09/04/2008

Monsieur Zappelli, vous plaisantez ?

Je viens de recevoir une copie de ce courrier envoyé comme lettre de lecteur à différents quotidiens de la place (vont-ils le publier, ça c'est une autre affaire...). Il me semble que cela résume bien ce qui pose problème avec M. Zappelli. Car je crois que je n'ai pas de raison particulière de m'inquiéter a priori avec l'idée d'avoir un Procureur général issu des partis de droite. Mais il faut un peu de sérieux et surtout des garanties d'indépendance. Or, comment est-ce possible de faire confiance à un procureur général qui classe un dossier de son propre arbitre, sans que le litige puisse être tranché devant la justice au su et au vu de tous les citoyens de la République ? Et alors qu'il en retire un profit électoral immédiat avec le soutien - d'ailleurs assez étonnant compte tenu de tout ce que Stauffer prétend avoir dénoncé à la justice et que Zappelli a d'ailleurs justement classé - au bazooka du MCG contre Paychère ? C'est tout simplement indécent ! Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que M. Zappelli recourt de façon particulièrement légère à l'arme du classement... Mais ici, je dois dire que cela ne rend vraiment service à personne : autant MM. Stauffer et Cerutti peuvent se prétendre innocents, autant je ne peux m'empêcher de penser que c'est un classement de complaisance... Alors que, M. Zappelli, après un procès, on sait de quoi il en retourne publiquement.

Monsieur Zappelli, vous plaisantez ?

Etant l'une des parties ayant fait recours contre les irrégularités patentes du 2ème tour des élections du Conseil Administratif de Vernier, j'ai étudié de très près le dossier du juge d'instruction, M. Daniel Dumartheray. Ce dossier est loin d'être vide ! La rapidité avec laquelle vous avez classé la procédure pénale me laisse pantoise. Mon objectif en tant que recourante n'était pas d'invalider un résultat favorable à un parti en particulier, mais de garantir une procédure électorale qui ne laisse aucun doute pour les citoyens quant à sa légitimité et à sa conformité aux loisEn d'autres termes, je voulais être certaine que le résultat sortant des urnes reflète la volonté de la population de Vernier.

Monsieur le Procureur général, vous admettez dans votre ordonnance de classement que des infractions contre la volonté populaire ont été commises. Et malgré cela, vous ne demandez pas de complément d'information, et vous renoncez à renvoyer le ou les auteurs devant une juridiction pénale de jugement, en procès public. Peut-on sérieusement laisser impunies de telles infractions ?

Autre chose: à la fin de l'instruction administrative, toutes les parties ont été réunies par M. François Paychère, Président du Tribunal Administratif, que je rencontrais pour la première fois. J'ai beaucoup apprécié son professionnalisme, son authenticité, son bon sens, son besoin clairement perçu d'équité, son souci - à chaque étape - de redonner la parole à chacun-e afin de s'assurer que tout le monde s'était bien fait comprendre. J'ai de la peine à croire que  l’homme qui a conduit ces 3 heures avec tant de rigueur et d'impartialité, d'ouverture et d'humanité, parle dans le vide quand il trouve bien cavalière votre manière de classer cette affaire.

Avec mes respectueuses salutations

Maja Lüscher, économiste, cheffe d'entreprise, habitante de Vernier

15:57 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (18) | Tags : procureur général, genève, zappelli, paychère | |  Facebook

Commentaires

"un p'tit dernier pour la route ?"

Écrit par : Blondesen | 09/04/2008

Je me permets de réagir sur les propos de cette dame laquelle est partie en cause dans la procédure administrative et qui n'a pas hésité a colporter des propos falacieux, malveillant, mensongés et calomnieux dans l'affaire de Vernier, bien naturellement en étant parfaitement au courant étant donné qu'elle fait partie du complot contre le MCG.

Non obstant de les colporters cette dame qui se trouve sur la liste de soutien de la beauté difficile s'est permis de modifier les courriers de ces personnes afin de les interpréter à sa mode. J'en veux pour preuve le paragraphe sur le gendarme alors que aucun courrier n'en faisait mention.

