19/09/2008

Victoire écolo-libérale dans les coulisses du Grand Conseil (Roger Chancelier ?)

Comme vous le savez sans doute, les débats des parlements, le Grand Conseil ne faisant pas exception, sont un savant mélange de sérieux et de moins sérieux, notamment parce que pendant que certains députés qui ont – généralement - suivi les travaux de commission défendent avec plus ou moins de brio leur cause, les autres rongent leur frein (c'est fou ce qu'on aime parler en politique, mais c'est une qualité), attendent les votes et les objets qui les concernent plus directement… Patience, patience… Ainsi, les salles attenantes, la buvette, les ordinateurs portables, les journaux permettent de meubler cette attente… Comme les commentaires, les gags (Ha ! Hier, ce Petit Robert mis en légende de mon collègue Gillet pour Léman Bleu !), les réflexions, les débats d'idées, les commentaires foisonnent…

Pendant le brillant (il faut reconnaître ses qualités indéniables, même s'il gagnerait pourtant à être parfois moins auto-caricatural du creux discours néolibéral) Jornot Show de hier soir, un député libéral me disait "ça fait longtemps que je ne me suis pas autant emm… au Grand Conseil"… Et surtout, 2 autres députés, un libéral (qui aurait pu avoir les mêmes intentions capillaires) et un vert (sans doute jaloux), sont venus me poser des questions sur ma nouvelle coupe de cheveux car ils avaient sans doute percé mes intentions les plus profondes : ressembler le plus possible au Chancelier de la République, M. Hensler ! Oh, certes, la tactique était simple : lui ressembler le plus possible, pour, le jour de son départ, le remplacer ni vu ni connu ! Le vélo remplacera la Mercedes, le café bio + Max Havelaar les horribles et polluantes capsules Nespresso… La République aurait enfin pu entrer dans le XXIème siècle autrement que par de pseudo-révolutions technologiques (on évoquait d'ailleurs aussi l'utilité d'introduire le vote électronique dès 4 ans…) !

 

Mais non, c'est trop ! Je n'assume pas cette subite confusion ! Je vais donc de ce pas aller voir ma coiffeuse préférée, Fabienne, chez Hair Project aux Pâquis. Rendez-vous aujourd'hui à 13h30… Et ensuite, on ne va pas couper les cheveux en quatre au Grand Conseil dès 14h30 ! Non mais !

RogerFuturChancelier.jpg

11:16 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : chancelier, grand conseil, cheveux, hair project, fabienne, olivier jornot, hensler | |  Facebook

Commentaires

Hier soir, sur Léman Bleu, je n'ai vu briller que 3 (amis) députés.
Dans l'ordre, Olivier Jornot, Eric Stauffer et le grand maître ... Yves Nidegger.
Après quoi, (le discours brillant de maître Nidegger) j'ai plongé dans 2 épisodes de Docteur House (pour changer mon opinion sur les médecins, parce que Jean-Charles Rielle, hein...).

Nathalie Fontanet avait la parole, lors de mon retour sur la chaîne "parlementaire". (en fait, une cour de récrée, selon vos propres dires).

Au fait, pourriez vous glisser un mot, dans l'oreille de votre collègue, la Dolorès ... couper la parole à Stauffer, par n'importe quel moyen, ça devient fatigant ... à la longue.

Dès la fin décembre, nous allons avoir droit à la prestation d'Eric Leyvraz, l'UDC au papillon ...

Bon, pour les autres orateurs, je vais prendre un peu de retard, nécessaire pour consulter les archives vidéos de Léman Bleu.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 19/09/2008

Vas-t-on, le soir du dimanche 28.09.2008, assister à une victoire écolo-libérale, en ville de Vernier ?
Étonnamment, François Velen, PDC de Carouge ressort l'idée du péage urbain à Genève, avant ces élections (19.09.2008).
Serait-ce le prix à payer de l'alliance contre nature des Verts (écologistes) avec les Libéraux ?

