Rues basses : c'est n'importe quoi !

Imprimer

http://rogerdeneys.blog.tdg.ch/media/02/02/1068507594.jpgRues basses : c'est n'importe quoi ! Et de pire en pire !
Normalement, les LIVRAISONS sont autorisées jusqu'à 11h. La réalité, c'est un trafic motorisé privé et professionnel TOUTE LA JOURNEE ! Et personne (ASM ?) ne contrôle jamais rien ! On traverse, on se gare, on 'livre' en rutilantes Mercedes noires... 17h, vendredi, une nouveauté : une moto qui remonte en direction de Bel-Air... Piétons, attention ! Ce laisser-aller typiquement genevois m'exaspère et décrédibilise les politiques ! Alors, QUI agit ? Avant le rallye Rive - Bel-Air ?

Lien permanent 20 commentaires

Commentaires

  • Demandez l'avis de Sarah KLOPMANN, en ce qui concerne les ASM...

  • Ni ASM ni Gendarmerie, ni pour réprimer ces abus, ni pour sécuriser les nombreux chalands !!

  • C'est la faute à la tolérance prônée par les verts-roses...

    Les vélos étaient interdits et les contrevenants punis.Puis ils (verts-roses)ont réclamé de la "tolérance".

    Résultat? Les vélos circulent sur une voie dangereuse qui leur est interdit (il y a toujours le panneau interdit aux vélos).

    Les autres usagers fatigués de faire des détours interminables se disent: si les cyclistes font ce qu'ils veulent alors je fais pareil...

  • Un peu tiré par les cheveux ton "analyse" Boris.

  • "(il y a toujours le panneau interdit aux vélos."

    Qu'est-ce qu'il fait là d'ailleurs? C'est pas interdit aux piétons, alors pourquoi aux vélos?

  • "Qu'est-ce qu'il fait là d'ailleurs? C'est pas interdit aux piétons, alors pourquoi aux vélos?"

    Il y a une différence entre un piéton et un vélo.

    Dans les rues basses il y a des trottoirs pour les piétons (squattés par les cyclistes qui n'ont pas le droit de circuler là).

    Entre les deux trottoirs il y a des voies de trams mais pas de pistes cyclables.

    Etant donné qu'un tram ne s'arrête pas sur 5 m il est très dangereux pour les vélos de s'aventurer dans cette zone.C'est pourquoi il y a une interdiction de circuler pour les vélos (c'est un peu le même principe que sur les autoroutes).

    Mais bon ça ne me dérange pas si vous embrassez un tram.

  • Ah, je sais que vous m'adorez.

    Plus probablement, cependant, vous m'écraserez en voiture.

  • le commentaire de "salut" donne bien l'état d'esprit des urbanocyclistes.

    C'est aussi nul que le billet lui-même.

    Et si on parlait des dizaines de millions jetés par les fenêtres poûr paver cette artère? un dada socialo!

    Vous n'êtes décidément que des pauvres égoïstes, cette zone est un coupe gorge la nuit à cause de ce banissement du trafic. Mais de ça vous vous en foutez, pourvu que vous puissiez faire comme bon vous semble lorsque VOUS roulez.

    Pauvre Genève, tu es bien mal en point.

  • "Et si on parlait des dizaines de millions jetés par les fenêtres poûr paver cette artère? un dada socialo!"

    C'est vrai, c'est la rue la moins fréquentée de Genève, un vrai désert le samedi après-midi. Tous les commerçant fuient, sûrement à cause du fait que les bagnoles ne peuvent pas y aller..

  • Ha oui, Bart, c'est tellement sympa les terrasses au bord des autoroutes ! C'est d'ailleurs pour cela que les zones PIETONNES fleurissent partout sur terre dans toutes les grandes villes... Elles sont sans doute toutes gouvernées par d'affreux socialistes égoïstes.... Et pendant ce temps, à Genève, on a toujours seulement les minables 50m sous la gare comme vraie zone piétonne... Attention aux abus d'essence, c'est pire que le tabac !

  • Pour une fois qu'on voit un socialo vouloir faire de la répression... On va pas se priver de ce plaisir!

    N'empêche, les Roms, les mendiants, les junkies, tous ceux-là, ils vont continuer de squatter les trottoirs et les voies de trams des rues basses...

    Deneys, sois pas niais.

  • > "c'est tellement sympa les terrasses au bord des autoroutes ! C'est d'ailleurs pour cela que les zones PIETONNES fleurissent partout sur terre dans toutes les grandes villes"

    Quelqu'un peut me dire le nombre de terrasse dans les rues basses? Parce qu'il n'y en a pas beaucoup. Et savez-vous pourquoi? Car les loyers dans cette zone ne permettent pas d'ouvrir (ou de conserver) un restaurant ou un bar. Certains y arrivent, mais pour combien de fermetures? Les rues basses ne sont que le royaume du shopping à Genève, et effectivement, le soir elles sont plutôt désertes... mais c'est surement la faute des vélos! Il est vrai qu'il serait bien mieux qu'ils changent de rive pour aller de Bel-Air à Rive, ou qu'il se tapent la montée et la circulation du Boulevard Dalcroze... ils craindront certainement moins que sur la rue du Marché.
    Une idée, comme ça: Si on rendait un peu Genève aux Genevois... vous savez, ces gens qui y vivent toute l'année... mais bon, c'est surement pas assez rentable hein!

  • Oui, Magou, vous avez raison ! Quelques terrasses, des endroits plutôt faits pour des clients et des touristes assez riches... et surtout effectivement une pression sur les loyers qui fait que c'est extrêmement difficile... et surtout complétement délirant de penser que pour quelques m2 on paye plus de 10'000.- par mois... de quoi payer 3 ou 4 personnes (je n'ai pas dit à plein temps !). Et cette folle pression pousse les avides propriétaires à faire de la surenchère, ce qui conduit de prestigieuses - et rentables - enseignes à disparaître, au profit (c'est le cas de le dire) de magasins de luxe tous plus chers les uns que les autres...

  • Vu que les commerçants foutent le camp, il y aura bientôt des squatters pour faire plaisir aux socialos ! C'est tout ce qui reste de notre belle ville :_ des branleurs ! Artamis à la place du Bon Génie ou de Globus, c'est le veux des gauchos de tout poils !

  • Octave,

    Mais où vont donc, les touristes arabes, aller faire leur "shopping" après cela ?

  • Réponse: à Balexert! et à IKEA...

  • IKEA ? Aubonne ou ... Vernier (aux calendes grecques) ?

  • Vernier bien sûr! Comme-ça ils paieront aussi le futur péage pour sortir de la ville...

  • Octave, je suis sûr que vous avez voté POUR les notes à l'école mais franchement, faites un effort sur l'orthographe sinon je vous fais redoubler ! Et en parlant de "branleurs", j'ai quand même l'impression que quand on est dans la dèche, sans travail, sans avenir (peut-être d'ailleurs aussi parce qu'on est nul en orthographe... mais aujourd'hui, les planques ne sont plus celles que vous auriez pu connaître il y a 30 ou 40 ans...), c'est ni très drôle ni très facile... Et en tout cas cela demande nettement plus d'énergie que de passer sa journée au volant de sa Porsche Cayenne...

  • Roger, j'ai "loupé" le O mais pour être planqué, il faut être Conseillère Administrative !

Les commentaires sont fermés.