02/10/2015

Oser écrire que les réfugiés "sont mieux chez eux plutôt que chez nous" est une HONTE pour Genève !

Ainsi, selon le leader extrémiste, quérulent et gominé du MCG, suivi par ses séides pathétiques, les réfugiés seraient "mieux chez eux plutôt que que chez nous" (R792).

Ben voyons. Selon lui, on est donc tellement bien sous les bombes, les tirs de mitraillettes, les obus et les risques de décapitation qu'on aimerait y rester tranquillement en famille.

Mais quand on est capable d'écrire des choses pareilles en 2015, quand on voit que 25 députés du Grand Conseil genevois sont aussi capables de signer ce texte, il y a vraiment de quoi s'inquiéter sur l'état de notre civilisation et de notre société.

 


Et je ne peux m'empêcher de penser que certains n'ont manifestement rien appris de la 2ère Guerre mondiale et de la montée du nazisme. A moins que ce ne soit justement par nostalgie, ce qui est encore plus grave et inquiétant.

Mais je pense que le mieux qu'on puisse faire c'est de lancer une grande action humanitaire "échange députés racistes contre réfugiés syriens".

Pour envoyer ces 25 sinistres individus profiter de la "belle vie" syrienne. Et pendant ce temps, on pourrait accueillir 25 Syriens civilisés et leur famille. On aurait tout à y gagner. Pour l'honneur de l'Humanité.

Mais c'est vraiment une HONTE que d'oser écrire et signer des textes pareils dans une démocratie aussi privilégiée que la nôtre.

Et c'est encore plus une HONTE que de devoir consacrer une session extraordinaire du Grand Conseil à des torchons pareils.

En tant qu'être humain, je suis profondément blessé et choqué par une telle bassesse et un tel égoïsme, indignes de notre parlement. Une HONTE.

11:01 Publié dans Général, Genève, Monde, Politique, Résistance, Solidarité | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Les commentaires sont fermés.