A Genève et ailleurs... - Page 4

  • Fusion des Caisses de pension publiques : Non Monsieur ! Il n’y a pas de plan B !

    Imprimer

    Les "propositions" de M. Cyril Aellen sur son blog de la Tribune de Genève ne représentent en aucun cas un "plan B" qui permettrait "d’économiser aisément quelques milliards" comme il le prétend sans en faire la moindre démonstration chiffrée. Il est donc primordial de voter OUI à la fusion des caisses de pension publiques le 3 mars prochain pour éviter une catastrophe sociale et financière bien plus coûteuse au final pour Genève !

    Lire la suite

  • Pour Genève, pour l’avenir, OUI à la fusion des caisses de pension publiques le 3 mars prochain !

    Imprimer

    La fusion des caisses de pension publiques CIA et CEH qui est soumise à la sagacité des électrices et électeurs genevois le 3 mars prochain représente un véritable défi à 800 millions de francs cash : le bon sens, le pragmatisme, le OUI, sauront- ils triompher des arguments alambiqués et contradictoires des opposants ? Rien n’est moins sûr lorsqu’on voit fleurir les réactions anti-fonctionnaires dans certaines couches de la population et que les mensonges les plus grossiers servent d’arguments aux opposants. Quelques éléments de réponses pour vous convaincre de voter OUI, même sans enthousiasme, car la raison doit triompher, l’avenir de Genève et la crédibilité de Genève en dépendent.

    En votant OUI, on ne fait pas un cadeau aux fonctionnaires, on injecte de l’argent frais supplémentaire dans les investissements des caisses de pension pour répondre aux nouvelles exigences du droit fédéral et c’est donc les milieux immobiliers, la bourse et les instituts financiers qui bénéficieront directement de cette manne, pas les fonctionnaires !

    Lire la suite

  • Le renard et le poulet

    Imprimer

    (Les histoires vraies de Tonton Roro).

    Un carton de souvenirs presque totalement détruit par l’inondation de notre cave lundi dernier m’a fait retrouver cette photo, dans un piteux état. Mais il faut que je vous en raconte l’histoire véridique…

    renard, rage, neuchâtel, police, 1980, port de neuchâtel, le renard et le poulet


    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Général, Humour, Nature 2 commentaires
  • Le PLR veut augmenter massivement les impôts des petits revenus, des indépendants et des classes moyennes. Mais préserver les grandes fortunes.

    Imprimer

    Alors que, comme chaque année le PLR, joue la carte de l’alarmisme outrancier pour condamner le projet de budget 2013 du Conseil d’Etat, un grand malaise se fait sentir quand on s’intéresse de près aux mesures prônées par le PLR pour améliorer le résultat du budget cantonal 2013.

    Le PLR propose en effet une augmentation massive, de 25 francs à 365 francs, de la contribution personnelle, la « taxe » prélevée sur chaque déclaration, indépendamment de la situation financière de chaque contribuable. Ainsi, le multimillionnaire payera le même montant de 365 francs que l’indépendant, le chômeur, la vendeuse de grande surface ou le nettoyeur employés à temps partiel ou sur appel !

    Selon votre revenu, cette proposition revient à augmenter vos impôts de plus de 400% - 1308% d’augmentation si vous avez le malheur de devoir payer 1 franc d’impôt ! - puisqu’à votre montant actuel d’impôt, vous devrez ajouter 340 francs ! Le graphique suivant illustrant l’impact de la proposition PLR sur vos impôts :

    PLR, hausse d'impôts, budget 2013

    Et prétendre que l’augmentation de la contribution personnelle n’est pas une augmentation d’impôts relève de la pure tartufferie PLR. Le bulletin de versement est le même et si la part d’’impôt est payée en francs suisses… la taxe ne l’est pas en monnaie de singe, mais bien aussi en francs suisses !

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : économie, Général, politique 3 commentaires
  • Budget cantonal 2013 : incompétence, infantilisme, mauvaise foi et pleurnicheries du PLR.

