27/11/2014

Heidi, ma maman

Heidi Deneys,maman,grand-maman,souvenir,Piémont,socialiste,politique

Et voilà. Heidi, ma maman s’est éteinte, subitement, vendredi dernier 21 novembre chez elle à La Chaux-de-Fonds. Elle est partie pour sa dernière balade. Pas à travers les forêts du Jura ni les collines du Piémont ou la savane africaine. Je l’ai beaucoup aimée comme maman, comme grand-maman pour mes enfants et aussi comme femme et militante socialiste et associative. Elle a été conseillère générale à La Chaux-de-Fonds, députée au Grand Conseil neuchâtelois puis Conseillère nationale de 1977 à 1987. Elle a aussi été vice-présidente du Parti Socialiste Suisse.


Elle était entrée au Conseil national il y a presque exactement 37 ans, c’était le 28 novembre 1977, il y avait la traditionnelle Ziebelemärit devant le Palais fédéral. J’avais 14 ans. Elle y rejoignait les premières femmes socialistes élues en pionnières.

Jusqu’il y a quelques années, elle était restée très active dans de nombreuses associations, avant que sa mémoire ne lui joue trop de tours et de détours. Mais elle voyageait encore souvent entre La Chaux-de-Fonds, Genève et Berne pour venir voir ses petits-enfants, qu’elle adorait.

Paradoxalement, si elle avait été très engagée, élue et publiquement connue, elle était restée très simple, modeste, timide même, avec une petite voix très douce. Elle aimait la musique classique, Mozart, les chats, les oiseaux, le café, le tricot, et les voyages.

On trouve plusieurs articles qui parlent de sa vie politique et militante. J’aime beaucoup celui du magazine George paru en 2011 et qui évoque quelques événements de son parcours qui n’a pas toujours été facile. Mais ses observations sur la réalité de l’armée - suisse ici - me font toujours à la fois frémir et sourire…

J’ai eu la chance de partir encore une fois en vacances avec elle durant les dernières vacances d’octobre. Nous sommes allés à Ballenberg, qu’elle n’avait jamais visité et où elle a voulu voir la ferme neuchâteloise. Puis dans le Piémont où nous retournions souvent. Nous avons regardé ce coucher de soleil depuis le sommet d’une colline proche de Moncalvo. L’air était pur et froid.

Nous lui rendrons un dernier hommage jeudi 4 décembre à 14h30 à la salle Hans Erni du Musée International d’Horlogerie, rue des Musées 29 à La Chaux-de-Fonds.

Heidi Deneys,maman,grand-maman,souvenir,Piémont,socialiste,politique

Les commentaires sont fermés.