De plus, elle encense le menteur de pachere en évoquant différents adjectifs et qualificatifs qui ne correspondent bien naturellement pas à ce vil personnage car il a bien naturellement été totalement différent de ce que cette dame veux une fois de plus faire croire à la population. J'en veux pour preuve le manque d'indépendance et de transparence dans la manière dont sieur Pachère a protocolé les déclarations des personnes présentes.

Ce jour là, Madame LUSCHER MAJA a encore une fois menti, vous je direz que c'est tout à fait normal pour une personne de gauche en expliquant au juge que le MCG aurait fait du porte-à-porte durant la campagne du municipale à Vernier. Ce qui est bien naturellement faux et une fois de plus mensongés. Lorsque Cerutti a demandé au félon de président de bien vouloir protocoler que Madame Luscher Maja mentait et que ces propos était une fois n'est pas coutume falacieux, malveillant et calomnieux, la beauté difficile s'est refusé de le faire... bonjour l'impartialité

ceci a été identique lorsque l'avocat de Cerutti a demandé de protocoler le rôle ambigüe de Moutinot

Je n'ai pas besoin de vous dire que le Juge "intègre" a refusé...

Concernant le volet pénal, le PG actuel a classé le dossier car ce dernier était VIDE et ceci depuis le début contre Cerutti et le MCG

C'est vrai que Daniel Dumartheray a été plus rapide pour inculper sans preuve et sans aucun fait cerutti que sa collègue de parti calmy-rey dans l'affaire de la BCG...

Écrit par : justice | 09/04/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Deneys,

vous auriez pu vous fendre d'un merci pour vous avoir averti du contenu d'un message publié sur votre blog et supprimé par M. Mabut. La courtoisie se perd...

Ensuite, le site de Mme Lüscher est fort intéressant... vraiment... surtout un paragraphe :

9. Reconnaissance des limites d'une intervention: lorsque les problèmes soulevés lors de nos interventions sortent du champ de nos compétences, nous en informons le client et le cas échéant nous le recommandons à d'autres professionnels compétents.

Si une économiste se permet de mettre en doute les capacités d'un Procureur au combien compétent et efficace, il semblerait judicieux que cette dame applique ce qu'elle prône.

Pour vos remerciements tardifs soient ils, sachez qu'ils seraient le juste témoignage de votre savoir vivre.

Mais ce que j'en dis...

Bien à vous M. Deneys,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 09/04/2008

A Stéphane : c'est moi qui ai supprimé le message. Je ne sais qui je dois remercier car je m'étonne qu'un message en cyrillique au contenu plus que douteux ait pu apparaître subitement sans raison après mon premier commentaire sur Monsieur Zappelli. Je me demande d'où cela vient et compte tenu du ton de certains commentateurs, je ne serais pas particulièrement surpris d'avoir été "choisi" comme cible.

A la justice (aveugle) : rien que des ragots, rien que des mensonges ! Du BLABLA ! Pour le prouver, la seule solution aurait été d'être blanchi par la justice ! Pas par un procureur qui rend une décision un mois avant une élection capitale pour la suite de sa carrière. Et en tant que patron qui connaît JUSTEMENT bien madame Luscher, je lui fais totalement confiance et je suis totalement convaincu par ses arguments qui rejoignent mon analyse du travail de Zappelli depuis longtemps ! Il aurait d'ailleurs pu attendre le résultat de l'élection pour classer le dossier, non ?

Écrit par : roger deneys | 09/04/2008

Intéressant ce blog...

il faut tout de même ajouter que Mme LUSCHER Maja est membre active du parti des Verts, qu'elle a été candidate au conseil municipale de Vernier et bien naturellement pas élue... et que cette dernière se trouve sur la liste de soutien du candidat de gauche dont ma religion m'interdit de prononcer son nom car cela est devenu vulgaire. alors je me pose une sérieuse question sur ton intégrité et objectivité pas vous ?

Écrit par : ceruth | 09/04/2008

Lettre ouverte à une provinciale

Chère Maja,

C’est en ces temps troubles pour la population verniolane que nous prenons la plume, nous adressant à vous qui vous êtes érigée en défenseur des droits civiques et démocratiques. Vous avez l’esprit citoyen, c’est bien, c’est noble.

