06/02/2017

400 millions de francs de plus dans les poches des Genevois : et vous trouvez que ça va mieux ?

(Si la réponse est non alors allez voter NON à la RIE III le 12 février prochain)

La baisse d'impôts sur les personnes physiques de 2009 a fait passer 400 millions de francs par année de la poche de l'Etat à la poche des contribuables genevois. Avec les mêmes arguments utilisés aujourd'hui par les partisans de la RIE 3 : cet argent perdu par l'Etat aura des effets bénéfiques car il sera réinjecté dans l'économie et aidera les particuliers et les entreprises à mieux vivre et servira donc à créer des emplois qui généreront de nouvelles recettes fiscales...

Alors la question est de savoir si vous avez l'impression que vous vivez mieux à Genève aujourd'hui, en 2017, avec davantage de revenu disponible qu'en 2009 pour boucler vos fins de mois ? Que l'économie genevoise va mieux ? Que l'Etat offre des prestations de même qualité ? Que le chômage a baissé ? Que le nombre de personnes à l'aide sociale a diminué ? Que l'école publique s'occupe mieux de vos enfants ? Que les aînés sont mieux pris en charge en EMS ou par les soins à domicile ? Que le sport, la culture, les associations, etc. sont toujours autant ou davantage soutenus ? Que les TPG fonctionnent mieux ?

Si la réponse est NON alors votez NON sans hésiter à la RIE III le 12 février prochain car c'est une nouvelle promesse qui ne profitera en réalité qu'à quelques privilégiés et que VOUS payerez !

Lire la suite

11:43 Publié dans Commerce, Economie, Général, Genève, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

16/12/2016

#PLRLaPremière : service public ou propagande inique ?

Ce mercredi matin 14 décembre 2016, de 7h à 8h, dans le "Journal du matin", nous avons eu l'occasion d'écouter une séance radiophonique encore plus caricaturale que d'habitude sur la radio RTS La Première, que j'appelle, par dépit et malheureusement, #PLRLaPremière car elle donne la parole aux représentants du PLR de façon totalement disproportionnée et contraire à l'art. 4, al. 4 de la LRTV qui spécifie dans sa première phrase que "Les programmes des concessionnaires doivent refléter équitablement, dans l'ensemble de leurs émissions rédactionnelles, la diversité des événements et des opinions".

Mais cette pratique n'est de loin pas nouvelle, j'ai ainsi eu l'occasion de m'en plaindre en 2014 auprès de la médiatrice à propos du budget cantonal genevois 2015… et j'aurais pu – dû – en faire de même en 2015 avec le projet de budget 2016… Et je suis même prêt à parier qu'il en sera encore de même ce samedi 17 décembre 2016 à propos du projet de budget 2017…

Lire la suite

09:21 Publié dans Général, Genève, Médias, médias, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

02/11/2016

Avec l'UDC et la RIE 3, les Suisses deviendront paysans ou soldats et les Suissesses femmes au foyer…

On doit remercier l'UDC suisse menée par la pauvre et surexploitée famille Blocher d'avoir annoncé hier mardi 1er novembre, à la veille de la fête des morts (ce n'est sans doute pas un hasard), ses crédos actuels - et mortels pour notre pays -  en matière de finances publiques fédérales.

Ainsi, la Confédération dépenserait trop, l'administration publique serait comme une tumeur cancéreuse et les finances de la Confédération seraient actuellement au bord du gouffre.

Outre que ces constats sont totalement faux, il me semble important de relever les conséquences désastreuses pour la très grande majorité des Suisses – mais évidemment ni la famille Blocher ni les apparatchiks nantis de l'UDC - des "remèdes" avancés par l'UDC, surtout dans le contexte d'une future réforme bâclée de l'imposition des entreprises (RIE 3) excessivement généreuses pour les entreprises et, à l'inverse, ruineuses pour les finances publiques.

UDC, Blocher, Hodler, économie suisse, finances publiques, armée, agriculture, formation, paysan

Lire la suite

18/05/2016

Pour l'avenir de l'Etat social, votez OUI au RBI !

La votation du 5 juin prochain porte sur le seul principe d'un revenu de base inconditionnel, le RBI, qui "doit permettre à l’ensemble de la population de mener une existence digne et de participer à la vie publique".