La question mérite d'être posée, ne le croyez vous pas ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 19/09/2008

Ce qui est choquant dans la situation actuelle c'est de constater que tous les partis qui se partagent le gouvernement noyautent le système et verrouillent tous les accès du peuple à la vérité.

Socialos-libéraux même combat: mettons-nous d'accord pour écarter les autres du fromage, sous n'importe quel prétexte et par n'importe quel moyen.

Ce qui est encore plus décevant c'est de voir que l'UDC marche comme le larbin dans ces combines douteuses.

Aussi bon qu'il soit, Nidegger est en course le conseil d'Etat, ça vaut bien une trahison des électeurs non?

Quant à la Dolorès il existe un principe dit de "Peter" même les femmes peuvent être atteintes! Enfin une égalité respectée.

Pour Victor: on coupe la parole à ceux que l'on ne sait pas contrer avec des arguments. Le PS a déserté son électorat qui va vers le MCG qui s'occupe de lui. Les autres perdent les pédales, elles sont montées à la tête du parti.

Toute cette mascarade est à dégouter le plus fidèle des léninistes.

Il y a une odeur de fin de règne qui circule dans ce parlement, c'est ce qui fait peur aux détenteurs des pouvoirs.

C'est vrai qu'après les déculottées aux SIG ils n'ont plus que la moitié du courant.

Et comme ce ne sont pas des lumières...........

Quant à M. Deneys, si les socialistes n'ont rien de mieux à proposer, autant qu'ils aillent au diable, Brunier et Mouchet ont déjà les billet pour l'enfer.

Je suis apolitique mais citoyen et ce que je vois de gens qui se prétendent honnêtes et bien élevés me consterne.

Écrit par : jules | 19/09/2008

Ce qui m'a le + surpris hier soir, c'était de voir Alain Charbonnier, au Grand Conseil.
Pour se présenter aux élections de Vernier, va-t-il abandonner son autre ... "mandat" ?
Non, mais c'est que si c'est pour avoir un cumulard à Vernier ... non merci.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 19/09/2008

A chacun ses maîtres (moi c'est : ni Dieu ni Maître !) mais je comprends mieux la confusion mentale et l'absence de profondeur de certaines contributions - celles de Victor ici - si dans les maîtres, il y a Stauffer, qui n'existe en réalité que grâce à la complaisance médiatique dont il bénéficie auprès du funeste triumvirat Tribune-Léman Bleu-GHI (et il y aura sans doute bientôt aussi Radio Cité, victime de l'abominable conservateur Décaillet (le copain de Nidegger; toutes et tous à genoux jusqu'à Rome avec l'Ecône Express... Halala !)...

Concernant Alain Charbonnier, ce qui est certain, c'est qu'outre ses réelles compétences et sa très bonne connaissance des enjeux politiques et économiques genevois, il est un Député sérieux et assidu. Et comme socialiste - parce que c'est les partis qui décident - il est certain que si il est élu à Vernier, il ne siègera, LUI, plus au Grand Conseil...

Écrit par : roger deneys | 19/09/2008

Monsieur Deneys, la confusion ... est partagée ... Stauffer - Nideggger.
J'ai écris exactement :
"Dans l'ordre, Olivier Jornot, Eric Stauffer et le grand maître ... Yves Nidegger."

Rassurez moi ... Yves Nidegger ... est encore avocat ? (donc maître) ?

Merci, en tout cas de me rassurer sur sa démission du Grand Conseil !

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 19/09/2008

Victor

vous n'aurez pas cette joie, car Charbonnier ne sera pas élu à Vernier....

bien à vous

Écrit par : antoine | 19/09/2008

Antoine, je préfère, comment dire ... être triste, que joyeux ... dans ce cas précis.
Cela étant dit, il reste Pierre le libéral le + à gauche, dans tout son parti.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 19/09/2008

Les commentaires sont fermés.