16/10/2017

Députés PLR genevois : la paille des dépenses et la poutre des recettes.

Manifestement les députés PLR genevois ne se soucient pas de la croissance économique ni du respect des processus démocratiques... mais bien plutôt des seuls privilèges fiscaux des plus nantis.

Alors que le déficit cantonal 2018 annoncé est de 260 millions de francs, lors de la session du Grand Conseil des 12 et 13 octobre 2017, les députés de ce parti n'ont en effet pas estimé nécessaire d'étudier en commission, comme cela se pratique pourtant dans plus de 99% des cas, le projet de loi socialiste visant à geler le bouclier fiscal genevois durant 2 petites années alors même qu'il prive le canton de plus de 110 millions de francs de recettes fiscales annuelles.

Mais lors de la même session, ces mêmes députés PLR ont demandé le renvoi (pour une 2ème "étude" donc !) en commission des finances d'une demande de renouvellement d'une subvention de... 210'000 francs au prétexte du manque de moyens de notre canton... Quand on sait qu'une heure de commission des finances coûte au bas mot 2'500 francs par heure en seuls jetons de présence, soit 1% de la subvention demandée, il y a de quoi se poser des questions...

 

Lire la suite

07/02/2013

Fusion des Caisses de pension publiques : Non Monsieur ! Il n’y a pas de plan B !

Les "propositions" de M. Cyril Aellen sur son blog de la Tribune de Genève ne représentent en aucun cas un "plan B" qui permettrait "d’économiser aisément quelques milliards" comme il le prétend sans en faire la moindre démonstration chiffrée. Il est donc primordial de voter OUI à la fusion des caisses de pension publiques le 3 mars prochain pour éviter une catastrophe sociale et financière bien plus coûteuse au final pour Genève !

Lire la suite

14:07 Publié dans Economie, Genève, politique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cia, ceh, cpeg, caisses de pension, genève, 10847 | |  Facebook

05/02/2013

Pour Genève, pour l’avenir, OUI à la fusion des caisses de pension publiques le 3 mars prochain !

La fusion des caisses de pension publiques CIA et CEH qui est soumise à la sagacité des électrices et électeurs genevois le 3 mars prochain représente un véritable défi à 800 millions de francs cash : le bon sens, le pragmatisme, le OUI, sauront- ils triompher des arguments alambiqués et contradictoires des opposants ? Rien n’est moins sûr lorsqu’on voit fleurir les réactions anti-fonctionnaires dans certaines couches de la population et que les mensonges les plus grossiers servent d’arguments aux opposants. Quelques éléments de réponses pour vous convaincre de voter OUI, même sans enthousiasme, car la raison doit triompher, l’avenir de Genève et la crédibilité de Genève en dépendent.

En votant OUI, on ne fait pas un cadeau aux fonctionnaires, on injecte de l’argent frais supplémentaire dans les investissements des caisses de pension pour répondre aux nouvelles exigences du droit fédéral et c’est donc les milieux immobiliers, la bourse et les instituts financiers qui bénéficieront directement de cette manne, pas les fonctionnaires !

Lire la suite