Commerce

  • Taxation des caisses automatiques : Genève, les caissières et le Grand Conseil pris en otage depuis mai 2018 par un député PLR membre de la direction de la FER

    Imprimer

    Déposé en février 2017, signé à une exception près par la totalité des députés et suppléants socialistes, le projet de loi PL12064[1] visant à taxer les caisses automatiques dans les supermarchés a fait parler de lui à l’époque quand car la dramatique question des conséquences humaines de cette mutation technologique non désirée n’avait jamais été abordée. Mais depuis, plus rien. Pourquoi ?

    Tout d’abord, il a été étudié, au ralenti – à noter que le président de la commission était le député PLR Jacques Béné… également employé de la FER[2] - en commission de l’économie du Grand Conseil entre le 9 octobre 2017 et le 9 avril 2018.

    Le vote sur le projet de loi a donc eu lieu en commission de l'économie le 9 avril 2018 et le délai pour rendre les rapports de majorité et minorité  avait été fixé au… 8 mai 2018 !

    Pourtant, ce 7 octobre 2019 (sic !), après vérification de l’ordre du jour du prochain Grand Conseil, le rapporteur de majorité, le député PLR Serge Hiltpold, par ailleurs membre du comité de direction de la FER[3], n’a toujours pas rendu son rapport… et l’objet n’est donc toujours pas traité par le Grand Conseil genevois…

     

    Projet de loi, taxe, caisses automatiques, PL12064, Grand Conseil, PLR, Serge Hiltpold

    Lire la suite

  • Boucheries attaquées : on se trompe de cible !

    Imprimer

    (Des attaques à l'éthique en toc).

    Je ne suis pas végétarien et j'apprécie de temps à autre un bon morceau de viande. Mais je m'en passe aussi sans autre durant plusieurs jours.

    Et je n'ai absolument aucune sympathie pour la production industrielle de viande et la maltraitance animale qui l'accompagne.

    J'essaie donc de privilégier des éleveurs bio et locaux. Et il ne me viendrait par exemple jamais à l'esprit d'acheter du poulet en batterie d'origine brésilienne ou chinoise, ni même suisse d'ailleurs, malgré les sempiternels discours sur les normes suisses qui seraient plus sévères qu'ailleurs.

    Quand je mange de la viande, il m'arrive aussi souvent de penser à l'animal qui a été tué pour me nourrir. Penser à sa vie, à sa mort. Et, quelque part, le remercier.

    Boucherie, Viande, spécisme, société, Darwin, évolution, règne animal, humanisme

    Lire la suite

  • Et vous? Est-ce que vous aimez les caisses automatiques?

    Imprimer

    Dans la grande distribution, chez Coop et Migros en particulier, pas un seul jour ne se passe sans qu'on apprenne que des caisses servies par du personnel sont ou seront remplacées par des caisses automatiques.

    Sans qu'on nous en laisse vraiment le choix et sans qu'on sache si cette mutation répond à notre demande et nos attentes... Je serais donc ravi de connaître vos avis de consommateurs sur la question : merci par avance de remplir et partager le questionnaire en lien ci-dessous !

    caisses automatiques, Coop, Migros, Saint-Jean, sondage, questionnaire
    (c) Une révoltée de St-Jean

    https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSeCt2c2PuA1w2igDkOojrxjHxpm4jtL31F-b9OI0z71GDfSxw/viewform

    Lire la suite

  • 400 millions de francs de plus dans les poches des Genevois : et vous trouvez que ça va mieux ?

    Imprimer

    (Si la réponse est non alors allez voter NON à la RIE III le 12 février prochain)

    La baisse d'impôts sur les personnes physiques de 2009 a fait passer 400 millions de francs par année de la poche de l'Etat à la poche des contribuables genevois. Avec les mêmes arguments utilisés aujourd'hui par les partisans de la RIE 3 : cet argent perdu par l'Etat aura des effets bénéfiques car il sera réinjecté dans l'économie et aidera les particuliers et les entreprises à mieux vivre et servira donc à créer des emplois qui généreront de nouvelles recettes fiscales...

    Alors la question est de savoir si vous avez l'impression que vous vivez mieux à Genève aujourd'hui, en 2017, avec davantage de revenu disponible qu'en 2009 pour boucler vos fins de mois ? Que l'économie genevoise va mieux ? Que l'Etat offre des prestations de même qualité ? Que le chômage a baissé ? Que le nombre de personnes à l'aide sociale a diminué ? Que l'école publique s'occupe mieux de vos enfants ? Que les aînés sont mieux pris en charge en EMS ou par les soins à domicile ? Que le sport, la culture, les associations, etc. sont toujours autant ou davantage soutenus ? Que les TPG fonctionnent mieux ?