En préambule, pardonnez-nous de vous appeler Maja ; nous trouvions que cela faisait plus provincial, plus campagnard. Nous apprécions l’esprit villageois et sommes persuadés que nous partageons cette valeur, faite d’ouverture, de convivialité, bref, de tolérance.

Ainsi donc, chère Maja, nous avons appris par voie de presse puis par le biais de notre parti et enfin par le Juge - puisque vous avez cru bon de porter l’affaire devant les instances judiciaires - que vous vous opposiez fermement à l’élection de notre candidat, Monsieur Cerutti, gendarme de son état, qui, briguant un siège de conseiller administratif dans notre belle commune fut élu en totalisant 40,54% des voix face à M. Zufferey et
Mme Buntschu, cette dernière s’étant ouvertement présentée pour barrer la route à notre parti. Mais là n’est pas le sujet de cette lettre.

Décidée comme vous l’êtes, vous avez donc choisi, chère Maja, la voie de la justice – toujours aveugle – aux fins de faire annuler purement et simplement l’élection administrative du 2 juin 2007. Vos arguments tiennent en quelques mots, dépouillés comme votre esprit, qui ne s’embarrasse pas de nuances inutiles.

Tout d’abord, vous arguez que les armoiries verniolanes ont été purement et simplement usurpées par notre parti. Vous vous appuyez ainsi sur une loi datant de 1914, dont il est clair que chaque citoyen genevois connaît la teneur. Nous avons pris acte des mesures ordonnées par le Tribunal et nous y sommes conformés, nonobstant vos vitupérations devant la presse qui vous a fait passer du vert… au rouge.

Ensuite, vous affirmez que les sbires de notre parti ont eu l’audace d’user de l’odieuse méthode du porte-à-porte pour faire campagne. Peut-être allez vous nous trouver impertinents mais, nous ne pouvons nous empêcher de penser aux grandes années de l’AVIVO, association satellite du parti du travail, qui, les dimanches de votations et avant que n’apparaisse le vote par correspondance, affrétait des cars qui sillonnaient les maisons de retraites et autre foyers dans le but d’emmener leurs pensionnaires souvent grabataires vers leurs locaux de vote respectifs, non sans les « aider » à remplir leur bulletin (et à choisir le bon parti). Ces faits de notoriété publique n’ont jamais titillé votre indignation démocratique ; il est vrai que le vert a la mémoire courte et voit souvent rouge.

Enfin, chère Maja, vous semblez déstabilisée par le fait que des gendarmes en uniforme seraient venus coller des affiches dans certaines allées, au nez et à la barbe des régies en utilisant – ô blasphème – une clé dite SI. N’avez-vous pas confondu avec les pompiers qui venaient vendre leurs derniers calendriers 2007 ? Croire que la police serait devenue l’instrument docile du MCG relève du fantasme obsessionnel ; c’est comme cela que l’on finit par croire que les verts sont écolos !

Pour conclure, chère Maja, (et pardonnez-nous d’être aussi tatillons), nous lisons que les informations précitées vous ont été transmises par des verniolans via courrier électronique. Mais pourquoi à vous et non pas à nous où à Dupont ou Durant ?

Curieux de nature nous avons entrepris quelques recherches à l’aide de ce merveilleux outil qu’est l’Internet. Et là, surprise ! Nous découvrons que – par le plus démocratique des hasards – vous être membre d’un parti concurrent du MCG, candidate malheureuse à l’élection au conseil municipal de Vernier, membre des entrepreneurs progressistes, de l’association « Pro vélo » (anciennement les amis de la Pédale ?), etc. Il ne manque que l’association de défense des nains de jardins.

N’y voyez pas une défiance personnelle, chère Maja. Pourtant – mais nous ne pouvons évacuer toute mauvaise pensée de votre esprit et imaginer que votre grand élan citoyen n’est pas si innocent qu’il y paraît et pourrait avoir quelque inavouable motivation dans votre appartenance politique (Monsieur Yvan Rochat – qui, soit dit en passant, s’en et ouvertement pris à Monsieur Cerutti sur son blog - n’a-t-il par été élu au premier tour de ladite élection, représentant votre parti ?) ; j’ose également à peine imaginer que vous avez agi ainsi dans un but purement vindicatif, puisque, comme nous l’avons dit, vous n’avez pour votre part pas été élue. Le plus curieux est que dans le recours précité vous ne mentionnez à aucun moment ces appartenances, laissant penser qu’une simple citoyenne courageuse – sorte de Jeanne d’Arc moderne – aurait pris les armes pour sauver une démocratie (certes à géométrie variable), et afin que l’Etat de droit, version stalinienne soit respecté.