Rappelons qu'il s'agit ici d'une initiative constitutionnelle et que ni le montant, ni le financement ne sont en réalité fixés par cette initiative, les exemples chiffrés évoqués ici ou là n'étant que des "exemples" destinés soit à vous convaincre, soit à vous faire peur. Pourtant, en cas d'acceptation, il faudra ensuite voter une loi d'application, soumise à référendum, et qui devra donc proposer un modèle concret qui soit assez convaincant pour rallier une majorité. Il n'y a donc aucun danger imminent pour la vie des entreprises en cas d'acceptation de cette initiative.

Par contre, le principe du RBI est une réponse sérieuse et même indispensable pour réformer les mécanismes de l'Etat social en Suisse, aujourd'hui beaucoup trop lourds administrativement pour les PME, les indépendants, les jeunes, les salariés précarisés, et mettre fin à la multiplication des démarches qui s'additionnent les unes aux autres.

Lire la suite

09:56 Publié dans Economie, économie, Général, Genève, Politique, Solidarité, Suisse | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook

30/11/2015

Lisa Mazzone, future première Conseillère fédérale des Verts ?

Lundi 30 novembre 2015.

Alors que la radio rappelle l'ouverture de la conférence sur le climat COP21 ce lundi matin à Paris, en présence de nombreux chef-fe-s d'Etat et de gouvernement, et l'ouverture, cet après-midi, de la nouvelle session 2015-2019 des Chambres fédérales à Berne, je vois par la fenêtre, un arc-en-ciel lumineux qui naît sur fond de profondes grisailles. Lueur d'espoir, de couleur, de gaieté. D'avenir.

Lisa Mazzone, Conseil national, COP21, Assemblée fédérale, Suisse, avenir, écologie, Verts

Lire la suite

14/10/2015

Lutter contre la pauvreté et l'exclusion des jeunes adultes : une priorité nationale !

La diminution de l'aide sociale des moins de 25 ans est une décision honteuse qu'il s'agit de corriger sans tarder au niveau fédéral !

Les médias se sont fait l'écho[1] le 21 septembre dernier de la décision de la conférence des directeurs cantonaux des affaires sociales (CDAS) de faire baisser les montants des aides accordées aux moins de 25 ans vivant en ménage propre, les faisant passer de près de 1'000 francs par mois à moins de 800 francs.

Dans l'article de la Tribune de Genève du même jour, le Conseiller d'Etat MCG Mauro Poggia affirme "qu'il ne faut pas que l'aide sociale devienne un «oreiller de paresse» pour les jeunes adultes".

Cette décision de la CDAS, comme les propos du Conseiller d'Etat Poggia, sont tout simplement indécents et ne correspondent tout simplement pas à la réalité.

Jeunes adultes, Poggia, oreiller de paresse, suisse, social, prestations sociales, Genève

Lire la suite

06/10/2015

Secteur de l'hôtellerie-restauration : réintroduisons une clause du besoin !

Les syndicats viennent encore de le rappeler la semaine passée dans les médias : le secteur de l'hôtellerie-restauration fonctionne toujours aussi mal, les exploitants sont trop nombreux, ne peuvent pas tous "tourner" correctement et les abus, salaires impayés, sous-enchère salariale, faillites frauduleuses, fournisseurs et employés grugés, deuxièmes piliers vidés pour rien d'autre que les poches des promoteurs immobiliers et des vendeurs de rêve, se multiplient.

Et quand on se promène à Genève, il y a de quoi être étonné par la multiplication des arcades vouées à des occupations de "restauration" qui, pour ainsi dire, apparaissent le lundi et disparaissent le vendredi, privant les vrais professionnels de clients, de revenus, de perspectives.
Et ça ne peut plus durer. C'est pour cela qu'il faut réintroduire une nouvelle clause du besoin au niveau national dans le secteur de l'hôtellerie-restauration.

Lire la suite

15:05 Publié dans Commerce, Economie, Général, Genève, miam, miam, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

01/09/2015

Elections nationales : to be or not to be a savonnette…

Elections nationales 2015. Carnet de campagne. Mardi 1er septembre 2015.

Suis-je une savonnette rose et parfumée en forme d'éléphant ?

Suis-je une savonnette ?
Est-ce que je sens la rose (socialiste) ?
Suis-je gris comme un éléphant (socialiste) ?
Suis-je blanc (parce que j'habite en Suisse) ?
Suis-je noir (parce que je suis né au Niger) ?
Est-ce que j'aime les frites (parce que mon père était belge) ?
Est-ce que j'aime les forêts suisses (parce que mon grand-père était paysan et garde-forestier) ?

… Député au Grand Conseil genevois depuis 2003, candidat cette année au Conseil national sur la liste n°3 des Socialistes, exactement vingt ans après une première[1] candidature nationale "de porteur d'eau" sur une liste socialiste "Hommes" qui m'avait apporté le grand plaisir de voir Jean Ziegler et Nils de Dardel élus, en plus de Liliane Maury Pasquier et Maria Roth Bernasconi élues sur la liste "Socialiste femmes" et Christiane Brunner élue au Conseil des Etats, je me pose toutes ces questions après avoir – "enfin !" – répondu au questionnaire de l'incontournable Smartvote ainsi qu'à d'autres questionnaires destinés à "profiler" les candidat-e-s et qui me rappellent ces examens d'uni - absurdes selon moi - sous forme de QCM...

Suis-je réellement un "smartspider" tel que Smartvote me "représente" ? Je ne le pense certainement pas...

EF2015, Elections fédérales 2015, Smartvote, Smartspider, candidat, Genève, Suisse, Socialistes, Liste 3

Lire la suite

11:24 Publié dans Général, Genève, Médias, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

07/08/2015

Commémoration des 70 ans du bombardement d'Hiroshima. 6 août 1945-6 août 2015.

Plus jamais ça !

Chères amies, Chers amis,

Au nom du parti socialiste genevois et du parti socialiste suisse, j'aimerais tout d'abord exprimer notre plus profonde amitié et solidarité aux victimes et familles des victimes du bombardement sur Hiroshima le 6 août 1945. Et aussi aux victimes du bombardement sur Nagasaki, le 9 août 1945. Nous sommes de tout cœur avec les Japonaises et Japonais victimes de ces actes barbares.

Les chiffres ont été évoqués, avec toutes les imprécisions que peut comporter un décompte aussi macabre. Ville rasée, 75'000 morts immédiats, 250'000 personnes tuées au total, des civils, des familles, des enfants, des personnes âgées. Pas d'abord des militaires. Pas des dirigeants, politiques ou militaires, responsables de la guerre, mais d'abord des civils.

Hiroshima, bombardement, commémoration, 6 août 1945, Place des Nations, nucléaire, paix, guerre, Suisse, armée, neutralité, Contratom, GSSA

Lire la suite

16/03/2015

Ecole genevoise : de l'informatique plutôt que le cantique suisse !

École : il y a quelques semaines, je me suis gaussé des députés PLR genevois, soi-disant proches des entreprises et de la réalité économique suisse, qui ont été capables de voter avec les rétrogrades de l'UDC pour l'apprentissage obligatoire du cantique suisse à l'école primaire.

Et j'avais relevé que si l'on s'inquiétait de l'avenir professionnel des jeunes, on ferait mieux de renforcer d'autres savoirs et d'autres apprentissages car je doute que la maîtrise du cantique suisse soit un atout professionnel dans un marché de l'emploi ouvert à la concurrence et aux compétences venues d'ailleurs.

J'avais aussi évoqué la question de la maîtrise des outils informatiques. Certains m'avaient alors reproché d'être potentiellement un horrible suppôt du patronat et de l'école productiviste...

Lire la suite

11:09 Publié dans économie, Formation, Général, Genève, Politique, Science, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook

10/01/2015

Pas de front républicain avec les ennemis de la République!

Le Front National, pas plus que l'UDC en Suisse ou le MCG à Genève, ne peut participer à une marche ou un rassemblement républicains en hommage aux victimes de ‪#‎CharlieHebdo : en jetant, jours après jours, mois après mois, années après années, l'opprobre sur des populations entières, sur les juifs, les noirs, les musulmans, les roms et j'en passe, ces gens montrent chaque jour qu'ils sont des ennemis de la République et des ennemis de la démocratie.

Lire la suite

10:06 Publié dans France, Général, Monde, Politique, Résistance, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

23/12/2014

Budget 2015 : la liberté d’expression des artistes menacée par le PLR. Qu’en pensent les banquiers privés genevois ?

A l’issue des débats du Grand Conseil relatifs au budget 2015, je ne peux m'empêcher de repenser à un vote qui est, pour moi, le plus emblématique du risque avéré de dérive totalitaire de la nouvelle majorité PLR-UDC-MCG du Grand Conseil genevois et que je trouve particulièrement grave.

Il concerne la coupe de 500'000 francs sur la subvention aux compagnies indépendantes.

C'est paradoxalement un vote perdu par cette majorité vendredi dernier 19 décembre en séance plénière, trois députés PLR ayant refusé de marcher au pas au moment du vote, mais qui avait été déposé par le PLR en commission des finances où il avait été adopté grâce au soutien des députés UDC et MCG.

Les arguments avancés, qui plus est avec ferveur, par le rapporteur de majorité PLR font réellement froid dans le dos.

Lire la suite

10:03 Publié dans Associations, Culture, Economie, Général, Genève, Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook

27/11/2014

Heidi, ma maman

Heidi Deneys,maman,grand-maman,souvenir,Piémont,socialiste,politique

Et voilà. Heidi, ma maman s’est éteinte, subitement, vendredi dernier 21 novembre chez elle à La Chaux-de-Fonds. Elle est partie pour sa dernière balade. Pas à travers les forêts du Jura ni les collines du Piémont ou la savane africaine. Je l’ai beaucoup aimée comme maman, comme grand-maman pour mes enfants et aussi comme femme et militante socialiste et associative. Elle a été conseillère générale à La Chaux-de-Fonds, députée au Grand Conseil neuchâtelois puis Conseillère nationale de 1977 à 1987. Elle a aussi été vice-présidente du Parti Socialiste Suisse.

Lire la suite

30/10/2014

ECOPOP : Non Monsieur, cette initiative ne pose aucune bonne question !

Cher Monsieur Magnollay,

J'ai bien écouté votre chronique matinale dans Signature sur #PLRLaPremière ce jeudi matin. Elle a retenu toute mon attention. Honnêtement, je crois que vous faites totalement fausse route car, si vous avez l'impression que les noms d'oiseaux volent (bas) dans le débat sur #Ecopop, c'est justement parce que cette initiative ne pose aucune bonne question. Malheureusement d'ailleurs ai-je envie de dire.

ECOPOP décroissance riches pauvres surconsommation eugénisme


Lire la suite

24/09/2014

Finances cantonales genevoises et traversée de la rade : soyons pour une fois sérieux !

En 2009, un an après la crise des subprime, alors que la dette cantonale genevoise dépassait déjà 10.7 milliards de francs, une majorité PLR-PDC-UDC-MCG et Verts du Grand Conseil votait les yeux fermés, à quelques mois des élections cantonales, une baisse d’impôts dont l’impact était déjà évalué à près de 400 millions de francs par an en moins pour le canton et 100 millions de francs par an en moins pour les communes genevoises.

Résultat des courses : de 10.5 milliards en 2010, la dette cantonale genevoise atteint près de 13 milliards de francs fin 2013 !

Lire la suite

05/02/2013

Pour Genève, pour l’avenir, OUI à la fusion des caisses de pension publiques le 3 mars prochain !

La fusion des caisses de pension publiques CIA et CEH qui est soumise à la sagacité des électrices et électeurs genevois le 3 mars prochain représente un véritable défi à 800 millions de francs cash : le bon sens, le pragmatisme, le OUI, sauront- ils triompher des arguments alambiqués et contradictoires des opposants ? Rien n’est moins sûr lorsqu’on voit fleurir les réactions anti-fonctionnaires dans certaines couches de la population et que les mensonges les plus grossiers servent d’arguments aux opposants. Quelques éléments de réponses pour vous convaincre de voter OUI, même sans enthousiasme, car la raison doit triompher, l’avenir de Genève et la crédibilité de Genève en dépendent.

En votant OUI, on ne fait pas un cadeau aux fonctionnaires, on injecte de l’argent frais supplémentaire dans les investissements des caisses de pension pour répondre aux nouvelles exigences du droit fédéral et c’est donc les milieux immobiliers, la bourse et les instituts financiers qui bénéficieront directement de cette manne, pas les fonctionnaires !

Lire la suite