03/12/2018

Vers l'Impeachment, la destitution du Conseiller d'Etat PLR Pierre Maudet (1)

Impeachment. Destitution. La Constitutante genevoise n'a pas estimé utile de prévoir ce dispositif dans la nouvelle Constitution genevoise.
 
Aujourd'hui, on doit clairement le regretter.
 
Au vu des agissements de l'intéressé (dans tous les sens du terme) et du déni dans lequel il semble toujours se complaire, malgré les appels à la démission de plus en plus pressant de ses pairs et des instances de son propre parti politique, je vous propose en conséquence de lancer une double initiative pour destituer M. Pierre Maudet dans les meilleurs délais, s'il n'a pas démissionné de lui-même d'ici ce mercredi 5 décembre 2018.


Il s'agit certainement de déposer à la fois une initiative constitutionnelle pour introduire dans la Constitution la notion de destitution, l'impeachment, sans droit à une rente ou une retraite, en cas de fautes graves et de comportements indignes d'un élu. Cette disposition aura aussi le mérite de pouvoir, si nécessaire, servir en d'autres occasions funestes.
 
Et de déposer une autre initiative, de rang législatif, pour destituer, avec effet immédiat et en vertu de l'initiative constitutionnelle, M. Pierre Maudet de son poste de Conseiller d'Etat.
 
Ensuite, les citoyennes et citoyens genevois pourront signer ces initiatives et se prononcer sur les propositions si les initiatives aboutissent.
 
Je suis bien entendu ouvert à toute proposition de texte qui permettrait d'obtenir ce résultat car il est bien clair que nous ne pouvons pas laisser une telle situation perdurer et pourrir durant toute la législature, avec une personne qui fait semblant d'ignorer la gravité de ses actes, de ses mensonges et de ses comportements.
 
Un texte doit absolument être déposé encore avant la fin de l'année.
 
N'hésitez donc pas à me contacter par messagerie si vous avez déjà d'ici ce mercredi 5 décembre 2018 des propositions de textes à me faire, ou le temps d'aller relire et analyser les dispositions prévues sauf erreur à cet effet dans la Constitution neuchâteloise après les errements gravissimes et indignes d'un Conseiller d'Etat... PLR.
 
Si M. Maudet n'a pas démissionné d'ici mercredi 5 décembre 2018, je vous proposerai ensuite une première séance pour essayer de finaliser le ou les textes des initiatives et les déposer avant la fin de l'année.
 
Mais ce serait regrettable de devoir en arriver là. Genève ne méritait pas ça.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.