planles parce que ton copain Grobet emmerdait pour les autorisations de construires et les jeunes de cette commune ont pratiquement été obligés de partir. Concernant la politesse, je te signale que le seul connard qui m'est rentré dedans avec son péclot c'est cet abruti de Pagani ! Il préfère rouler sur les trottoirs car la rue est trop dangereuse ! (C'est la réponse quîl m'a transmise).Les piétons, il n'en n'a rien à foutre ! C'est bien entendu un élu de gauche donc c'est normal. Il me semble que ta clique est la CBG (Clique des Bavards Grotesques)! (Humour, je précise parce qu'avec un membre du PS, on ne sait pas si la plaisanterie est comprise, c'est normal vu le niveau !)

Écrit par : Octave Vairgebel | 28/03/2008

Qu'un homme politique (de gauche comme de droite) ait un certain humour, c'est assez rare pour être souligné; je vous remercie donc du vôtre, dans cette réponse très pédagogique. Bien que je ne sois pas de votre bord politique, j'ai apprécié. Au moins j'apprends que vous avez un point commun avec Blocher, les 15 kilos de trop. Peut-être pourriez-vous lui envoyer un vélo, sans selle ?

Écrit par : Julien | 28/03/2008

Roger, désolé mais je reviens à la charge ! Afin de prouver que tu es bien un Planaoutiens, voici un petit quizz :

Quel est l'anniversaire célébré en 1951 ?

Où a eu lieu le spectacle de cette fête ?

Qui était le chorégraphe ?

Où était construit le vélodrome ?

Quel était la longueur exacte de la piste et en quel matériau était-elle construite ?

Qui était avant Morex le maire de la commune ?

Comment se nomme la colonie de vacances de la commune et où était situé la maison de vacances dans les années 1953-1962 ?

Quelle est la photo particulière prise devant l'école de Planles en 1946 (sauf erreur)

Où était situé le poste de police de Planles ?

Je tiens à ta disposition toutes les réponses (et bien d'autres encore) moyennant une bonne bouteille de blanc ! (je n'aime pas le rosé, devine pourquoi !). Salut le parachûté !!

Écrit par : Octave Vairgebel | 28/03/2008

Aïe ! Je n'y arriverai jamais ! Et je crains en plus que cela ne soit pas suffisant pour être considéré comme un vrai planaoutien ! Bon, cela ne me traumatise pas trop... Mais les réponses m'intéressent beaucoup, surtout ce qui concerne le vélodrome ! Va falloir organiser la bonne bouteille de blanc... offerte par un socialiste qui est allé voir un meeting de Mitterrand à l'âge de 10 ans, en 1973, qui a serré la main de Jospin, qui tutoie Papy Grobet, Jean Ziegler, Ruth Dreifuss et Micheline Calmy-Rey... Octave, est-ce bien raisonnable ? Mais en ce qui me concerne je suis prêt et j'espère que nous aurons ainsi indirectement contribué au rayonnement de ma nouvelle commune ! Merveilleux !

Et, question essentielle : quel blanc ? Un Neuchâtel ? (héhéhé... ça aussi c'est une de mes questions préférées au bistrot en Valais...)

Écrit par : roger deneys | 28/03/2008

Bon, j'éclaire ta lanterne :

1951 : 100ème anniversaire de la commune Le spectacle à eu lieu sous les marroniers centenaires (que des abrutis veulent couper pour y faire passer le tram !)Le chorégraphe était Jo Baeriswyl. Le vélodrome avait une piste en béton de 333,33 mètres. Il était à la place de la Migros au bord de la route se St.-Julien, juste après l'église catholique et d'importante compétitions étaient organisées (arrivées du Tour de Francce, de Suisse de Romandie, championnats suisses, etc C'est la piste-fériche de Ferdy Kubler ! T'es trop jeune, t'as pas connu !.Avant Morex, le maire était M. Charles Yersin. La maison de la colonie l'Arc-en-Ciel était située à Revereulaz (hameau proche de Torgon).La photo représentait les "mobilisés" et la prise de vue déplorable nous montrait l'école (la vraie) et les types en tout petit !Le poste de police était au bord de la rte.de St.-Julien, en face de la cure catholique. Tes amis Tonton le faiseur de mômes à tous vents,Grobet le seul conseiller d'Etat qui ne faisait pas cadastrer sa villa d'Aire-la-Ville, Ziegler le Fidel ami de Castro et qui bouffe à tous les râteliers de peur d'être poursuivi en justice à cause de ses écrits crachants sur notre pays, Ruth le mannequin d'Emmaüs, spécialiste de la Lamal, et Cruella la voilée, non merci, moins on en parle, mieux c'est ! Le blanc ? Il me semble que Bartass vinifie de bons vins régionaux. L'ennui c'est qu'il n'est pas de gauche ! Bon, depuis le 12 décembre, entre les gauchos, les Khmers Verts et le PDC c'est bonnet blanc et blanc bonnet ! Alors ? Santé !

Écrit par : Octave Vairgebel | 28/03/2008

Roger, j'oubliais, le Neuchâtel me reste en travers de la gorge depuis qu'un socialo neuchâtelois a baissé ses trabines devant son parti afin de ne pas prendre la place qui lui revenait après son élection démocratique au Conseil Fédéral et nous obliger de subir Ruth-des-Pâquis ! (Moi qui pensait que le poste était bien payé, je ne pensait pas qu'il fallait avoir une activité supplémentaire pour boucler ses fins de mois !)

Écrit par : Octave Vairgebel | 28/03/2008

C'est marrant mais je n'entends plus parler du coup de blanc !! Cela correspond à la définition du PS : Des promesses, des promesses, des promesses..... !
Santé !

Écrit par : Octave Vairgebel | 01/04/2008

Les commentaires sont fermés.