« L’amour, disait Céline, c’est l’infini à portée des caniches ». Nous l’avons bien compris, chère Maja, car vous avez, vous, l’amour de la démocratie, de la tolérance et des droits citoyens. On est décidément bien peu de choses, mais devant un tel état d’âme, nous serions presque tentés de vous laisser…le bénéfice de la bonne foi. Après tout, le vert est aussi la couleur des cornichons.

Dernières nouvelles, nous apprenons que le Tribunal administratif a nommé un administrateur provisoire qui empêche momentanément un élu du peuple de siéger. Cette grande victoire sur la souveraineté populaire doit vous procurer quelques frissons inavoués et vous rappeler ces grandes années durant lesquelles un Politburo décidait seul de ce qui était bon ou pas, pour le peuple. Ca, c’était de la démocratie participative, les récalcitrants étant appelés à des travaux forcés, pardon, écologiques à la campagne…

Écrit par : ceruth | 09/04/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M. Deneys,

vous n'êtes pas le seul à avoir reçu ce message de "spambot", j'ai d'ailleurs averti l'ensemble des blogueurs dans un billet. Certaines causes dépassant de loin nos petites querelles et divisions...

Un merci m'irait très bien, question de savoir vivre...

Ensuite, nous avons un problème, M. Mabut m'ayant informé qu'il avait supprimé le message en question dès qu'il a reçu mon alerte.

Beuh ?

Peu m'importe, le message ayant été supprimé... mais il est vrai, j'apprécierai un simple merci... est ce si dur à formuler ?

Aller, votre comportement témoigne de votre manque de savoir vivre et vos remerciements perdent un peu de leur spontanéité... et au fond je m'en passerai.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 09/04/2008

La lettre de ceruth, anonyme comme il se doit, montre une fois de plus la bassesse et la lâcheté du MCG : c'est Stauffer ou Cerutti qui signe et qui utilise le "nous" ? J'aimerais bien le savoir, AVEC UN NOM, SVP. Ensuite, le ton méprisant, caricatural, l'humour de corps de garde ne m'étonnent guère, mais c'est vrai que d'insulter une adversaire qui ose s'opposer aux méthodes de Conducatore du député Stauffer et de ses sbires n'est pas étonnante. Et la réécriture de l'histoire non plus. On raconte les choses après coup, autrement, pas comme elles se sont passées. Et de prétendre que Maja Luscher se cache ou cache ses appartenances, alors même, qu'ELLE donne son nom et signe ses propos, alors que "ceruth" reste bien à l'abri d'un minable pseudonyme, c'est tout simplement risible ! Et je pense même, vu le ton du message, qu'elle finira bien par recevoir des menaces directes...

Mais en fait, une fois de plus, ce n'est pas le problème : le seul problème là-dedans c'est que ni le MCG et M. Cerutti ne peuvent prétendre que M. Cerutti est innocent, ni moi prétendre qu'il est coupable ! Et pourquoi ? Parce que M.Zappelli, candidat procureur en campagne électorale et à la recherche de voix, décide de classer le dossier de son propre chef, sans laisser un tribunal trancher de façon publique le dossier ! Alors Maja Luscher a bien raison de rappeler cet épisode qui restera comme un épisode particulièrement peu glorieux de l'ère Zappelli ! Et ce clientélisme (comme je l'ai déjà écrit : rien n'empêchait M. Zappelli de reporter la décision au 21 avril) est une source d'inquiétude permanente pour toutes celles et tous ceux qui doivent, parfois bien malgré eux, être confrontés à la justice.

ps : Merci donc à Stéphane s'il n'y a pas eu de piège.

Écrit par : roger deneys | 10/04/2008

deney blanc - blanc deney

c'est marrant de lire les commentaires de roger qui travaille avec Maya on dirait un mauvais film comique....

