27/09/2008

Sortie GC (8) : Santiago. Parlement de G

http://rogerdeneys.blog.tdg.ch/media/02/02/555988353.jpgSortie GC (8) : Santiago. Parlement de Galice. Salle du bureau. Par contraste, le misérabilisme genevois et le manque de moyens dont nous disposons est frappant !

10:58 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

Commentaires

Comparons ce qui est comparable. Les quatre provinces de Galice sont 7 à 8 fois plus peuplées que le Canton de Genève, sur une superficie 100 fois plus importante... Sans compter qu'elles ont fourni l'essentiel de l'émigration espagnole et que les galiciens de l'extérieur doivent au moins doubler ou tripler la population résidente.

Écrit par : Philippe Souaille | 27/09/2008

Oui, vous avez raison, nous vivons dans une République du tiers-monde, où l'argent manque, où la mendicité et la misère sont la norme... Il n'y a qu'à regarder par la fenêtre pour s'en rendre compte !

Il est évident qu'un parlement d'une région de 3 millions de personnes a d'autres moyens que ceux d'un canton de ... 500'000 personnes à 600'000 personnes(je commence où et je m'arrête où ? avec ou sans les frontaliers vaudois et français ?)... Mais à ma connaissance, la Galice n'est pas une place financière qui attire le fric et le business qui va autour de toute la planète...

Maintenant, le manque de moyens pour FONCTIONNER est tout simplement frappant en voyant ce parlement : est-ce que vous pensez que nous travaillons bien quand nous n'avons pas assez de place pour déposer simplement nos affaires, dossiers, etc., où les piles de rapports, projets de loi, motions tiennent à peine en équilibre quand vous ouvrez l'objet débattu ? Ou que vous devez utiliser votre ordinateur ? Ou qu'il manque de place pour faire tenir une commission et des invités lorsqu'ils sont plus que 3 ou 4 ? Ce n'est pas sérieux ! Et je doute fort que notre République n'ait pas les moyens d'investir p.ex. quelques millions pour rénover la salle du Grand Conseil et adapter quelques salles de commissions... Aujourd'hui, nous avons des équipements et des outils qui sont encore hybrides entre l'ère du papier et celui de l'informatique, avec des gâchis certains en terme d'efficacité... Mais c'est peut-être ce qui vous plaît, une sorte de théorie post-marxiste du chaos par l'inadaptation progressive des institutions à la réalité matérielle qui l'entoure ?

Écrit par : roger deneys | 29/09/2008

Les commentaires sont fermés.