    Imprimer

    (ou « Le triomphe des eunuques », médiocre tragicomédie PLR en trois actes).

    « Quand on fonce dans le mur, on n’accélère pas ! On fait marche arrière ! »

    L’annonce par le Conseil d’Etat d’un projet de budget 2013 déficitaire, de l’ordre de -278 millions, n’était guère surprenante pour celles et ceux qui suivent les péripéties de la vie politique et économique avec un minimum de sérieux.

    La décision des députés du PLR de ne pas renvoyer en Commission des Finances le projet de loi du Conseil d’Etat relatif à ce budget pour l’étudier et – si nécessaire – l’amender par des propositions d’économies ou de recettes supplémentaires était par contre véritablement surprenante de la part d’un parti largement représenté au gouvernement, avec 3 Conseillers d’Etat.

    Que l’UDC ou le MCG, partis non gouvernementaux caractérisés par une quérulence inversement proportionnelle à la cohérence de leurs positions, puissent voter de la sorte pour exprimer leur refus du « système », je peux bien entendu l’admettre. Cela correspond aussi à l’absurdité intrinsèque de leurs votes tout au long de la législature :

    • acceptation quasi-systématique des propositions de nouvelles dépenses (tranchée couverte de Vésenaz, hausse des allocations familiales, etc. ; le summum étant atteint avec l’initiative de l’UDC pour une double traversée de la rade à quelques milliards… alors que ce parti pleurniche sur l’impossibilité des dépenses de quelques dizaines ou centaines milliers de francs au prétexte que les caisses sont vides) ;
    • refus tout aussi systématique des propositions de nouvelles recettes (hausses d’impôts, suspension du bouclier fiscal, hausses des tarifs du stationnement, etc.)

    Mais qu’un parti théoriquement gouvernemental comme le PLR puisse se mettre au niveau des partis populistes non-gouvernementaux et refuse de renvoyer le projet de budget en Commission des finances pour l’étudier, voilà une étrange dérive qui mérite qu’on s’y arrête quelques minutes car elle révèle l’incroyable déni de réalité auquel se prête le PLR et donc son incompétence profonde à assumer sérieusement des fonctions gouvernementales.

    Et si je ne suis pas totalement surpris que la composante L puisse en arriver à de telles extrémités démagogiques pour poursuivre son travail de sape et de démantèlement de l’Etat, je m’étonne que le R de James Fazy puisse s’y prêter, sauf à comprendre qu’il a définitivement perdu (vendu ?) son âme.

    Pour mieux comprendre l’infantilisme profond de la décision des députés PLR, quelques rappels.

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Gâteau d'anniversaire virtuel...

    Imprimer

    Aujourd'hui, 17 octobre, c'est mon anniversaire... Vous prendrez bien une tranche de mon gâteau virtuel ?

    Lire la suite

    Lien permanent 0 commentaire
  • Economie genevoise : le PLR vote 590'000 francs de taxes supplémentaires pour les cafetiers-restaurateurs !

    Imprimer

    Lors du vote du Budget cantonal 2012, le Conseil d'Etat avait proposé d'augmenter le montant des taxes payées par les cafetiers-restaurateurs pour générer 590'000 francs de recettes supplémentaires... Les PLR ont soutenu et voté l'augmentation des taxes. Les Socialistes l'ont refusée.

    Campagne électorale oblige, le PLR et la droite genevoise dans son ensemble rivalisent d'imagination pour stigmatiser la soi-disant inconscience de la gauche et des socialistes genevois en particulier en matière de politique économique.

    Du docile député libéral des milieux bancaires privés Edouard Cuendet au député radical directeur de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Genève, Jacques Jeannerat, les anathèmes fleurissent : les Socialistes seraient des adversaires de la santé économique de notre canton, des fossoyeurs d'entreprises, des tueurs d'emplois, etc.

    Tintin aux pays des Soviets est manifestement toujours la lecture de chevet des députés du PLR... Et, c'est bien connu, les socialistes genevois font fuir les entreprises multinationales car ils sont cannibales...

    Pourtant, dans les faits, en matière économique les fourmis Socialistes sont bien plus responsables et conscientes des enjeux réels que les cigales genevoises du PLR ou du Conseil d'Etat.

    Lire la suite

  • NON à un mauvais système de réseaux de soins !

    Imprimer

    Les réseaux de soins intégrés méritent une réelle attention de la part des collectivités publiques et leur développement est indispensable pour offrir à l'ensemble de la population des prestations de santé de qualité à des coûts proportionnés. Ils représentent une solution d'avenir s'ils sont mis en œuvre dans un contexte cohérent pour atteindre des objectifs clairs.

    Or le projet soumis à votation le 17 juin 2012 suite à un référendum ne présente ni des conditions minimales de cohérence, ni des objectifs suffisamment clairs pour pouvoir être soutenu. Ces objectifs sont même très discutables.

    Au-delà des arguments mis - à raison - en avant par les opposants, quelques considérations personnelles qui m'incitent aussi à refuser ce projet mal ficelé.

    Lire la suite

  • Nestlé : le Grand Conseil genevois va-t-il condamner les atteintes aux droits des travailleurs et à la liberté syndicale, la « Nespression » ?

    Imprimer

    Nestlé réalise un bénéfice annuel de l'ordre de 10 milliards de francs. Mais au prix de graves atteintes à la liberté syndicale et aux droits des travailleurs. Cette situation n'est définitivement pas admissible et il convient de rompre le silence qui entoure ses pratiques indignes de la Suisse, surtout à Genève, cité des droits de l'Homme par excellence ! Pour ce faire, les Députés socialistes au Grand Conseil genevois ont déposé une résolution « Stop à la Nespression ! » (http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/R00686.pdf) qui sera débattue - et peut-être acceptée ? - la semaine prochaine, certainement jeudi 15 mars, au Grand Conseil.

    Lire la suite

  • Annonce de l'abandon du projet de centrale chaleur-force (CCF) par le Conseil d'Etat : des explications politiques sont nécessaires !

    Imprimer

    L'annonce par le Conseil d'Etat le 1er février dernier de sa décision de « renoncer » à la construction d'une centrale chaleur-force (CCF) est véritablement problématique.

    Qu'on soit pour ou contre une centrale chaleur-force, il est en effet tout simplement inadmissible de lire que ce serait le Conseil d'Etat qui aurait pris une telle décision : jusqu'à preuve du contraire, SIG est une régie publique d'autonome, avec un Conseil d'administration, des administrateurs, des actionnaires, etc. et cette autonomie doit, à juste titre, lui permettre de mener des projets qui lui permettent de remplir sa ou ses missions, soit ici garantir l'approvisionnement en électricité des habitant-e-s et entreprises de notre canton. Il convient de clarifier les détails de cette annonce et la légalité des décisions prises.

    Lire la suite

  • Budget 2012 du canton de Genève (1) : Synthèse des amendements socialistes en commission des finances

    Imprimer

    Après les séances marathon à la Commission des Finances, le Grand Conseil aborde depuis hier soir les débats relatifs à l’adoption du projet de budget 2012 de la République et Canton de Genève. Ci-dessous, synthèse des amendements socialistes déposés en Commission des finances et résultats des votes.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Général 0 commentaire
  • Crise grecque : la Suisse doit prendre ses responsabilités !

    Imprimer

    Le Grand Conseil genevois devrait se prononcer sur la résolution socialiste R672 qui demande le gel des avoirs grecs déposés en Suisse et leur mise à disposition du gouvernement grec.

    L’enjeu est de taille car la Grèce a un urgent besoin de liquidités pour rembourser sa dette et, selon diverses sources ministérielles grecques, les montants déposés par des grecs en Suisse dépassent les 100 milliards de Francs, un article du Figaro daté du 3 juin dernier évoquant même la somme de 280 milliards d’Euros. Taxés selon les mêmes principes que ceux régissant le nouvel accord de double-imposition conclu avec la Grande-Bretagne, ces montants indûment soustraits au fisc grec pourraient rapporter rapidement plus de 30 milliards de francs à la Grèce, alors que l’Europe entière est au bord de l’implosion en raison des difficultés qu’elle rencontre pour réunir les sommes suffisantes pour aider ce pays.

    Une intéressante question subsidiaire concernera la position des députés Verts genevois, qui ont majoritairement (mais pas les meilleurs d’entre eux) refusé les demandes d’urgence que nous avions déposé pour traiter ce point lors des précédentes séances. Alors que le député vert européen Daniel Cohn-Bendit avait lui-même évoqué cette piste évidente dès le mois de juin dernier, les Verts genevois vont-ils suivre la voie de l’écologie des Hedge Funds ou celle de la meilleure répartition des richesses ?

    La question est certes subsidiaire dans ce débat mais d’importance en réalité car elle renvoie à l’appel d’Hervé Kempf dans son livre « Comment les riches détruisent la planète » : les crises écologique et sociale ne sont que les deux faces d’une même crise et il est primordial de s’unir pour en combattre les méfaits, notamment en contribuant à une meilleure répartition des richesses.

    Lire la suite

  • Crise financière grecque : pour le gel des avoirs grecs déposés en Suisse !

    Imprimer

    Je ne sais pas si vous suivez, comme moi, d’un œil et d’une oreille un peu « dépités » le récit des événements de la crise financière actuelle, en particulier les fameux « plans d’austérité » que les Etats concernés doivent mettre sur pied pour obtenir une aide financière à court terme du FMI ou de l’Union Européenne.

    Il y a quelques jours, j’ai essayé de savoir plus en détail qui avait demandé – imposé plutôt – à la Grèce de prendre telle ou telle mesure d’austérité.

    Qui a demandé de baisser les salaires dans la fonction publique ?
    Qui a demandé de baisser certaines rentes ?
    Qui a demandé de privatiser l’eau ?

    Outre le fait qu’il m’a été impossible de trouver une liste exhaustive de toutes les mesures – on pourrait plutôt parler de purges – imposées aux Grecs, je n’ai pas non plus été capable de déterminer qui avait demandé quoi.

    Ce qui est certain par contre, c'est que les efforts demandés ne sont pas équitablement répartis sur l'ensemble des classes sociales grecques et que les privilégiés tricheurs ne contribuent notamment pas à l'effort national.

    Lire la suite

  • Cherpines-Charrotons : déclasser, certainement OUI, déclasser n’importe comment aujourd'hui, certainement NON !

    Imprimer

    Le Parti socialiste genevois s'apprête lors de son Assemblée générale de ce soir, à donner son mot d'ordre final sur le principe du déclassement du périmètre des Cherpines-Charrotons qui est soumis en votation populaire le 17 mai prochain après l'aboutissement du référendum.

    Point de la situation quelques heures avant le vote, en rappelant que le groupe socialiste du Grand conseil avait voté ce déclassement au printemps 2010 (PL10523; rapports sous http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/PL10523A.pdf) à une très large majorité, notamment en raison du soutien du Grand conseil à une résolution socialiste intitulée "Plaine de l'Aire : priorité aux logements !" (R611, http://www.ge.ch/grandconseil/data/texte/R00611.pdf) qui visait à améliorer le projet particulièrement médiocre qui avait été élaboré sous le contrôle des services de Mark Muller et surtout des communes concernées.

    Lire la suite

  • Elections municipales en Ville de Genève : les dangereuses suggestions de Pascal Décaillet, le pape des lemmings de droite…

    Imprimer

    Dans sa chronique de la Tribune de Genève du jeudi 16 décembre, Pascal Décaillet, journaliste à l’indépendance d’esprit inversement proportionnelle à son auto-proclamation, entonne une fois de plus la chanson de la respectabilité de l’extrême-droite genevoise, MCG et UDC. Il a d’ailleurs récemment réitéré son appel à l’union contre-nature, glorifiant le conducator du parti le plus mensonger, démagogique et dangereux de notre canton.

    Lire la suite

  • Le CEVA aussi bloqué côté français ? Finançons les travaux !

    Imprimer

    Alors que le CEVA est une infrastructure indispensable pour Genève et sa région, les freins - recours de privilégiés égoïstes à Genève, problèmes financiers en France voisine - qui viennent retarder sa réalisation sont particulièrement dangereux, sous peine de voir Genève périr par asphyxie auto(im-)mobile.

    Voici ci-dessous une proposition personnelle pour garantir sans délai le financement de la partie française du tracé, en espérant bien entendu qu'elle sera retenue par le Grand Conseil dans sa séance de ce jour.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Général 13 commentaires
  • Policier ou député : vers une nouvelle défaite de la démocratie à Genève

    Imprimer

    A l’ordre du jour de la session du Grand Conseil genevois de ces jeudi et vendredi 18 et 19 novembre, nous aurons les débats sur les deux projets de loi PL10630 et PL10631 qui visent à empêcher que les policiers en exercice ne puissent siéger au sein de notre Grand Conseil.

    « Débats » n’est d’ailleurs peut-être pas le mot : la durée de la discussion est limitée à 30 minutes, soit 3 minutes par groupe… Pas certain que cela suffise à expliquer les véritables motivations des uns et des autres pour accepter ou refuser ces projets de loi.

    Je profite donc de l'occasion pour vous faire part de quelques réflexions.

    Lire la suite

  • Sortie du grand conseil 2010 (2) : Saint-Maurice

    Imprimer

    http://rogerdeneys.blog.tdg.ch/media/00/00/1382763084.JPGAbbaye. Ou la République - laïque - dans les méandres flous de la séparation de l'Eglise et de l'Etat... Evidemment, impossible de dissocier l'Histoire, notre Histoire, de la religion. Du christianisme.
    Mais le passé n'est pas le présent : les souvenirs glorieux, les reliques précieuses des premiers rois chrétiens ont-ils d'autres valeurs que celles du témoignage historique quand on pense à l'archaïsme qu'incarne aujourd'hui l'église catholique ? Le sacré et la foi ont-ils besoin de soutanes, de prêtres célibataires ? Un lieu paisible, hors du temps, hors du fric aussi, le murmure mystérieux d'une source ne suffisent-ils pas ?

    Lien permanent 1 commentaire
  • Sortie du grand conseil 2010 (1) : braderie d'Aigle

    Imprimer

    http://rogerdeneys.blog.tdg.ch/media/01/00/842530561.JPGAprès les bains de Lavey, somme toute un peu tristes et impersonnels malgré la beauté du paysage, après le repas, sortie - curieuse - de quelques député-e-s moins vieux (ou moins fatigués) : Martigny ne nous inspirant guère, direction braderie d'Aigle. Une découverte !
    Ces ruelles, ces caves, cette ambiance ambigüe de nuits ouvertes, entre déconnades de copains, euphories d'amours naissants, musiques torrides, aseptisées ou nostalgiques (Boney M évidemment, Renaud et de la - bonne ! - musique punk aussi), une petite tranche - trop courte à mon goût mais je ne suis pas toujours raisonnable - de vie fascinante ! Aussi l'instinct du regard qui capte la lueur de désir, la dispute couvant sous la cendre de la fête, la jalousie absurde mais tellement humaine, la tragédie shakespirienne si proche de la frivolité et des rires fatigués. Et le Wozzeck aux abois... Magnifique ! Ou aurait pu y tourner une scène de Blade Runner.

    Lien permanent 0 commentaire
  • DCTI : vers la République des Glandeurs ?

    Imprimer

    Mardi 15 juin, 16h07.

    Mesdames et Messieurs les Députés,

    Sur information transmise par le département, en raison de l’installation d’un écran dans la Salle Praille-Acacias dès 16 heures pour la retransmission du match de coupe du monde Suisse-Espagne, la commission d’aménagement ne débutera pas ses travaux avant la fin du match, soit aux environs des 17h45 – 18h00.

    Signé par le Président de la Commission de l’aménagement du Grand Conseil, ce mail laconique reçu à la veille de la séance me sidère !

    Lire la suite