31/03/2008

Genève-Servette en finale : un petit retour à vendredi dernier…

Comme le blog de la Tribune a changé, vous n'avez pas pu lire ces quelques messages envoyés en direct dans la frénésie des fans de Genève-Servette à la Praille vendredi dernier ! Et depuis, déjà un match de gagné !

Vais-je avoir des places ??
La Praille, 16h12. Près de 200 personnes autour de moi, devant moi surtout... Va-t-on avoir de précieux billets pour la finale ? Serrons les pouces et hop Servette !

Billets pour la finale (2) ?
La Praille, 16h35. Plutôt 300 personnes. Tout est bloqué ! Pas un fan n'a encore eu son sésame... Halala !

Genève-Servette en finale (3)?
17h10. C'est trop ! Une heure 20 minutes sans rien voir bouger, c'est trop pour moi ! Pas l'air top le système ! Surtout que tous mes voisins disent que sur le net c'est aussi bloqué ! Mais ce n'est pas grave, tant mieux pour celles et ceux qui auront des places et hop Genève-Servette! Et c'est une jolie métaphore de l'adéquation d'un système conçu pour une certaine demande et qui doit faire face à un pic inhabituel...

Genève-Servette en finale (4) : Youpiiie !?
Pas que je sois têtu... Mais après être allé faire une maintenance informatique chez un client, vers 19h, je me dis qu'il est peut-être encore temps d'aller voir ce qui se passe à La Praille... L'espoir fait vivre, non ? Plus grand monde... 20 personnes agglutinées qui hèlent les vendeurs, Pitié! Une, deux places pour demain! J'y ajoute ma voix : et moi ! Au moins 2 places pour jeudi, svp !!! Et, miracle !, il me répond : oui, pour jeudi pas de problème ! Mais c'est des places debout !

- Mais oui ! Debout, assis, couché, l'essentiel est de pouvoir y aller !

.. Et debout, ça me rappellera mon enfance à La Chaux-de-Fonds, il y a bientôt 40 ans... Aux Mélèzes, avec Luc mon frère, on se payait des 'pains-moutarde', tranche de pain à la moutarde Thommy, 20 ou 30 centimes, quand ils ne nous restaient plus assez d'argent de poche pour les saucisses à 2 ou 2.50...

Bon, allez Genève ! Et à jeudi à la patinoire !

11:13 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : genève-servette, gshc, hockey sur glace, praille | |  Facebook

26/03/2008

Verbier : toute la vérité !

Ah quel bonheur que de lire tous ces commentaires suite à mon petit séjour valaisan ! Je crois au moins avoir eu l'occasion d'ajouter un jour de rigolade à mes petites vacances ! Merci !

Bon, pour celles et ceux qui veulent régler des comptes (heureusement d'ailleurs que nous ne sommes plus au XVIIIème siècle, j'aurais fini sur le bûcher avec ces nouveaux inquisiteurs...) :

OUI, je suis allé à Verbier à pied jusqu'aux Palettes, en tram 15 jusqu'à Cornavin, en train jusqu'au Châble et en car postal ! Idem pour le retour, avec variante bus D et ses sardines (remarquez, c'était presque moins pire que le bus à touristes skieurs excités lundi à Verbier... tout est relatif...) ! Donc, c'est totalement inutile d'avoir un 4x4 pour y aller, je vous le confirme !

NON, je ne suis pas monté à vélo... Vous voulez ma mort ? D'abord j'avais même pris mes skis et ensuite avec les 15 kilos de trop que je me trimballe, ça aurait été mortel, surtout que je monte sans seringue (la montée à vélo à Champel ou à Saint-Jean, ça me convient mieux, la Treille c'est pas mal car assez court.... Mais Verbier, non vraiment, soyez gentils !)

POURQUOI y suis-je allé ? Et de quel droit en fait ? Pourquoi autorisons-nous les socialistes suisses à oser se ballader à travers leur pays ? Remarquez, avec Blocher et conssorts, le passeport intérieur n'était pas si loin que ça... Mais pendant que nous sommes encore libres, voilà la réponse : j'y suis allé parce que j'avais gagné un concours organisé par un fournisseur informatique, 2 jours pour 2 personnes en demi-pension, dans un hôtel situé au dessus d'une boîte de nuit qui empoisonne ses clients (le Gogos Club ou qqch du genre), abonnement de ski inclus ! C'est sympa quand même, non ? Merci à mon fournisseur préféré ! Environ 420.- la nuit, c'était une suite. A mon avis, c'est trop cher mais si des clients sont prêts à payer ce prix, pourquoi pas en fait...