Cerutti et le MCG sont innocents et ce n'est pas Daniel Dumartheray qui dira le contraire... d'ailleurs le paychère va exactement dans le même sens

par contre, Maya LUSCHER est une menteuse et elle a colporté des propos non seulement mensongés mais totalement calomnieux en parfait connaissance de la situation - ce qui est extrèmement grave.

Le PG Zappeli a classé le dossier car il était VIDE contre les susmentionnés

POINT BARRE

Par contre, c'est vrai qu'il aurait du ouvrir une information pénale sur les méthodes des socialistes et des centres sociaux.... pas jolie du tout....

et la Maya Luscher devrait demander au TA et à la Paychère d'ouvrir une enquête sur la manière dont l'ASLOCA - AVIVO et UNIA transgresse leur statut en prenant des positions politiques qui est formellement interdit et non conforme aux statuts et encore moins approuvé par l'assemblée générale.

Mais comme tous bon socialiste, DENEY la vérité fait très mal et d'assumer encore plus

allez DENEY bon vent...

PS : Paychère ferait mieux de se renseigner sur l'organisation de la police et des problèmes de la rue car il ne connait RIEN et dit que des aneries. Une foss de plus, cela démontre que ce mec est incompétent, inconsistant, indolore, et incolore car il ne connait pas ces dossiers.

Écrit par : ceruth | 10/04/2008

... hahum... excusez-moi.
Comment pouvez-vous dire tant de mal de cette dame (que je ne connais pas, je m'empresse de le préciser) ?
A lire M. Deney, c'est une sainte.
Ne devrait-on d'ailleurs pas dire "Maya l'abbaye" ?

Écrit par : Blondesen | 10/04/2008

Tiens ! Toujours anonyme ! Toujours aussi lâche dans ses accusations ! Et il en perd son sang froid, le ceruth anonyme ! Et aussi son restant d'orthographe ! Je crois qu'il manque un alcootest incorporé pour afficher le résultat à côté du commentaire ! Affirmer que X est innocent, ce n'est pas une preuve. Des faits, des actes, pas du blabla, svp ! Et si le dossier est si vide que cela, compte tenu de la gravité des faits, il aurait été bien plus judicieux de PROUVER PUBLIQUEMENT ceci ! Maintenant, à l'inverse, on peut aussi soupçonner un petit arrangement confortable et électoraliste entre un policier-député et un candidat procureur...

D'ailleurs, indépendamment du classement de Zappelli dont on peut mesurer ici les conséquences, la question de l'annulation de la votation semble pourtant simple : des soupçons très forts de manipulation de bulletins de vote pèsent sur cette élection, il est donc légitime de l'annuler et de recommencer.

Écrit par : roger deneys | 10/04/2008

ça, c'est les intellectuels qui se défoulent... Y'a plus rien à la télé, Blondesen ? Orthographe, respect des opinions différentes, tolérance, politesse... Mais bon, quand on est même pas capable d'orthographier correctement un nom de famille de 6 lettres, rien n'est simple... Courage donc !

Écrit par : roger deneys | 10/04/2008

Oh zut, pardonnez-moi Monsieur Deneys !
Il n'est pas dans mes habitudes d'estropier les noms.
:o)
PS: Il y avait quelque chose d'intéressant à la télé, ce soir ?

Écrit par : Blondesen | 10/04/2008

Objet : la notion d'humanité du candidat daniel Zappelli Veuillez trouvez ci joint, une copie d'un message que j'ai envoyé au candidat Daniel Zappelli. Voyant votre portrait qui véhicule une certaine sagesse digne d’un Boudha à chaque carrefour de Genève. Je me suis permis de visiter votre site www.daniel-zappelli.ch “Appliquer la loi, avec rigueur et humanité” Daniel Zappelli Et alors… J'ai decidé de faire partager à des lecteurs potentiels le récit d'une évacuation que vous, Daniel Zappelli, Procureur General avez prononcé a mon encontre. Un exemple de votre notion d’humanité. Le 21/02/08, je me suis présenté en personne à l’ audience (ref: PG 574/08) concernant l’exécution forcée d’ un jugement d’evacuation. Consciens d'une situation irrévocable J'offre mon congé pour le 31/03/08 A mon grand étonnement, la partie adverse ne s'oppose pas à ma proposition de départ pour le 31 mars. Et alors…, Vous abordez le problème ambigue des ronds Encore une histoire de rond ! Et je n'ai plus de rond. Et alors… (Zorro est arrivé hé hé… ) Vous ordonnez l’exécution de mon évacuation pour le 1 mars 2008 "Aide toi et le ciel t'aidera" Le 25/02/08, réception du procès verbal m'informant de quitter les lieux pour le 1 mars 2008 Un courrier 2 ème classe, recyclage oblige Le 05/03/08, -1C° température dite hivernale “8cié" tronque le cylindre Che Fait le ménage Verrouillage J'ai froid ! "www.viensdormirchezmoi.ch" 10,5 ans d'archivage 7 jours pour un déshabillage intégrale Un décrochage baclé Une tension accentuée Votre notion d'humanité? A discuter! 7 jours pour évacuer presto, pronto, solo, illico, c’est sado ! J' en conclue: La régie "Verser Monet 8 cie*" X pulse L'appel de l'oie radical Xz cute Landi solo eXp Ose http://web.mac.com/federon *nom fictif ! Identification/Situation Landi Carlo, 1963, de France Ex-domicile Bld carl vogt, 83 1205 Genève Contrat de bail depuis le 01/09/97 Des étapes professionnelles/personnelles CADOR, HECTOR, MEDOR, FEDOR, ALGILFOR Chômage, dommage, marécage, ermitage Un marché de travail restrictif et machiavélique Mon parcours Observer Catalyser Sensibiliser Ge m'a fait tourner en rond, sans faire de rond Landi fait des ronds sans tourner en rond. Le style ‘LANDI” est né “Landi "appréciiez la différence"” Cordialement Carlo Landi federon@mac.com http://web.mac.com/federon

Écrit par : Landi | 14/04/2008

Roger, revenons à l'actualité et aux choses sérieuses. Des milliers de citoyennes et citoyens ont participés à la manif pour Mme Widmer à Berne en scandant qu'elle est élue démocratiquement. J'aimerais connaître votre opinion en tant que socialiste, neuchâtelois et particulièrement chaux-de-fonnier sur l'élection tout autant démocratique de M. Matthey. Car on ne vous entend pas sur ce sujet et cela m'intrigue !

Bonne journée.

Écrit par : Octave Vairgebel | 15/04/2008

bonjour pour répondre à Roger sur ce sujet :

"....des soupçons très forts de manipulation de bulletins de vote pèsent sur cette élection, il est donc légitime de l'annuler et de recommencer."


43 exactements sur 6200 bulletins.... bien moins que votre "camarade" biennois Lumengo... et ceci sans avoir fait d'enquête dans le canton de Berne...

mais c'est vrai que votre président de parti a déclaré je cite :

c'est pas grave, tout le monde fait la même chose.. tiens donc !

le plus étrange, c'est que votre Maya et vous-même ne vous êtes même pas offusqué de cet état de fait....

blanc Beney - Beney blanc...

Écrit par : justice | 17/04/2008

haha ! La justice "aveugle" est toujours égale à elle-même... Pleine d'humour très fin... Et maintenant, Zappelli s'occupe aussi de Berne ? Il a déjà de la peine ici, vous ne voulez quand même pas que les Bernois le subissent aussi ? Déjà qu'ils ont la - fausse évidemment - réputation d'être lents ! Mais laissons la justice bernoise s'occuper de ses affaires, s'occuper des plaintes, doléances, etc. et à Berne COMME A GENEVE, la justice doit pouvoir trancher. LA JUSTICE, PUBLIQUEMENT. PAS LE PROCUREUR ET EN CACHETTE... Si c'est public, nous pouvons toutes et tous nous incliner, en connaissance de cause.

Écrit par : roger deneys | 17/04/2008

En votre réponse, Monsieur Deney, Je reconnais le socialisme dans toute sa spendeur, comment botter en touche une question et éviter de donner une réponse à une question dérangeante ...

une fois de plus, vous venez de démontrer que le socialsime est un danger pour notre démocratie...

Écrit par : justice | 17/04/2008

Les commentaires sont fermés.