    Si la réponse est NON alors votez NON sans hésiter à la RIE III le 12 février prochain car c'est une nouvelle promesse qui ne profitera en réalité qu'à quelques privilégiés et que VOUS payerez !

    Lire la suite

  • Lutter contre la pauvreté et l'exclusion des jeunes adultes : une priorité nationale !

    Imprimer

    La diminution de l'aide sociale des moins de 25 ans est une décision honteuse qu'il s'agit de corriger sans tarder au niveau fédéral !

    Les médias se sont fait l'écho[1] le 21 septembre dernier de la décision de la conférence des directeurs cantonaux des affaires sociales (CDAS) de faire baisser les montants des aides accordées aux moins de 25 ans vivant en ménage propre, les faisant passer de près de 1'000 francs par mois à moins de 800 francs.

    Dans l'article de la Tribune de Genève du même jour, le Conseiller d'Etat MCG Mauro Poggia affirme "qu'il ne faut pas que l'aide sociale devienne un «oreiller de paresse» pour les jeunes adultes".

    Cette décision de la CDAS, comme les propos du Conseiller d'Etat Poggia, sont tout simplement indécents et ne correspondent tout simplement pas à la réalité.

    Jeunes adultes, Poggia, oreiller de paresse, suisse, social, prestations sociales, Genève

    Lire la suite

  • Secteur de l'hôtellerie-restauration : réintroduisons une clause du besoin !

    Imprimer

    Les syndicats viennent encore de le rappeler la semaine passée dans les médias : le secteur de l'hôtellerie-restauration fonctionne toujours aussi mal, les exploitants sont trop nombreux, ne peuvent pas tous "tourner" correctement et les abus, salaires impayés, sous-enchère salariale, faillites frauduleuses, fournisseurs et employés grugés, deuxièmes piliers vidés pour rien d'autre que les poches des promoteurs immobiliers et des vendeurs de rêve, se multiplient.

    Et quand on se promène à Genève, il y a de quoi être étonné par la multiplication des arcades vouées à des occupations de "restauration" qui, pour ainsi dire, apparaissent le lundi et disparaissent le vendredi, privant les vrais professionnels de clients, de revenus, de perspectives.
    Et ça ne peut plus durer. C'est pour cela qu'il faut réintroduire une nouvelle clause du besoin au niveau national dans le secteur de l'hôtellerie-restauration.

    Lire la suite

  • Système unique pour la fiscalité des entreprises ? Système unique pour la fiscalité des personnes physiques !

    Imprimer

    (Anticipons les problèmes plutôt que de les subir et votons OUI à l’abolition des forfaits fiscaux.)

    La Suisse est aujourd'hui mise sous pression au niveau international pour faire cesser ses pratiques fiscales plus favorables aux entreprises étrangères qu’aux entreprises suisses.

    Cette évolution n’est guère surprenante : les États se sont rendus compte depuis longtemps que l’optimisation fiscale basée sur des taux d’imposition plus favorables que dans leur propre pays était, à défaut d’être illégale, particulièrement déloyale.

    Mais ne nous faisons pas d'illusion : si nous devons aujourd'hui nous occuper de la fiscalité des entreprises, nous devrons aussi nous occuper de la fiscalité des personnes physiques et harmoniser nos pratiques pour ne plus distinguer les riches étrangers des riches helvètes.

    forfaits fiscaux,fiscalité, Suisse, Genève, recettes fiscales, avenir, économie, prospérité

    Lire la suite

  • ECOPOP : Non Monsieur, cette initiative ne pose aucune bonne question !

    Imprimer

    Cher Monsieur Magnollay,

    J'ai bien écouté votre chronique matinale dans Signature sur #PLRLaPremière ce jeudi matin. Elle a retenu toute mon attention. Honnêtement, je crois que vous faites totalement fausse route car, si vous avez l'impression que les noms d'oiseaux volent (bas) dans le débat sur #Ecopop, c'est justement parce que cette initiative ne pose aucune bonne question. Malheureusement d'ailleurs ai-je envie de dire.

    ECOPOP décroissance riches pauvres surconsommation eugénisme


    Lire la suite