29/05/2013

Pour un contrôle plus démocratique des enquêtes de police !

Laisser la tenue d'enquêtes et d'investigations policières en cas de soupçon de délit, en particulier des enquêtes sous couverture (des infiltrations), à la libre appréciation de la police (durant 30 jours) ou au seul accord du Conseiller d'Etat en charge de la politique de sécurité, et sans même régler les questions de la conservation des résultats des investigations qui seraient abandonnées sans avoir fait l'objet d'une procédure pénale ultérieure, est tout simplement choquant dans une démocratie digne de ce nom car le contrôle croisé des trois pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire, ou au moins de deux d'entre eux, est INDISPENSABLE lorsque des atteintes aux libertés individuelles sont potentiellement envisagées.

Genève, démocratie, police, PL11056


Lire la suite

18:07 Publié dans Général, Genève, Politique, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook