01/12/2008

Le prix du lait : participez à la course contre le profit !

vache-savoie.jpgAvec les Socialistes, participez à la Course contre le profit!

Scène 2: le prix du lait

Faut-il garantir des revenus décents aux producteurs de lait ou encourager une stupide guerre des prix qui ne profitent qu'aux grands groupes de l'agro-alimentaire?  Pour sourir et courir, samedi 6 décembre, dans le cadre de la course de la Marmite , je vous invite à venir courir avec les Socialistes… et profiter de l'occasion pour exprimer en couleur, en douleur, déguisés, en verve, en vache, en berlingot, en lingot, à poil, en pleurs, à la soupe à la grimace, à la soupe au lait, en rires - ou en jaune d'ailleurs peut-être - votre ras-le-bol de ce système économique!

J-5

Lire la suite

07:55 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : prix, lait, suisse, agriculture, paysans, course contre le profit, capitalisme | |  Facebook

29/11/2008

Avec les Socialistes, participez à la Course contre le profit !

 

J-7

 

Samedi 6 décembre, dans le cadre de la course de la Marmite , je vous invite à venir courir avec les Socialistes… et profiter de l'occasion pour exprimer en couleur, en douleur, déguisés, en verve, à poil, en pleurs, en rires - ou en jaune cocu d'ailleurs peut-être - votre ras-le-bol !

 

Oui, ras-le-bol de ce système économique qui écrase les petits revenus, qui tond la classe moyenne, qui exclut du marché du travail toutes celles et tous ceux qui sont légèrement "hors normes" ou tout simplement considéré comme (biffez les mentions inutiles) : trop vieux, trop jeune, trop cher, trop qualifié, pas assez qualifié… Tout en faisant toujours plus de cadeaux aux riches, aux actionnaires, aux multinationales… Forfait fiscal par ici pour les riches étrangers, exonération pendant 10 ans pour les entreprises qui se délocalisent ici à Genève, revenus des actionnaires non soumis à l'impôt, pendant que  vous, au prétexte de considérer tous les revenus comme équivalents, vous êtes taxés sur l'aide personnalisée au logement, sur les rentes complémentaires, etc., etc. En réalité, c'est chaque franc de pauvres qui est équivalent et "égal" devant l'impôt… pas chaque franc de riches.

 

Concurrence, concurrence, gagner plus pour les uns, perdre encore plus pour les autres… A part les accros du bling-bling, qui peut encore croire que gagner toujours plus peut se faire sans conséquence néfaste pour les autres ? Est-il vraiment normal d'avoir des millionnaires, des milliardaires pendant que d'autres dorment dans la rue et ne mangent pas à leur faim ?

 

Est-il nécessaire de gagner plusieurs centaines de milliers de francs par mois pour vivre ? Pour être heureux ? Alors que M. Dupont se fait expulser de son logement car il n'a plus de travail depuis si longtemps qu'il ne touche plus d'allocations chômage ? Et que Mme Durand trime 8 heures par jour pour 3'500.- par mois ? Et rentrer extenuée le soir chez elle, dans son petit 3 pièces au loyer exorbitant ?

 

Est-ce que cela a un sens que d'avoir un patron qui gagne plusieurs millions de francs par an ? Il vient d'où cet argent ? De notre travail, de votre travail et encore plus de travail de milliards de personnes qui vivent dans la précarité, la misère, la faim, la soif, la peur…. pour notre petit confort de privilégiés parmi les privilégiés.

 

En Suisse, pays riche, de riches, on expulse des roumains miséreux qui quémandent quelques francs… mais on donne sans rechigner au banquier qui fait la manche pour 60 milliards…

 

Et après, EconomieSuisse et tous les milieux patronaux traditionnels, où les salaires indécents sont presque la norme, viennent pleurer misère pour vous dire qu'il n'est pas possible de financer une retraite flexible pour les classes moyennes ? On rigole, jaune, jaune, jaune.

 

D'ailleurs, j'aimerais aussi bien savoir d'où vient le fric de la campagne contre l'initiative sur l'AVS… Des partis qui ont peu de moyens propres, comme les PDC ou les Radicaux trouvent le moyen de se payer quotidiennement des annonces dans les médias ? Etrangement, les journalistes ne s'y intéressent guère, l'argent vient pourtant des entreprises, des lobbies patronaux et bancaires, qui veulent garder les millions pour eux. Alors, il vient d'où ce fric, mesdames et messieurs les journalistes ? On les pose les questions ou on pense au prochain cocktail mondain avec ces chers amis ? Ou à la prochaine et si sympathique invitation au chalet, à Verbier, pendant les fêtes ?

 

Mais nous n'aurons certainement jamais de réponse…

 

Alors, en attendant, profitons de l'occasion, la course de la Marmite , c'est comme le carnaval : même les pauvres, plumés, exploités, pressurés peuvent faire la fête pour oublier leurs malheurs !

 

PS : dans les "sponsors" de la course, le principal n'est-il pas l'UBS d'ailleurs ? On pourra méditer en courant sur le sens du "sponsoring"… financé en réalité par votre travail, votre argent… et maintenant vos impôts !

 

... En mangeant des pâtes quelques jours de plus par mois, pensez à M. Ospel et ses successeurs !

08:47 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (24) | Tags : profit, capitalisme, libéralisme, ubs, banques, marmite, escalade | |  Facebook