24/08/2018

Radios de service public de la RTS : "De l'espace" ou "Du néant" ?

Acratopège, rediffusable à l'infini, "l'émission" de radio de la RTS intitulée "De l'espace", qui consiste à laisser n'importe quel employé d'Espace 2 nous proposer sa playlist perso sans aucun commentaire durant une heure de temps, et qui est de plus rediffusée chaque soir sur La Première (alias #PLRLaPremière pour les intimes) est une véritable honte pour une radio de service public.

Comment a-t-on pu en arriver là, plan d'économies après plan d'économies, je n'en sais trop rien...

Mais ce choix est vraiment pathétique et, véritablement, une apologie indirecte du démantèlement du service public, s'il est capable de générer un tel néant pour de tels coûts, on ne peut ensuite que se féliciter de sa disparition... mais ce n'est certainement pas ce que nombre de citoyens veulent et nous devons donc lutter contre cette politique du vide radiophonique sidéral !

trou noir, service public, espace 2, la première, #PLRLaPremière, radio, RTS, néant


Je ne parle évidemment pas ici du contenu, des goûts et choix musicaux des uns et des autres, mais bien de la signification de la présence d'une telle "émission" sur un média de service public qui coûte un certain prix aussi - en tout cas on l'espère - au nom d'une certaine qualité... et, honnêtement, "DJ copains" ne respecte pas le moindre critère en la matière... sans compter que ce "concept" permet, en l'étendant encore davantage, de sucrer encore plus de postes.

Quand on pense au nombre de créateurs, artistes, intellectuels et scientifiques passionnés que compte notre pays, c'est une véritable honte que de proposer une telle heure de musique "vide", qui fait d'ailleurs penser à France Inter un jour de grève, diffusée quotidiennement sur Espace 2 ou #PLRLaPremière, pour boucher des trous dirait-on, en lieu et place de véritables émissions originales.

Pourrait-on imaginer que les employé-e-s de cette radio et de cette entreprise, comme les auditeurs, se révoltent contre ce suicide ? Et demandent des ÉMISSIONS ORIGINALES, qui ne sont pas rediffusées X fois, qui proposent des débats, des histoires, du réel sans cesse renouvelé plutôt que de la daube surgelée et réchauffée 10 fois au micro-ondes (FM) ?

Avant, quand la Suisse avait 2 millions d'habitants en moins, c'était pourtant possible : il y avait même des émissions originales diffusées toute la nuit ou presque. Maintenant, on nous rediffuse bientôt 10 fois chaque émission...

Ce n'est pas possible et ce n'est pas acceptable.

Et s'il faut intervenir à la RTS pour savoir comment faire des économies en supprimant des postes de cadres ou directeurs inutiles et/ou incompétents et dégager les moyens de CRÉER de vraies émissions de radio et du contenu, avec des personnes, journalistes, animateurs, qui PARLENT, RACONTENT, débattent, je suis à l'entière disposition de la RTS, d'Espace 2 et de #PLRLaPremière pour proposer des solutions concrètes d'ici fin 2018.

Chiche ?

trou noir, service public, espace 2, la première, #PLRLaPremière, radio, RTS, néant

10:15 Publié dans Général, Médias, Musique, Politique, Solidarité, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.