POURQUOI n'ai-je pas renoncé ? ça aussi, c'est un vilain défaut : même quand je n'aime pas trop l'idée, je suis curieux : j'aime CONNAITRE ! (Il y a 2 ans, par curiosité j'ai même embarqué mon fils Yann au Salon de l'Auto... Bon, c'était tellement ennuyeux... Il ne méritait pas ça !) Donc, plutôt que d'être ronchon, de grogner après une lecture brouillée par la rage, essayez de réfléchir, de trouver un autre point de vue, de comprendre le sens des valeurs différentes : je critique Verbier, ses bagnoles qui puent, ses beaufs qui se garent sur tous les trottoirs, incapables de marcher 3m pour faire quoi que ce soit, j'y rencontre un Libéral genevois pro-bagnoles, ben voilà, c'est la vie... ça arrive... Mais est-ce pour autant un système de valeurs à encourager ? Pourquoi ne pourrait-on pas trouver une station friquée où on y vient en train, où ça ne pue pas le gaz d'échappement ? Où les piétons sont respectés ? Où le développement économique est plus DURABLE ? On y croiserait même des libéraux pro-bagnoles, si, si, ils survivraient ! D'ailleurs... il me semble.... est-ce que par hasard de telles stations n'existent pas déjà en Suisse ? Qui ne sont ni moins ni plus chères que Verbier ? Oui, vous savez... une station avec une montagne très connue pas très loin... ça commence par Z je crois... et il y en a aussi une autre, où il n'y avait déjà pas de bagnoles il y a sûrement 30 ans quand j'y suis allé une fois en vacances de neige (merci maman !), juste à côté, Saas, Saas qqch....

L'AVANTAGE de ces contributions Verbier, c'est que les habituels ronchons réacs blogueurs genevois auront pu retrouver des nouveaux amis valaisans ! On dit merci qui ?

LE REGRET, en passant, c'est justement un des habituels ronchons qui défoule son mal-être dans des commentaires ennuyeux et courroucés : quand on connaît une autre réalité, un autre monde, c'est bien plus utile de la faire connaître aux autres, avec un esprit vif, critique et positif que de ronchonner sur un passé qui ne reviendra pas... Prenons par exemple le cas de la Roumanie, j'y pense car j'ai croisé un pianiste d'hôtel qui venait de là à Engelberg, il avait fui le pays avant la chute de Ceaucescu... et se plaignait de moins bien gagner sa vie en Suisse qu'en Allemagne. Donc la Roumanie, ce qui est intéressant, c'est de comprendre pourquoi et comment la dictature a pris fin, et surtout de savoir comment on y vit aujourd'hui ? Quel avenir donnons-nous à sa jeunesse ? Avec quelles perspectives ? Le reste, c'est seulement bon à alimenter des sites extrêmistes, qu'ils soient d'ailleurs tout à gauche ou tout à droite...

 

 

 

 

 

 

22:26 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (13) | Tags : verbier, valais, beaufs, bagnole, voiture, ski, montagne | |  Facebook

25/03/2008

Verbier: mais relativisons un peu...
Bon

, ça pue le gaz d'échappement comme au Rond-Point de la Jonction, on a l'impression permanente d'être au paradis des crétins automobiles (les nouveaux crétins des alpes, quoi !) mais tout n'est pas à jeter : la montagne reste magnifique, les valaisans sympathiques, le service étonnament gentil, La Chaumière un must incontournable pour les gourmands, les vins valaisans exceptionnels (ah, ce Païen qu'on vient de terminer dans le train avec un peu de viande séchée, de la vieille tomme, un reste d'époisse et des oignons au vinaigre, tout en contemplant le Léman magnifique du côté de Chillon ! Quel bonheur !)

18:08 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook

24/03/2008

Verbier, c'est toujours aussi abominable

!
Toujours autant de bagnoles, 5 minutes que j'y suis et je vois la première bagnole à plaque genevoise garée n'importe où sur un trottoir, 10 minutes pour croiser un libéral genevois pro-bagnoles... Remarquez, ici il est bien plus chez lui que moi...

09:07 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook

22/03/2008

Stationnement deux-roues : la solution v

ient de Bâle!
Que ce soit pour les motos, les scooters ou les vélos, Genève manque cruellement de places de stationnement deux-roues. Et Provelo n'a encore jamais pu obtenir la réalisation de places de stationnement comme ici sur la photo faite à Bâle dans le quartier de St-Alban, à deux pas du Kunstmuseum : les places vélos sont logiquement séparées des places motos-scooters et elles disposent d'épingles serrées pour ne pas gaspiller l'espace et empêcher l'occupation de l'espace par les deux-roues motorisés... Le plus bel exemple des ratages genevois se trouve presque sous les fenêtres du Conseil d'Etat, en haut de la Treille... Pratique pour les scooters, mais c'est une mauvaise farce pour les cyclistes genevois!

23:42 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

14/03/2008

Stauffer et la gauche caviar (1)
Lors du

Grand Conseil de fin février, Stauffer, autoproclamé défenseur des plus faibles, a invectivé les Député-e-s socialistes qui n'étaient une fois de plus pas d'accord avec ses propositions simplistes et démagos, nous traitant de gauche caviar... Ce qui reste à prouver... Mais ce qui est sûr, c'est que l'ancien député-chômeur Stauffer est depuis peu directeur dans une régie et roule dans une Mercedes de frimeur... Qu'il gare à l'occasion illégalement devant le Grand-Conseil avec une carte Député sur le pare-brise... Alors qu'il bénéficie d'un abonnement annuel au Parking Saint-Antoine payé par la République...

15:46 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (19) | |  Facebook

11/03/2008

Bus D : toujours autant de sardines, toujours autant de retard...

C'est n'importe quoi ! Et le Conseil d'Etat en porte la responsabilité par son inaction. Mardi 11 mars. Le bus de 8h26 arrive à 8h44 à PLO. Ce n'est pas un bus articulé. Ils n'ont sans doute jamais entendu parler d'heures de pointe. Et pas de site propre sur la Route de Saint-Julien, nous sommes pris dans le bouchon des égoïstes seuls dans leur bagnole Aujourd'hui, les transports collectifs représentent seulement 1% des déplacements sur l'axe de Saint-Julien, le pire taux du canton. Et avec ce je m'enfoutisme, ça ne risque pas de s'améliorer! D'ailleurs certains passagers excédés parlent de reprendre leur bagnole !

Le Conseil d'Etat porte une part importante de responsabilité, d'une part parce que certaines améliorations pourtant annoncées dans la réponse à mon Interpellation Urgente Ecrite (IUE) de mars 2007 ne sont toujours pas réalisées (sites propres et prolongation de la ligne 23 notamment) et d'autre part parce qu'aucun effort n'a été fait pour communiquer les délais des autres améliorations annoncées. En plus les horaires du bus D, indépendamment des retards, ne sont pas conformes aux indicateurs contenus dans le contrat de prestation Unireso car il n'y a tout simplement AUCUNE coordination avec les heures d'arrivée des principales correspondances CFF. On lira d'ailleurs avec intérêt l'interview publié dans la Tribune de hier lundi 10 mars au sujet du péage urbain.

Texte de mon interpellation et réponse du Conseil d'Etat à l'adresse :
http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/IUE00405A.pdf

10:11 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook

AG PROVELO GENEVE

Des cyclistes militants qui agissent bénévolement pour améliorer les conditions de déplacements des cyclistes à Genève. La voiture n'est pas une fatalité! Réveillez-vous!

00:32 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (18) | |  Facebook

09/03/2008

Engelberg:pas vu d'ange mais c'est assez

paradisiaque d'être dans un yeti-park avec les enfants qui font de la luge et du bob...

13:10 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

06/03/2008

Salon de l'auto (1) : la connerie et le mensonge automobiles sont partout

Comme si la voiture signifiait liberté! Comme si un leasing n'était pas un racket dont on est prisonnier !

10:30 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook